Traitement naturel et prévention de la cataracte

22 juillet 2014
Même si la cataracte se développe avec l'âge, il existe des façons de la prévenir ou de retarder sa progression. Découvrez comment en lisant la suite de cet article.

Il existe différents facteurs nutritionnels et physiques qui peuvent abîmer notre vue. Sans compter bien évidemment l’abus d’appareils avec des écrans tels que les téléphones portables, les ordinateurs, les tablettes, etc. Tout cela a une répercussion négative sur les organes de la vision, et on peut d’ailleurs dire que la cataracte est un problème extrêmement répandu au 21ème siècle !

Qu’est-ce que la cataracte ?

Il s’agit d’une perte de la vision centrale due au fait que notre cristallin devient opaque. Cela veut dire que la lentille d’augmentation que nous avons dans notre œil perd sa transparence. Elle commence à s’estomper de plus en plus, jusqu’à ce qu’elle devienne finalement comme un espèce de « rideau ». Cela empêche l’arrivée des images dans notre rétine. C’est comme si l’objectif de notre caméscope était soudainement sale à cause de l’accumulation de résidus ; on ne peut alors donc pas être en mesure de capturer des images.

yeux1

La cataracte est un processus dégénératif et indolore de la vision. Son signe le plus frappant est l’apparence physique qu’elle prendra au sein de nos yeux. Au départ, il commence à y avoir comme un « voile laiteux », et progressivement, ce dernier recouvre la pupille. On perd alors la couleur noire habituelle, et notre pupille devient de plus en plus grisâtre au fur et à mesure qu’avance la maladie.

yeux2

Cela est provoqué par une accumulation de protéines au sein du cristallin de l’œil. C’est ce qui crée ce voile qui empêche la lumière d’arriver jusqu’à la rétine. Cela se passe lentement, petit à petit. Il se peut même que l’œil soit totalement couvert. Dans les cas les plus graves, une cécité se produit alors. Cette maladie a l’habitude de toucher presque la moitié de la population de plus de 65 ans.

On opte très souvent pour la chirurgie lorsqu’il s’agit des cataractes les plus graves. Mais dans de nombreux cas, ce traitement ne signifie pas l’amélioration de la vision. Si tel est le cas, consultez votre ophtalmologiste pour avoir un point de vue personnalisé sur l’amélioration potentielle qui peut être espérée dans votre situation.

Mais avant de recourir à un chirurgien, nous pouvons essayer d’autres options ! Nous allons vous expliquer plusieurs moyens qui vous permettront de réduire fortement la progression de la cataracte. Vous pouvez mêmes la stopper ! Mais si vous n’y arrivez pas et si ces traitements ne marchent pas, il faudra bien évidemment aller consulter un ophtalmologiste.

Le cristallin est composé de trois quarts d’eau et de protéines. La distribution des protéines est celle qui interfère dans la façon dont nous percevons la lumière. Les clés du traitement sont donc de définir par quels moyens nous pouvons réussir à corriger ces déficiences. De même, nous prendrons en compte les statistiques. En effet, la probabilité de souffrir de cataracte est plus grandes chez les diabétiques et chez les femmes. Ça l’est d’autant plus s’il existe des antécédents familiaux de cette maladie. On a aussi observé une incidence accrue chez ceux qui ont pris des médicaments avec des corticostéroïdes à des doses élevées (10 à 15 mg par jour) pendant des années. Il en va de même pour les fumeurs !

cataracte 2

Un traitement diététique pour prévenir la cataracte

  • Notre régime alimentaire sera riche en vitamines A et C. Elles sont fondamentales pour les tissus et les fonctions oculaires, et en plus, elles aident à freiner la détérioration du cristallin. Pour obtenir de la vitamine A, on prendra des légumes et des fruits « rouges », comme de la carotte, des oranges, de la papaye, etc. Il faudra aussi prendre des épinards et du foie. Le épinards sont particulièrement recommandés pour réduire le risque de développer des cataractes graves. Pour obtenir de la vitamine C il existe une grande variété de produits, mais on va mettre en avant la spiruline et le moringa (les feuilles ou bien l’huile) puisqu’ils sont aussi riches en vitamine A.
  • Il faut supprimer de notre alimentation les boissons sucrées et les sucres en général, car ils affaiblissent et abîment le système nerveux. Pour la même raison, nous devons aussi éviter la caféine et l’alcool.
  • Il faut ajouter à notre régime alimentaires tous les aliments qui sont des sources naturelles d’antioxydants. Il s’agit des oranges, des citrons, des pamplemousses, des fraises, des raisins noirs, des brocolis, des tomates, et de l’huile d’olive et de moringa. Les antioxydants combattent les radicaux libres (les molécules d’oxygène instables). Ces derniers peuvent s’accumuler dans les yeux et créer des cataractes.
  • Il faut suivre un régime alimentaire riche en acides gras oméga-3. On peut prendre soit des compléments soit du poisson (surtout le bleu). On peut aussi retrouver ces acides dans les graines de lin, ou bien dans le chia et leurs huiles. D’après diverses études, consommer du thon une fois par semaine réduit le risque de cataracte jusqu’à 12%.
  • Les muqueuses des yeux ne doivent pas se déshydrater. Il faut donc boire beaucoup d’eau, au moins deux litres par jour. Pour cela, on évitera aussi les aliments trop salés ou épicés !
  • Le foie est très lié à la vision, il est donc important d’en prendre soin.

