10 conseils pour affronter la retraite de manière positive

Pour vivre une retraite positive, il faut arrêter de l'associer à la connotation négative de la vieillesse et à l'idée que l'on n'a de valeur que lorsque l'on produit de l'argent.
10 conseils pour affronter la retraite de manière positive
Maria Fatima Seppi Vinuales

Rédigé et vérifié par la psychologue Maria Fatima Seppi Vinuales.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Beaucoup de gens ont tendance à vivre la retraite de manière négative, car ils l’associent à la vieillesse, à la passivité et à l’ennui dû au manque de projets. Ceci, si l’on réduit la productivité à son coût économique. Pourtant, il est possible d’aborder la retraite de manière positive.

C’est la fermeture d’une étape pour laisser place à une autre et nouvelle, dans laquelle le plaisir et la possibilité d’avoir plus de temps libre occupent une place centrale. Voyons donc comment resignifier ce moment de vie.

La retraite est une étape avec ses propres nuances

Tout d’abord, il est important de faire la différence entre la retraite et le vieillissement. C’est peut-être pour cette raison qu’elle est également vécue comme une situation redoutée.

La retraite signifie la cessation de l’activité de travail obligatoire. Bien sûr, cela dépendra beaucoup des conditions de travail de chacun. Ceux qui ont leur propre entreprise peuvent continuer, et la journée de travail quotidienne peut être réduite, entre autres options.

Bien que nous ne soyons pas tous dans les mêmes conditions, il est vrai qu’aujourd’hui le vieillissement est plus tardif et nous vivons avec une qualité de vie différente. Pour cette raison, la retraite peut être la porte d’entrée vers un temps libre de qualité.

De même, il est important de penser que la retraite est une nouvelle étape et il faut réfléchir pour accepter qu’elle aura des hauts et des bas. C’est-à-dire qu’il y aura des étapes de romantisme, dans lesquelles nous serons ravis de notre temps libre ; tandis qu’à d’autres moments, nous pouvons nous sentir ennuyés ou déjà fatigués.

En général, vous passez par les étapes suivantes lorsque vous prenez votre retraite :

  1. Enchantement.
  2. Et maintenant quoi ?
  3. Réorganisation et réorientation.
  4. Stabilité.

Reconnaître les émotions et les défis de chacune de ces phases vous permettra de vous adapter et de mieux les affronter, en évitant de rester dans le désenchantement absolu et ainsi retrouver un sens plus stable avec une retraite positive.

La femme à la retraite aime écouter de la musique.
Le plaisir transcende les problèmes d’âge, donc vieillir ne doit pas être synonyme d’arrêter de faire les choses que nous aimons.

Les meilleurs conseils pour affronter la retraite de manière positive

Certaines des clés pour vivre une retraite positive sont celles que nous vous expliquerons ci-dessous. Peut-être que toutes ne s’appliquent pas à votre vie, mais vous pouvez choisir celles que vous considérez les plus appropriés.

1. Travaillez sur vos pensées et vos croyances

Il est nécessaire de réfléchir à ce que vous pensez de cette étape de la vie, afin de lui donner un sens positif et de lever vos préjugés. De nombreuses personnes assimilent les loisirs à la paresse et ne se sentent utiles que lorsqu’elles sont productives et actives.

En ce sens, il est essentiel de repenser certaines idées. Surtout, dans cette société où tout le temps nous sommes incités à produire et à consommer.

2. Trouvez un sens à votre quotidien

Quelle que soit l’activité que vous choisissez, elle doit être intéressante et utile. Cela vous permettra de rester motivé.

3. C’est un bon moment pour récupérer son espace et son temps, pour se découvrir et se connaître

Peut-être, pendant de nombreuses années, avez-vous mis certaines idées ou plans en attente, parce que vous ne pouviez pas leur trouver une place à l’ordre du jour. Pourtant, cette étape de la vie est un coup de pouce pour se reconnecter à soi à un rythme différent. Place à la spontanéité et moins de rigidité.

4. Recherchez les forfaits qui vous intéressent

La retraite ne signifie pas nécessairement rester à la maison toute la journée à regarder la télévision. Il est possible de rechercher des activités qui nous procurent du plaisir, nous motivent et nous divertissent.

Aujourd’hui les propositions sont nombreuses : langages, instruments, art, exercice. Elles servent également à établir des relations avec de nouvelles personnes ; dans bien des cas, dans une situation semblable à la nôtre.

