Les limites émotionnelles et leur importance pour un adolescent

Pour que votre adolescent profite de relations saines et préserve son intégrité psychologique, il doit se fixer des limites. Nous vous disons ici comment vous pouvez l'aider à y parvenir.
Les limites émotionnelles et leur importance pour un adolescent
Elena Sanz

Rédigé et vérifié par la psychologue Elena Sanz.

Dernière mise à jour : 10 août, 2022

Les limites émotionnelles ne sont pas réservées aux adultes. Pendant l’adolescence, les jeunes élargissent leur cercle social, et leur groupe de pairs devient le centre de leur monde. À ce moment, plus que jamais, ils ont besoin de se connaître et de s’exprimer, de se respecter et d’être respectés, et de dire “non” quand c’est nécessaire. Mais pour apprendre à fixer des limites émotionnelles, ils auront besoin des conseils et du soutien de leurs parents.

Gardez à l’esprit que ce n’est une tâche facile pour personne. Marquer ses propres limites est gênant et effrayant, surtout les premières fois.

Cela peut déclencher des conversations difficiles, offenser les autres ou entraîner la perte d’amitiés. Cependant, vos enfants doivent savoir à quel point ces limites sont importantes pour assurer leur intégrité psychologique. Si vous souhaitez les aider à les mettre en pratique, suivez les quelques conseils ci-dessous.

L’importance des limites émotionnelles pour un adolescent

Comme nous l’avons dit, l’adolescence est une période d’expansion sociale et travailler sur l’affirmation de soi sera essentiel pour développer des relations saines et fructueuses. Il existe plusieurs situations dans lesquelles votre enfant devra se fixer des limites :

  • Au début de ses premières relations amoureuses. Il devra être capable de communiquer ses envies et ses réticences.
  • Lorsque ses amis ou partenaires adoptent des comportements nuisibles, comme demander les mots de passe de réseaux sociaux ou appeler à tout moment et exiger qu’il réponde en tout temps au téléphone. Savoir dire non et exposer ses raisons sans crainte est important.
  • Pour faire face à la pression des pairs si ces derniers veulent faire quelque chose dont lui n’a pas envie.
  • Si un conflit ou une divergence survient avec un enseignant, un entraîneur, un membre de la famille ou tout autre adulte. Il est également possible et nécessaire d’imposer des limites lorsque ces personnes manquent de respect ou l’agressent d’une manière ou d’une autre.

En fin de compte, ces limites surviennent via un discours honnête. Cela n’implique pas d’être excessivement rigide, de s’isoler ou d’empiéter sur les autres, mais de clarifier ses propres sentiments et préférences.

Couple d'adolescents.
Les premières relations de couple mettent en jeu de nouveaux sentiments pour les adolescents, qui doivent savoir se débrouiller avec des limites.

Comment aider votre adolescent à se fixer des limites émotionnelles ?

Fixer des limites n’est pas facile, et c’est une tâche qui s’apprend à la maison, un lieu où l’intelligence émotionnelle doit être cultivée. Pour aider votre enfant à atteindre cet objectif, vous pouvez suivre certaines directives.

Apprenez-lui à se connecter avec ses émotions

Parfois, les jeunes ne peuvent pas dire « non » ou « assez » parce qu’ils ne sont pas sûrs de ce qu’ils ressentent et de ce dont ils ont besoin. Ils ne savent pas que cette situation spécifique nécessite des limites et ils peuvent normaliser ou ignorer les événements indésirables. Il est donc essentiel qu’ils sachent se connecter à leurs émotions, écouter leur intuition et leur corps.

S’ils ont un mauvais ressenti, il y a alors probablement quelque chose qui cloche. Ils ne doivent pas se sentir coupables d’exprimer ce qui leur déplaît. Et ils ne doivent pas faire taire ces sentiments négatifs qui servent de guide.

Ainsi, apprenez à votre enfant à se rapporter à ses émotions, à les reconnaître lorsqu’elles surgissent et à les nommer. Et surtout, à y prêter attention et à les exprimer de manière appropriée.



Donnez des exemples concrets

Dans d’autres situations, l’adolescent peut être clair qu’il ne veut pas quelque chose, mais ne sait pas comment l’exprimer. Par conséquent, il peut être très utile pour lui d’avoir une série de phrases utiles qu’il peut utiliser dans ces moments.

“Laisse-moi réfléchir et je te dirai demain”, “je ne me sens pas à l’aise avec ça”… Ce sont des phrases très simples qui devraient faire partie de leurs compétences de base en communication.

Lorsqu’il fixe des limites, il doit le faire fermement et en toute sécurité. Il n’a pas besoin de s’enliser dans des explications ni de se justifier. Ainsi, offrez-lui une série de moyens simples avec lesquels il peut réagir dans les différentes situations qui se présentent à lui.

Permettez-lui de pratiquer dans un environnement sécuritaire

Comme toute compétence, l’art de fixer des limites doit être pratiqué de manière à ce qu’il soit confortable et naturel. Et rien de mieux que de le faire dans un environnement sûr comme la maison.

Nous ne pouvons pas attendre des jeunes qu’ils s’affirment si nous ne leur permettons pas de s’exprimer ni de prendre des décisions à la maison. Ainsi, demander à être seul dans sa chambre, décider de ne pas rendre visite à la famille pour étudier ou exprimer un mécontentement vis-à-vis de ses parents sont de petits gestes qui comptent. Encouragez-les.



Renforcez son estime de soi

La peur d’être critiqué, rejeté ou abandonné est l’une des principales raisons pour lesquelles les adolescents refusent de se fixer des limites émotionnelles. Afin de garder leurs amis ou leur partenaire, ou de continuer à faire partie du groupe, les jeunes peuvent accepter le manque de respect, les abus et les mauvais traitements.

Pour cette raison, il est essentiel qu’ils aient une estime de soi forte et solide, qui leur permette de se protéger et de se défendre. Même au risque d’embarrasser ou de déplaire aux autres.

Si à l’arrivée de l’adolescence, vous sentez que votre enfant a des lacunes dans cet aspect, peut-être serait-il positif de demander l’aide d’un professionnel pour le guider dans le renforcement de son estime de soi.

Taquineries envers un adolescent qui ne sait pas se fixer de limites émotionnelles.
À l’adolescence, la pression des pairs et le sentiment d’appartenance à un groupe sont des éléments qui construisent ou détériorent l’estime de soi.

Soyez un modèle : montrez à votre enfant comment établir des limites émotionnelles

N’oubliez pas que vous êtes l’une de ses principales références. À partir de vous, il apprendra à communiquer et à fonctionner dans le monde. Ainsi, vérifiez comment sont vos relations, comment vous vous comportez avec vos proches et si vous savez vous-même fixer des limites quand il le faut.

Communiquez-vous avec vos enfants ou avec votre partenaire de manière assertive, en respectant vos sentiments et les leurs ? Si non, commencez par changer cela en vous-même, afin d’être un meilleur exemple pour votre enfant.

Bref, votre adolescent peut avoir du mal à s’habituer à dire « non », à s’exprimer clairement quand quelqu’un le met mal à l’aise et à prendre des décisions à contre-courant. Cependant, avec votre soutien, il pourra établir ces limites qui le maintiendront fidèle à lui-même et qui lui permettront de développer des relations plus saines.

Cela pourrait vous intéresser ...
13 questions à poser à un adolescent
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
13 questions à poser à un adolescent

Poser des questions à un adolescent favorise le rapprochement familial et laisse place à une communication efficace entre parents et enfants.