5 remèdes pour le syndrome des yeux secs

25 août 2020
Nombreuses sont les causes pouvant être à l'origine du syndrome des yeux secs. C'est pourquoi il est essentiel de consulter un professionnel de santé et de passer les examens nécessaires. Pour les cas les plus légers, certains remèdes naturels peuvent être d'une grande aide.

Le syndrome des yeux secs apparaît lorsqu’on arrête de produire suffisamment de sécrétions lacrymales pour humidifier les yeux. Ce syndrome peut toucher tout le monde à un moment donné. Il entretient aussi un lien étroit avec certaines maladies comme le diabète, et même avec le fait d’être un fumeur passif.

L’œil est un organe très sensible de manière générale. Nombreux sont les facteurs externes, tels que la pollution, qui affectent les yeux. Partant du principe que l’organisme fonctionne comme un tout, alors notre santé générale influe également sur la santé oculaire. Ainsi, les maladies et l’affaiblissement du système immunitaire peuvent aussi être à l’origine du syndrome des yeux secs.

Les facteurs de risque étant nombreux, il est important de consulter un ophtalmologue pour recevoir un diagnostic adéquat et un traitement adapté à son cas. Si le problème est léger, certains soins basiques et remèdes naturels peuvent nous aider à soulager ce syndrome. Voyons cela plus en détail dans la suite de cet article.

Le syndrome des yeux secs : causes et symptômes

Dans la plupart des cas, le syndrome des yeux secs touche des personnes qui, d’une manière générale, sont en bonne santé. Plus nous vieillissons, plus ce problème peut nous concerner : il affecte essentiellement les personnes du troisième âge. Cela s’explique notamment par les changements hormonaux qui surviennent au fil de l’âge.

Les facteurs de risque

  • travail dans des environnements secs (que ce soit à cause du vent ou de la climatisation)
  • exposition constante au soleil
  • tabac (que l’on soit fumeur actif ou passif)
  • prise de médicaments pour soigner un rhume ou une allergie
  • port de lentilles de contact
  • brûlures chimiques
  • chirurgie de l’œil
  • gouttes pour soigner une maladie oculaire
  • troubles du système immunitaire qui provoquent une détérioration des glandes qui produisent les larmes

Lisez aussi : 4 remèdes naturels pour les douleurs oculaires

Les symptômes du syndrome des yeux secs

Avant de parler des symptômes de ce syndrome, nous tenons à insister sur la nécessité de différencier ce syndrome d’autres problèmes oculaires, tels qu’une réaction allergique ou une infection oculaire.

Selon les informations publiées sur American Academy of Ophtalmology, les symptômes les plus communs sont les suivants :

  • vue floue
  • démangeaisons et sensation d’avoir du sable dans les yeux 
  • sensation de gêne à la lumière du soleil
  • maux de tête
  • présence de mucus autour des yeux
  • port de lentilles douloureux

Selon d’autres informations de la même entité, l’ophtalmologue peut suggérer le recours à des larmes artificielles et ainsi prescrire des gouttes pour les yeux. Cela dépendra en grande partie de la cause à l’origine du syndrome. Ainsi, même si certains remèdes naturels peuvent soulager les symptômes, l’idéal est de consulter un professionnel de santé.

Zoom sur un oeil
En plus de la sécheresse oculaire, le syndrome des yeux secs provoque une irritation oculaire, une vision floue et des maux de tête.

5 remèdes pour soigner le syndrome des yeux secs

Les remèdes pour traiter le syndrome des yeux secs sont des solutions d’origine naturelle ayant un effet calmant, un effet idéal contre l’irritation et les démangeaisons. Néanmoins, il est important de garder à l’esprit que la plupart de ces remèdes proviennent de la culture populaire et qu’aucune preuve scientifique ne confirme leur fiabilité ni leur efficacité.

Malgré tout, les personnes qui les ont testés confirment leurs effets bénéfiques. Découvrons ensemble quelques options que vous pouvez tester à la maison en tant que traitements complémentaires.

1. Les sachets de thé noir

Aucune étude ne montre que le thé noir aide à combattre le syndrome des yeux secs. Néanmoins, appliqué topiquement, le thé noir pourrait être bénéfique. Selon les informations publiées sur Journal of Advance Pharmaceutical Technology and Reasearch, ce thé est riche en polyphénols et a un effet anti-inflammatoire.

  • Faites une infusion.
  • Une fois l’infusion froide, appliquez les sachets de thé sur les yeux fermés pendant une vingtaine de minutes.

Découvrez : 8 minutes d’intervention chirurgicale pour une vue parfaite pour toujours

2. La camomille

Selon une publication de Molecular Medicine Reports, la camomille est une plante aux nombreuses vertus médicinales. Selon ces informations, leur teneur en flavonoïdes a un léger effet anti-inflammatoire contribuant à améliorer la santé des yeux en cas d’irritation ou de sécheresse.