5. Identifier des objectifs réalistes et concrets

Par rapport au point précédent, il s’agit aussi de proposer des objectifs précis et atteignables. De manière à éviter de tomber dans la surcharge ou l’abandon.

6. Préparez votre retraite

Il est important qu’avec un peu de temps, vous puissiez commencer à planifier votre retraite. De cette façon, vous économiserez de l’argent pour vivre avec une plus grande tranquillité d’esprit et vous permettrez certaines dépenses.

7. Générez et renforcez votre propre réseau

Profitez d’activités en famille, faites des projets avec vos petits-enfants, sortez avec vos amis.

8. Pensez à une routine agréable et avec une autre vitesse

La routine organise, mais elle ne doit pas vous asservir. Recherchez des jours pour faire de l’activité physique, des moments de repos et d’autres loisirs.

Homme âgé faisant de l'exercice.
L’exercice au moment de la retraite peut être une découverte et des retrouvailles avec le corps.

9. Concevoir un nouvel avenir professionnel

Prendre sa retraite ne signifie pas que vous devez abandonner complètement votre activité professionnelle. Peut-être pouvez-vous continuer à faire quelques travaux, en intégrant votre temps libre au travail.

A ce moment de la vie, vous avez peut-être une autre solidité professionnelle ; voire d’autres intérêts, qui vous permettent d’accepter certains types d’emplois et pas d’autres. Parfois, il y a des gens qui se consacrent à leurs métiers ratés, c’est-à-dire à d’autres choix qu’ils auraient voulu développer et abandonner à un certain moment de leur vie d’adulte.

10. Rejoignez des groupes communautaires ou à des fins sociales

Souvent, pouvoir faire partie d’une ONG ou mener des activités communautaires nous aide aussi à redécouvrir notre valeur et à nous sentir utiles.

L’unicité de chaque processus

Il est très important de savoir que tout le monde n’atteint pas la retraite dans les mêmes conditions. Ainsi, il y aura ceux qui auront un meilleur état de santé que les autres ou une meilleure situation économique. Il y a aussi ceux qui ont pris une retraite anticipée, sans la chercher, en raison de la fermeture de leur entreprise.

En ce sens, il faut s’autoriser à gérer ses émotions, puisqu’il s’agit de passer d’une étape à une autre. Ressentir, penser et faire le deuil de notre rôle nous relie à notre nouvelle situation et travaille sur l’acceptation.

Sinon, nous risquons de rester ancrés dans un passé de nostalgie et de résignation. Il est important de fournir des espaces qui nous permettent d’affronter le changement de scène, que nous puissions nous penser à partir d’autres rôles, avec tous les aspects positifs que cela offre.

Dans la poursuite d’une vie plus équilibrée, il est nécessaire d’apprendre à profiter de ce que chaque époque a à nous offrir.

Cela pourrait vous intéresser ...
Selon des études, les femmes sont plus sédentaires après la retraite
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Selon des études, les femmes sont plus sédentaires après la retraite

Selon de récentes études, les femmes deviendraient plus sédentaires à la retraite. Nous vous en parlons plus en détail dans cet article.



  • García, A. J. M., & de Los Fayos, E. J. G. (2000). La preparación para la jubilación: Revisión de los factores psicológicos y sociales que inciden en un mejor ajuste emocional al final del desempeño laboral. Anales de Psicología/Annals of Psychology16(1), 87-99.
  • Guevara Estacio, María Emilia (2013). Preparación para la jubilación: diseño de un programa de acompañamiento psicológico. Visión Gerencial, (1),103-122.[fecha de Consulta 9 de Junio de 2022]. ISSN: 1317-8822. Disponible en: https://www.redalyc.org/articulo.oa?id=465545895003
  • Cabeza, Manuel Cuenca. (2009). Más allá del trabajo: el ocio de los jubilados. Revista Mal Estar e Subjetividade9(1), 13-42. Recuperado em 09 de junho de 2022, de http://pepsic.bvsalud.org/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S1518-61482009000100002&lng=pt&tlng=es.
  • Chiesa, R., & Sarchielli, G. (2008). Prepararse para la jubilación: el papel del apoyo social en la gestión de la ansiedad. Revista de Psicología del Trabajo y de las Organizaciones24(3), 365-388.