4 remèdes maison pour renforcer vos poumons

27 novembre 2020
Que nous fumions ou que nous vivions avec un fumeur, le renforcement de nos poumons nous permettra de mieux respirer et de prévenir différentes complications.

Les poumons font partie du système respiratoire. Ils se situent à l’intérieur du thorax, protégés par les côtes, et des deux côtés du cœur. Le système respiratoire se charge de transporter l’air, qui contient de l’O2, de l’extérieur de notre corps vers le sang.

La fonction des poumons est d’effectuer des échanges gazeux avec le sang. Pour cela, les alvéoles sont en contact étroit avec les capillaires.

Tout au long de la vie, différents facteurs interviennent dans la qualité des échanges gazeux.  Cela est dû à des facteurs tels que des agents contaminants extérieurs ou des mauvaises habitudes comme le tabagisme.

Il est très important de maintenir un mode de vie sain afin de protéger la santé des poumons. Des contrôles réguliers aideront par ailleurs à prévenir les maladies et autres maux.

Vous pouvez également essayer certains remèdes d’origine naturelle qui aident à renforcer, d’une certaine manière, les poumons. Ce sont des préparations à base de plantes qui, selon la médecine naturelle, agissent de manière bénéfique sur le système respiratoire.

Remèdes naturels pour renforcer les poumons

Il convient d’apporter quelques précisions sur les remèdes naturels pour renforcer les poumons. Tout d’abord, ils ne constituent pas un traitement de première intention pour les maladies. Ils doivent donc être considérés uniquement comme un complément à un mode de vie sain.

D’autre part, il s’agit de préparations dont nous ne disposons que de preuves succinctes quant à leur innocuité et leur efficacité. Ils convient donc de les utiliser avec prudence, notamment s’il existe déjà une maladie ou si vous prenez des médicamentsIl est alors essentiel de consulter votre médecin et de lui commenter votre intention d’essayer ce type de remèdes.

1. Vapeur d’eucalyptus

 

 poumons

L’eucalyptus est l’une des plantes les plus utilisées pour renforcer les organes de la respiration, en raison de sa composition élevée en menthol. Il permet l’ouverture maximale des bronches et grâce à cela, une excellente obtention d’air.

Une recherche publiée dans Alternative Medicine Review montre que l’inhalation de vapeur d’eucalyptus présente des bienfaits contre les symptômes de maladies telles que la bronchite, l’asthme et la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC).

Cela est dû à son composé actif, le 1,8-cinéole, qui a des effets antimicrobiens contre de nombreuses bactéries, notamment Mycobacterium tuberculosis et Staphylococcus aureus.

Ingrédients

  • 2 cuillères à soupe de feuilles d’eucalyptus (20 g)
  • 8 tasses d’eau à ébullition (2 litres)

Préparation

  • Portez d’abord l’eau à ébullition et ajoutez les feuilles d’eucalyptus. Couvrez ensuite la casserole pour concentrer la substance des feuilles dans l’eau.
  • Sans la retirer du feu, approchez votre visage de la casserole, en faisant attention de ne pas vous brûler. Inspirez ensuite la vapeur mentholée de ces feuilles pendant 10 minutes. Vous sentirez rapidement l’amélioration de la respiration complète.
  • Répétez le processus chaque fois que vous ressentez un essoufflement, que ce soit en raison de l’asthme ou des affections des sinus.

2. Marronnier d’Inde

Il se dit que le marronnier d’Inde peut servir de remède pour renforcer le système respiratoire. Ceci serait le résultat d’une substance appelée aescine, présente dans ses extraits. Selon les informations de la médecine expérimentale et thérapeutique , l’aescine agit comme un anti-inflammatoire.

Ingrédients

  • 1 cuillère à café de marronnier d’Inde (5 g)
  • 1 tasse d’eau bouillante (250 ml)

Préparation

  • Ajoutez la quantité de marronnier d’Inde dans la tasse d’eau bouillante. Laissez infuser le marronnier d’inde dans le fond de la tasse puis filtrez le tout.
  • Prenez-le 2 à 3 fois par semaine lorsque vous souffrez de troubles respiratoires tels que l’asthme, la toux ou la bronchite. N’oubliez cependant pas de consulter un spécialiste pour tout symptôme pouvant apparaître.

3. Racine de réglisse

 poumons

 

Ce remède naturel aide à apaiser les irritations du système respiratoire. De plus, comme détaillé dans une étude publiée dans la revue Acta Pharmaceutica Sinica B, il possède des propriétés antivirales et antimicrobiennes.

Ingrédients

  • 1 morceau de racine de réglisse
  • 1 tasse d’eau (250 ml)

Préparation

  • Chauffez l’eau et, quand elle atteint l’ébullition, ajoutez la racine de réglisse et laissez-la infuser pendant 5 minutes. Filtrez le tout et, après quelques minutes, buvez cette infusion.
  • C’est un remède contre-indiqué chez les personnes hypertendues, car il peut aggraver cet état. Il est donc important de toujours consulter les symptômes avec le médecin.

Lisez également : Comment préparer un sirop maison de thym et de réglisse pour soulager la toux

4. Feuilles de laurier

Il existe peu de recherches reliant l’utilisation des feuilles de laurier à la santé pulmonaire. Cependant, dans la culture populaire, elles s’utilisent depuis des années comme remède pour arrêter de fumer et soulager l’irritation des voies respiratoires. 

Il faut néanmoins qu’il existe des preuves de son potentiel antioxydant et anti-inflammatoire. Ceci explique, apparemment, ses effets bénéfiques sur la santé du système respiratoire.

Ingrédients

  • 1 tasse d’eau (250 ml)
  • 2 feuilles de laurier
  • 1 cuillerée de chèvrefeuille (10 g)

Préparation

  • Chauffez d’abord l’eau jusqu’à ce qu’elle bout. Ajoutez les feuilles de laurier et le chèvrefeuille et laissez infuser à feu doux pendant 5 minutes.
  • Ensuite, retirez du feu, couvrez et laissez ce remède infuser pendant 10 minutes de plus, jusqu’à ce qu’il atteigne une température appropriée à la consommation.
  • Si vous vivez avec des fumeurs, consommez alors une tasse de ce remède par jour, trois fois par semaine. De cette façon, vos poumons se rétabliront et seront en parfaite santé.

En résumé

Nous pouvons essayer des remèdes naturels pour renforcer la fonction pulmonaire. Cependant, étant donné le manque de preuves, ils doivent être utilisés avec parcimonie et prudence. Si possible, un médecin doit être consulté avant de les prendre régulièrement.


  • Sadlon, A. E., & Lamson, D. W. (2010, April). Immune-modifying and antimicrobial effects of eucalyptus oil and simple inhalation devices. Alternative Medicine Review.
  • Wang, H., Zhang, L., Jiang, N., Wang, Z., Chong, Y., & Fu, F. (2013). Anti-inflammatory effects of escin are correlated with the glucocorticoid receptor/NF-κB signaling pathway, but not the COX/PGF2α signaling pathway. Experimental and Therapeutic Medicine6(2), 419–422. https://doi.org/10.3892/etm.2013.1128
  • Wang L, Yang R, Yuan B, Liu Y, Liu C. The antiviral and antimicrobial activities of licorice, a widely-used Chinese herb. Acta Pharm Sin B. 2015;5(4):310–315. doi:10.1016/j.apsb.2015.05.005
  • Patrakar, R., Mansuriya, M., & Patil, P. (2012). Phytochemical and pharmacological review on Laurus Nobilis. INTERNATIONAL JOURNAL OF PHARMACEUTICAL AND CHEMICAL SCIENCES3(7), 255–258.