Il y a des personnes qui vous inspirent et d’autres qui vous épuisent

15 janvier 2017

Dans la mesure du possible essayez de vous entourer de ces personnes qui vous inspirent, et si vous devez faire face à celles qui vous épuisent, cherchez une manière de vous recharger ensuite.

 

Notre esprit est très perméable aux interactions que nous avons tous les jours. Il existe des personnes qui nous inspirent, qui nous donnent du courage, du positivisme et de l’énergie.

Cependant, il en existe également qui, sans presque nous en rendre compte, provoquent tout le contraire : elles nous épuisent.

Cette fatigue n’a rien à voir avec un effort physique, avec le fait de porter des charges lourdes ou de courir un marathon. Nous parlons ici de fatigue morale.

Depuis la neurologie et la psychologie on nous rappelle que notre cerveau fonctionne de manière différente selon si nous sommes extraverti-e-s ou introverti-e-s.

Un cerveau introverti, par exemple, a besoin de ses moments de solitude pour « recharger ses batteries ».

Etre soumis à de longues heures d’interaction sociale ou le fait de devoir rester à côté d’une personne bavarde, très inquisitrice, critique ou obsessive, finit par générer une surcharge mentale considérable.

Nous avons tou-te-s notre seuil de perméabilité. Cependant, il faut aussi admettre un autre aspect non moins curieux ; il existe des personnes qui sont éclatantes et qui nous égaient la vie.

De la même manière, il existe des personnes qui voient un problème à chaque solution. Celles qui nous apportent la tempête alors que la journée avait commencé dans le calme.

Ci-dessous, nous vous proposons de réfléchir sur ce type de réalités si communes dans notre environnement quotidien.

La personnalité qui inspire

Parmi nos ami-e-s ou notre famille, nous avons tous quelqu’un qui nous inspire. Ce sont ces personnes que nous aimons comme si elles étaient de véritables trésors car, d’une certaine manière, elles nous construisent et nous nourrissent afin que nous soyons plus fort-e-s de jour en jour.

Elles sont comme des piliers dans nos vies. Des personnes sur qui nous pouvons nous appuyer et grâce auxquelles nous pouvons prendre de la distance sur les choses qui nous préoccupent, qui nous offusquent.

Leur savoir ne se trouve pas dans les livres, mais dans ce sens commun qui s’acquière du fait d’un esprit réfléchi, intuitif et intelligent.

Voyons davantage de caractéristiques.

Lisez également Reconnaître les personnes émotionnellement intelligentes

Les personnes qui inspirent, les personnes qui nous considèrent

femme-chaussettes

Il y a des ami-e-s qui nous regardent dans les yeux et qui lisent entre les lignes. Iels n’ont pas besoin de plus, seulement de prêter attention à nous pour percevoir que nous avons besoin de soutien et de ce soulagement émotionnel qui nous guérit tant.

  • Ce genre de capacités proviennent d’un cerveau qui a su développer son hémisphère droit. C’est cette aire la plus réfléchie, la plus créatrice et observatrice à la fois, qui se connecte si bien avec le monde émotionnel.
  • La personne qui inspire comprend la réciprocité. Avec elle, on peut donner et recevoir, on peut tisser des liens où tout le monde gagne et personne ne perd.
  • A leur tour, elles ne correspondent pas au profil typique qui fait usage de l’arrogance pour démontrer qu’elles savent plus de choses que nous.

Car celui/celle qui nous inspire ne nous harcèle pas mais nous laisse être nous-mêmes. Iel nous donne l’exemple mais respecte nos choix, nos pensées et nos opinions.

La personnalité qui épuise

Comme nous l’avons signalé au départ, chacun de nous possède un seuil de perméabilité face aux interactions avec notre entourage.

Nous vous proposons de lire également 5 clés qui prouvent que vous possédez une intelligence intuitive

Si nous sommes plus extraverti-e-s, les rigolo-tte-s, les blagueur-se-s et les personnes très dynamiques ne nous épuiseront pas autant. Cependant, si notre cerveau fonctionne sur un niveau plus détendu, il est possible que certains types de profils nous laissent sans énergie, épuisé-e-s.

Il existe également un aspect sur lequel nous sommes tou-te-s d’accord. Il y a des personnes qui exercent de manière continue un comportement qui use physiquement et psychologiquement.

Ce qui les caractérise :

  • Des personnes très négatives.
  • Des comportements centrés uniquement sur la recherche de problèmes, sur la formulation de plaintes et de critiques. A voir toujours le verre à moitié vide et le côté obscur de la lune.
  • En plus de la négativité et de cette ferme croyance que le monde entier est contre elle, la personne qui épuise ne respecte rien.
  • Elle ne respecte rien car son discours commence et finit toujou0rs par un « je ». Car elle est incapable de voir plus loin que le bout de son nez et de cet horizon délimité où il n’existe qu’elle.
femmes-reunies-prenant-un-cafe

Il n’est pas facile de vivre avec ce genre de comportements, de mentalités fermées incapables de voir avec leurs yeux pour découvrir avec leur cœur.

Etant donné qu’il est fréquent de se retrouver avec ce genre de personnes au niveau familial ou dans votre environnement de travail, nous vous expliquons maintenant comment affronter ces comportements.

Comment survivre face aux personnes qui nous épuisent

Il ne s’agit absolument pas de les fuir. Avoir dans notre famille la personne typique qui nous épuise du fait de sa simple présence et de sa conversation est quelque chose de normal.

De même qu’il est aussi normal d’avoir un-e collègue qui nous épuise toujours rien qu’en l’écoutant.

  • Il faut apprendre à mettre de la distance, avec respect mais aussi fermeté.
  • S’il s’agit « d’addicts » aux plaintes et aux critiques, exprimez clairement que ces conversations vous fatiguent et nous vous intéressent pas.
  • Ne renforcez pas leurs comportements, elles ne seront jamais condescendantes.
  • Etablissez une distance respectueuse avec ce type de personnes, en mettant au clair que vous les comprenez, que vous les respectez mais que votre façon d’être et de penser n’est pas la même.
  • Si vous êtes obligé-e de passer beaucoup d’heures avec ce genre de personnes, essayez de parler peu, d’écouter le moins possible et de visualiser un lieu tranquille où vous évader.

Plus tard, quand vous serez loin de ces personnes, essayez de faire quelque chose qui vous soit positif, en évitant de leur donner de l’importance.

Images de Marie Desbons.

 

 

A découvrir aussi