Voici les risques que représente le fait de trop nettoyer votre maison

· 21 avril 2017

En plus de nuire à l’environnement, l’abus de produits chimiques pour le nettoyage de la maison peut finir par être dangereux pour notre santé car nous inhalons des composés.

Il est vrai qu’avoir sa maison propre et rangée est le rêve de toute femme au foyer.

Cependant, bien souvent le ménage devient une obsession et peut entraîner des problèmes de santé.

D’autre part il faut faire très attention avec les produits que nous utilisons car une bonne partie d’entre eux sont toxiques et nocifs.

Prenez connaissance dans cet article des risques de trop nettoyer.

Quand le ménage devient une obsession

On dit souvent que tous les excès sont mauvais. Cela vaut également lorsque nous pensons faire quelque chose de bien en soit et pour ceux qui nous entourent.

Dans le cas du ménage du foyer, de nombreuses personnes font de cette tâche une obsession maladive.

Lorsqu’une personne insiste à nettoyer de manière persistante et nerveuse, change d’humeur ou d’état d’esprit si elle voit un objet qui n’est pas à sa place ou qui peut repasser au même endroit pendant des heures, c’est qu’elle souffre d’une pathologie.

Ce type de comportement fait de la personne une « maniaque du ménage » et n’est pas capable de contrôler ses actions.

L’idée de l’ordre et du ménage sont les celles choses qui lui viennent à l’esprit.

On parle également du fait que l’individu souffre d’un Trouble Obsessif Compulsif (TOC, pour ses sigles) qui se caractérise par une obsession irrationnelle et une contrainte à faire certaines activités ou tâches.

En ce qui concerne le ménage, cela peut être dû à une trop grande inquiétude à tomber malade ou à se faire contaminer.

C’et pourquoi le nettoyage de certains espaces ou surfaces (comme le plan de travail de la cuisine ou la table à manger) ainsi que le lavabo deviennent des échappatoires pour calmer l’angoisse et l’anxiété.

Lorsqu’il existe une obsession pour quelque chose, c’est que la pensée est altérée et que de cette manière, certains actions se répètent de manière persistante. Dans de nombreux cas la personne ne se rend même pas compte de son problème ou ne veut pas le reconnaître.

Il est nécessaire de prêter attention à certains signes qui peuvent nous indiquer la présence d’un trouble obsessionnel lié au ménage.

Quelques indices que nous ne pouvons mettre de côté sont :

  • Passer des heures à nettoyer les sanitaires.
  • Ranger les objets au millimètre près.
  • Nettoyer la cuisine à chaque fois que quelqu’un l’occupe.
  • Ne pas pouvoir dormir si quelque chose n’est pas à sa place.

Cela ne signifie pas que si l’on passe un jour du week-end à nettoyer à fond notre maison nous ayons un problème.

L’obsession commence lorsqu’en nettoyant nous passons à côté d’autres activités comme, par exemple, profiter du jardin en famille ou aller au théâtre.

L’utilisation excessive de produits ménagers est dangereuse

Sans arriver à l’extrême d’être obsédé par le ménage, nous pouvons parler d’un autre problème habituel dans les foyers actuels : l’utilisation de certains produits ménagers qui affectent notre santé et celle de notre famille.

Lorsqu’on utilise le mot « pollution » on pense tout de suite à un endroit plein de poubelles ou à la fumée qui s’échappe des usines.

Mais chez nous, nous pouvons aussi nuire à l’environnement avec nos habitudes quotidiennes de ménage.

Dans une maison nous avons entre 3 et 5 litres de matériaux toxiques sous la forme de nettoyants ménagers et de fertilisants pour les plantes.

Les produits ménagers les plus utilisés (le détergent, la javel, etc.) provoquent plusieurs effets nocifs comme :

  • Problèmes respiratoires.
  • Troubles du système endocrinien.
  • Irritation oculaire.

Les produits nettoyants polluent l’air de l’intérieur des maisons (qui peut parfois être 5 fois plus nocifs que celui de la rue).

De plus, les cas d’éruptions cutanées, de nausées et de brûlures provoqués par ces produits ne sont pas rares. Alors qu’ils sont supposés nous aider à nettoyer et à désinfecter.

Lorsqu’ils entrent en contact avec la peau et les poumons, les produits ménagers engendrent des dommages comme par exemple des allergies ou des intoxications.

Nous ne pouvons pas oublier les lessives pour les vêtements, qui passent à travers l’épiderme et dont nous respirons les substances lorsque nous portons nos vêtements.

Le détergent que nous utilisons pour faire la vaisselle contient une substance appelée dioxane qui est le principal polluant des eaux souterraines.

Sa toxicité est très élevée et ne se dégrade pas si facilement que d’autres composants.

L’eau de javel et ses effets sur la santé

La javel est considérée comme le nettoyant le plus puissant qui existe, mais elle n’est absolument pas inoffensive.

Découverte en 1774, on peut l’utiliser pour blanchir certains matériaux et, comme elle est soluble dans l’eau, on l’utilise dans le nettoyage de la maison depuis des années.

Le pouvoir antibactérien de la javel (chlore ou lavandin) est très puissant.

Cependant, au lieu de penser qu’elle est notre sauveur au moment de tuer les microorganismes qui nous rendent malades, nous devons nous rappeler que son utilisation à long terme affecte également notre système immunitaire (car elle ne sait pas différencier les bonnes bactéries des mauvaises).

De plus, la javel produit des brûlures sur la peau, une irritation des yeux et des muqueuses, des réactions respiratoires et une diminution de la pression d’oxygène dans le sang.

Elle est surtout nocive pour les enfants de moins de 12 ans, chez qui elle augmente la possibilité de souffrir de sinusites, pneumonies ou bronchites.

Comme si tout cela n’était pas suffisant, le chlore ou la javel déséquilibrent l’environnement et contamine les sols, l’eau et l’air.