La préparation est similaire à celle du point précédent.

  • Portez à ébullition deux cuillerées de camomille (20 g) dans un verre d’eau (200 ml).
  • Une  fois que l’infusion est prête et que l’eau est tiède, utilisez un disque de coton pour l’appliquer sur les yeux.
  • Fermez les yeux et détendez-vous avec les deux cotons imbibés d’infusion de camomille.
  • Laissez agir l’infusion entre 10 et 20 minutes.
Infusion de camomille
Certaines informations anecdotiques suggèrent que la camomille est capable de soulager une irritation oculaire.

3. Les compléments vitaminés

En plus de ces remèdes topiques naturels, il est important de compléter son régime alimentaire avec des aliments adaptés. Comme nous vous l’avons signalé au début de cet article, le syndrome des yeux secs peut aussi trouver son origine dans un système immunitaire fragile.

Consommer des aliments riches en huiles essentielles oméga-3 aiderait à combattre ce syndrome, comme le montre cet essai contrôlé aléatoire publié sur International Journal of Ophtalmology Press.

Les raisons sont les suivantes :

  • L’huile de lin et l’huile de poisson contiennent des acides gras qui aident à traiter le dysfonctionnement des glandes de Meibomius et à la rapide évaporation lacrymale.
  • De plus, ces acides gras nous aident à réduire le risque de souffrir d’une dégénérescence maculaire et de cataracte.

Cet article peut également vous intéresser : Conseils pour réduire les poches sous les yeux

4. Le repos des yeux

Il est important de compléter le traitement prescrit par le médecin par des stratégies maison. Pour cela, en plus d’utiliser des gouttes artificielles, n’hésitez pas à suivre les conseils suivants :

  • réduire l’usage des appareils électroniques comme l’ordinateur ou le téléphone portable
  • bien se reposer
  • cligner des yeux fréquemment
  • humidifier ses paupières régulièrement (avec des compresses à la camomille ou des sachets de thé noir, par exemple)
Vue fatiguée
Les stratégies pour reposer la vue sont déterminantes à l’heure de soulager les symptômes du syndrome de l’œil sec.

5. Le concombre pour lubrifier et rafraîchir les yeux

C’est l’un des remèdes les plus populaires. Son effet calmant s’explique par sa forte teneur en eau, en antioxydants et en composés anti-inflammatoires.

Il faut toutefois mentionner qu’il n’existe aucune preuve scientifique soutenant les effets de ce remède à l’heure de soulager les symptômes du syndrome des yeux secs. Ses prétendus bienfaits sont issus de la croyance populaire.

  • Coupez deux rondelles de concombre et appliquez une rondelle sur chaque œil.
  • Faites cela deux fois par jour.

En cas de syndrome des yeux secs, il est important de consulter un médecin

Les remèdes présentés dans cet article aident à calmer temporairement les symptômes du syndrome des yeux secs. Néanmoins, il est toujours préférable de demander conseil à un spécialiste, afin d’éviter d’éventuelles complications et de recevoir un traitement adéquat. Après des examens pertinents, l’ophtalmologue vous dira quoi faire pour soulager les désagréments. Gardez cela à l’esprit !

  • Kaufman P.L., and Alm, A. (2004). Adler: Fisiología del ojo: aplicación clínica. Madrid: Elsevier.
  • Peters, E., and Colby, K. (2013). “The tear film”. In: Tasman, W. ; Jaeger, E.A. (eds.), Foundations of Clinical Ophthalmology. Philadelphia, PA: Lippincott Williams & Wilkins.
  • Rao, N.K.; Goldstein, M.H.; Tu, E.Y. (2014). “Dry eye”. In: Yanoff, M., and Duker, J.S. (eds.), Ophthalmology. 4th ed. Philadelphia, PA: Elsevier.
  • Chatterjee P, Chandra S, Dey P, Bhattacharya S. Evaluation of anti-inflammatory effects of green tea and black tea: A comparative in vitro study. J Adv Pharm Technol Res. 2012;3(2):136–138. doi:10.4103/2231-4040.97298
  • Srivastava, J. K., Shankar, E., & Gupta, S. (2010, November). Chamomile: A herbal medicine of the past with a bright future (review). Molecular Medicine Reports. https://doi.org/10.3892/mmr.2010.377
  • Bhargava R, Kumar P, Kumar M, Mehra N, Mishra A. A randomized controlled trial of omega-3 fatty acids in dry eye syndrome. Int J Ophthalmol. 2013;6(6):811–816. Published 2013 Dec 18. doi:10.3980/j.issn.2222-3959.2013.06.13
  • Mukherjee, P. K., Nema, N. K., Maity, N., & Sarkar, B. K. (2013, January). Phytochemical and therapeutic potential of cucumber. Fitoterapia. https://doi.org/10.1016/j.fitote.2012.10.003