5 manières utiles de gérer la dépression

17 juin 2020
Une dépression non contrôlée peut affecter de manière significative la qualité de vie. Il est donc pratique de connaître certaines habitudes et stratégies qui permettent de mieux gérer vos symptômes.

Il existe une grande variété de traitements pour gérer la dépression. Cependant, la thérapie choisie peut varier en fonction de la gravité du trouble et des éventuels problèmes sous-jacents. Que pouvez-vous faire pour en faciliter le contrôle ?

Aujourd’hui, il est possible de traiter vos symptômes grâce à une combinaison de médicaments, de thérapies psychologiques et de changements de mode de vie. En outre, il existe des thérapies complémentaires qui ont des effets positifs.

Qu’est-ce que la dépression ?

La dépression est classée comme un trouble de l’humeur dont les principales caractéristiques sont un sentiment prolongé de tristesse, accompagné d’une perte d’appétit et d’une perte d’espoir, entre autres.

Selon l’Association américaine pour l’anxiété et la dépression, cette maladie mentale touche environ 15 millions d’Américains chaque année. Le plus troublant est que beaucoup la sous-estiment et ne cherchent pas à obtenir l’aide nécessaire. Par conséquent, certains cas ont une issue fatale.

La maladie peut se développer différemment chez chaque personne. Cependant, d’une manière générale, elle tend à interférer avec le travail et les relations sociales. Elle touche même les problèmes de concentration, les troubles du sommeil et certaines pathologies chroniques.

Lisez également : 3 façons d’équilibrer la chimie du cerveau pour affronter la dépression

Comment gérer la dépression : quelques stratégies qui aident

L’une des clés de la gestion de la dépression est d’obtenir un diagnostic. Plus elle est détectée tôt, plus les chances de succès du traitement sont grandes. Après avoir reçu les tests appropriés et confirmé la dépression, les stratégies suivantes peuvent être appliquées pour la gérer :

1. Faire régulièrement de l’exercice physique

Faire de l'exercice pour gérer la dépression

L’exercice physique est l’une des meilleures habitudes pour promouvoir la santé mentale. En réalité, les données de la Clinique Mayo suggèrent que ces activités peuvent contribuer de manière significative au traitement et à la prévention de la dépression.

En effet, sa pratique favorise la libération d’endorphines, des substances chimiques associées au bien-être. Elle a également un effet apaisant et réduit au minimum la présence de substances chimiques dans le système immunitaire qui ont un effet néfaste sur la dépression.

Certaines activités sont recommandées :

  • Yoga ou Tai Chi
  • Exercices de Pilates
  • Routines de salles de sport
  • Kickboxing
  • Promenades à vélo
  • Natation

2. Gérer la dépression : construire des relations solides

Les patients atteints de ce trouble ont besoin d’un soutien constant. Ainsi, une partie du plan de gestion de la dépression consiste à établir des relations interpersonnelles solides. Des moments de qualité avec un être cher ou un ami proche peuvent aider à clarifier les pensées et à réduire la tristesse.

3. Bien dormir

Gérer la dépression, c'est bien dormir

Les symptômes de la dépression peuvent nuire à la qualité du sommeil. Cependant, un mauvais sommeil peut rendre difficile le traitement de cette maladie. En réalité, les personnes qui souffrent d’insomnie ont jusqu’à dix fois plus de chances de souffrir de dépression que celles qui dorment bien.

Par conséquent, même si cela coûte un peu, il est préférable de prendre des mesures pour inciter le corps à un bon repos. Cela inclut :

  • Veillez à une bonne température dans la pièce.
  • Eloignez tout élément distrayant, y compris les téléphones portables, les ordinateurs et les téléviseurs.
  • Méditez avant d’aller vous coucher.
  • Veillez à ce que le lit soit propre et confortable.
  • Evitez la consommation de boissons alcoolisées et les sources de caféine.

Vous aimerez aussi : 5 facteurs qui influencent la dépression

4. Gérer la dépression : maintenir une alimentation saine

Il n’existe pas de preuves solides sur la relation entre certains aliments et l’incidence de la dépression. Cependant, de nombreuses recherches ont établi un lien entre la nutrition et les processus cérébraux qui aident à contrôler ce trouble.