Nos recommandations

Notre comportement et notre attitude face à la vie sont très importants pour prévenir, freiner, voir même soigner la cataracte. Pour cela, il faudra prendre en compte les choses suivantes :

  • Il faut faire des examens périodiques des yeux chez les adultes. Il faut aller chez l’ophtalmologiste tous les deux ans.
  • Vous devez protéger vos yeux contre le rayonnement ultraviolet. Portez des lunettes de soleil et / ou un chapeau.
  • Évitez l’exposition aux rayons UV dans les cabines de bronzage. Les ultraviolets solaires (UVB) sont moins néfastes.
  • Utilisez un masque pour dormir si vous ne pouvez pas dormir dans un endroit sombre. Au repos, la glande pinéale produit de la mélatonine (une hormone qui ralentit le vieillissement), mais elle le fait seulement dans l’obscurité.
  • Ne fumez pas !
  • Contrôlez votre diabète.
  • Pratiquez la « relaxation oculaire », pendant une demi-heure tous les jours. Il faut regarder une plante ou un paysage vert et harmonieux dans un état intérieur serein.

Les cataractes sont plus communes chez les diabétiques et chez les fumeurs. Elles n’affectent pas toute la population de personnes âgées. C’est pourquoi la médecine naturelle indique que les cataractes sont provoquées par une mauvaise alimentation ainsi que certaines maladies qui créent une tension dans les muscles de l’œil. Tout cela est dû au fait que le cristallin souffre d’un manque de circulation sanguine, et il ne profite donc pas des nutriments. C’est pour cela qu’il faut prévenir la cataracte avec un régime alimentaire adéquat ; il faut beaucoup de nutriments et d’exercices qui aident à combattre la tension musculaire. C’est le traitement idéal !

Les remèdes populaires contre la cataracte

  • Appliquez du miel pur (non raffiné) dans l’œil. C’est un antibiotique qui aidera à nettoyer et à nourrir l’œil.
  • Faites une infusion d’anis ou de sachets de pommes de terre crues. Laissez-les sur les paupières pendant une heure par jour.
  • Les infusions quotidiennes de thé de Cayenne ou d’Eufrasia aident à retarder le développement de la maladie.
  • Les gouttes oculaires d’eau de mer filtrée. Cela peut être irritant au début, mais ce remède ne fait pas mal et peut être fait tous les jours.
  • Les gouttes d’une solution faite avec quelques gouttes de citron diluées dans du sérum ou dans de l’eau pure. Ce remède piquera si nous avons l’œil sale ou si nous souffrons d’une conjonctivite, mais c’est très efficace. Et en plus, ça ne fait pas de mal à l’œil !
  • Lhuile de ricin. Mouillez votre doigt dedans et appliquez le remède doucement sur le bord de l’œil, l’huile pénétrera toute seule. On peut aussi se servir de l’huile de moringa, mais ce remède pique un peu plus à cause de ses propriétés antibiotiques. Il faudra faire cette application pendant au moins un mois. On peut également appliquer de l’huile de lin ou de l’huile de foie de morue, une goutte chaque nuit.
  • L’aloe vera. Appliquez deux ou trois gouttes de la pulpe liquéfiée.
  • De l’oignon frit en morceaux. Vous le laissez dans le réfrigérateur une demi-heure et vous placez ensuite l’oignon sur les paupières pendant cinq minutes.
  • Une décoction de camomille (25 g), de sureau (30 g), une pomme de terre, un demi-concombre et des graines de lin (15 g) : mettez tout cela dans un litre d’eau. Appliquez ensuite sur les yeux grâce à des compresses.
A découvrir aussi