5 traits psychologiques des personnes soumises

Les personnes soumises portent souvent le fardeau d'un passé douloureux qui dicte aujourd'hui leur comportement, leur attitude entièrement dirigée vers un objectif : ne plus jamais souffrir.
personnes soumises femme
Les personnes soumises n’élèvent jamais la voix, elles restent souvent en arrière-plan et sont sous la coupe de personnes plus autoritaires, qui dirigent leur existence.

Dans certains cas, cette attitude peut entraîner les personnes qui l’adoptent à se retrouver dans des relations extrêmement nocives, qui vont les condamner à vivre un malheur permanent. Sortir de cette situation peut être quelque chose de très compliqué.

Lire également : 5 signes qui caractérisent les femmes maltraitées

Ce n’est pas que ces personnes refusent de sortir de leur soumission. Mais le poids qu’elles portent sur les épaules les a amené à acquérir des traits psychologiques dont elles ne peuvent pas se défaire du jour au lendemain.

Analysons, dans la suite de cet article, la psychologie des personnes soumises.

1. Les personnes soumises ne sont pas assertives

couple en peignoir buvant un café

Les personnes soumises ne font jamais passer leurs propres besoins en priorité, elles ne le désirent même pas. Elles pensent d’abord au bonheur des autres avant même de se demander ce qu’elles désirent véritablement.

Leur manque d’assertivité les pousse à adopter un rôle totalement secondaire dans les groupes sociaux dans lesquels elles peuvent se trouver. Elles ne parviennent pas à exprimer leurs points de vue ou leurs opinions.

Même si elles ont envie de le faire, elles s’autocensurent et se mettent elles-mêmes en arrière-plan. Elles croient elles-mêmes que ce qu’elles pensent ne mérite pas d’être pris en compte. Elles doutent de leurs propres opinions en les considérant comme des bêtises sans nom.

2. Leur passé est douloureux

Les personnes soumises ne sont pas nées de cette manière, bien évidemment. Ce sont les expériences traumatiques de leur vie qui ont fait d’elles des personnes fermées et craintives.

Une enfance faite de relations malsaines avec leurs parents ou une adolescence marquée par le harcèlement sont des exemples de situations qui peuvent plonger une personne dans une soumission des plus totales.

 

Découvrez également : 6 étapes pour soigner les blessures émotionnelles de notre enfance

Une faible estime d’elles-mêmes et une grande insécurité les poussent à se sentir inutiles lorsqu’elles ne sont pas à la disposition des autres.

C’est un comportement qui n’est absolument pas sain et qui fait d’elles des personnes vulnérables, qui peuvent être abusées par les autres.

3. Elles évitent toujours le conflit

relation conflictuelle

Il est rare de voir une personne soumise rechercher le conflit avec les autres. C’est même tout le contraire, elles tentent de l’éviter coûte que coûte.

Les conflits sont des types de relations qui les mettent extrêmement mal à l’aise, car ils les replongent dans des expériences traumatiques de leur passé.

Le problème réside dans le fait que, pour éviter les conflits, elles ont parfois besoin de baisser la tête, d’accepter des choses dont elles n’ont pas envie et de ne pas se battre pour leurs convictions.

Cette préoccupation constante qui les pousse à éviter le conflit est extrêmement usante au quotidien.

4. Elles ne veulent pas attirer l’attention

On pourrait aisément confondre cette attitude avec de la timidité, mais c’est surtout une manière pour les personnes soumises de passer totalement inaperçues, de ne pas sortir du lot.

Lire également : Accordez-vous trop d’importance aux opinions des autres ?

Les personnes soumises sont extrêmement préoccupée par ce que les autres peuvent penser d’elles. Voilà pourquoi elles ont tendance à s’habiller et à se comporter d’une manière extrêmement discrète.

Cela leur permet d’éviter de se retrouver dans une situation qui peut être humiliante pour elle, ou dans une discussion qui pourrait dégénérer en conflit.

5. Elles tendent à la dépendance émotionnelle

Les personnes soumises pensent tellement aux autres et sont si vulnérables qu’elles ont besoin d’une personne pour les protéger.

Voilà pourquoi il est parfaitement logique qu’elles se plongent dans des relations dépendantes, dans lesquelles leur partenaire va donner un sens à leur vie, tout en les protégeant.

Malheureusement, cela peut parfois dégénérer et aboutir à des situations de maltraitance. Et même si l’autre personne ne les traite pas bien, elles s’accrochent au fait d’avoir quelqu’un à leurs côtés.

Un point de vue qui les expose à énormément de souffrance.

Avant de nous quitter, ne manquez pas : Aimer sans souffrir : nos clés et conseils

Vous connaissez une personne soumise ? Elle fait partie de votre groupe d’amis ou de votre famille ? Vous devez savoir que sortir de cet état extrême de soumission est possible, mais que cela exige un effort de conscientisation et de travail sur soi très important.

Être plus assertif et avoir une meilleure estime de soi sont des comportements qui peuvent s’apprendre, de la même manière qu’il est possible de se débarrasser d’une insécurité permanente.

Les personnes soumises, à cause des traits psychologiques dont nous venons de parler, souffrent énormément.

Leur attitude attire généralement des personnes violentes, agressives ou qui tentent de leur faire du mal pour qu’elles se rendent compte qu’elles doivent commencer à prendre soin d’elles-mêmes.