Par conséquent, une partie de votre traitement consiste à améliorer vos habitudes alimentaires telles que :

  • Avoir une alimentation équilibrée, avec des protéines maigres, des fruits et légumes et des graisses saines
  • Limiter la consommation de sucres, de graisses saturées et de graisses transformées.
  • Augmenter la consommation d’oméga-3, un acide gras présent dans les aliments tels que les poissons gras, les noix et certaines graines.
  • Boire beaucoup d’eau et de liquides sains. Mêmes certains infusions d’herbes et d’épices peuvent aider.

5. Avoir recours aux massages thérapeutiques

 

Parmi les nombreuses thérapies alternatives pour gérer la dépression, nous en trouvons une assez populaire : le massage thérapeutique.

Bien qu’il ne s’agisse pas d’une méthode permettant de guérir correctement ce problème mental, elle peut aider à soulager de nombreux symptômes physiques associés.

L’application du massage thérapeutique permet de lutter contre la raideur, les douleurs musculaires et la fatigue. Chez de nombreux patients, elle présente même des avantages en termes de qualité du sommeil. Pour de meilleurs effets, la thérapeute peut utiliser certaines huiles essentielles ayant des propriétés antidépressives.

Vous ou l’un de vos proches souffrez de dépression ? N’hésitez pas à tenir compte des conseils donnés. Bien entendu, compte tenu de la complexité de ce trouble, assurez-vous de demander une aide professionnelle pour le gérer.

 

  • Ströhle, A. (2009). Physical activity, exercise, depression and anxiety disorders. Journal of Neural Transmission. https://doi.org/10.1007/s00702-008-0092-x
  • Ann het Rot, M., Collins, K. A., & Fitterling, H. L. (2009). Physical exercise and depression. Mount Sinai Journal of Medicine. https://doi.org/10.1002/msj.20094
  • Burcusa, S. L., & Iacono, W. G. (2007). Risk for recurrence in depression. Clinical Psychology Review. https://doi.org/10.1016/j.cpr.2007.02.005
  • Tsuno, N., Besset, A., & Ritchie, K. (2005). Sleep and depression. Journal of Clinical Psychiatry. https://doi.org/10.4088/JCP.v66n1008
  • Benca, R. M., & Peterson, M. J. (2008). Insomnia and depression. Sleep Medicine. https://doi.org/10.1016/S1389-9457(08)70010-8
  • Bodnar, L. M., & Wisner, K. L. (2005). Nutrition and depression: Implications for improving mental health among childbearing-aged women. Biological Psychiatry. https://doi.org/10.1016/j.biopsych.2005.05.009
  • Kohatsu, W. (2005). Nutrition and Depression. Explore: The Journal of Science and Healing. https://doi.org/10.1016/j.explore.2005.08.017
  • Lang, U. E., Beglinger, C., Schweinfurth, N., Walter, M., & Borgwardt, S. (2015). Nutritional aspects of depression. Cellular Physiology and Biochemistry. https://doi.org/10.1159/000430229
  • Field, T. (2016). Massage therapy research review. Complementary Therapies in Clinical Practice. https://doi.org/10.1016/j.ctcp.2016.04.005
  • Field, T. M., Sunshine, W., Hernandezreif, M., Quintino, O., Schanberg, S., Kuhn, C., & Burman, I. (1997). Massage therapy effects on depression and somatic symptoms in chronic fatigue syndrome. Journal of chronic fatigue syndrome, 3(3), 43-51.
  • Facts & Statistics | Anxiety and Depression Association of America, ADAA. Retrieved 23 September 2020, from https://adaa.org/about-adaa/press-room/facts-statistics
  • Depresión y ansiedad: hacer ejercicio puede aliviar los síntomas. (2017). Retrieved 23 September 2020, from https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/depression/in-depth/depression-and-exercise/art-20046495
  • Benetó-Pascual, A. (2005). Comorbilidad insomnio-depresión. Retrieved 23 September 2020, from https://www.elsevier.es/es-revista-vigilia-sueno-270-articulo-comorbilidad-insomnio-depresion-13085199