5 signes qui caractérisent les femmes maltraitées

· 18 juillet 2017
Les femmes maltraitées ont tendance à cacher leur situation par peur ou par honte, et il faut donc être très attentif aux signes subtils qu'elles peuvent envoyer.

 

Les femmes maltraitées réagissent d’une certaine manière face à certaines stimulations de la vie quotidienne.

Il y a une manière d’identifier quand une personne se sent humiliée et, pour des raisons inconnues, quand elle n’est pas capable de demander de l’aide ou d’ouvrir les yeux face à ce qui lui arrive.

Lisez aussi : Les micro-agressions, ces ennemies de nos relations de couple

Avez-vous déjà eu des doutes sur une femme qui serait peut-être maltraitée car vous avez perçu des signes bizarres ?

Les signes qui trahissent les femmes maltraitées

1. Essayer de cacher sa peau le plus possible

Même si beaucoup de femmes maltraitées souffrent de maltraitance psychologiques, d’autres sont soumises à une maltraitance physique et parfois, les coups sont donnés dans des endroits peu visibles.

Si soudain, elles commencent à utiliser plus de maquillage alors que ce n’est pas leur habitude, ou si elles ne veulent pas vous montrer leur bras, leur épaule ou une autre partie de leur corps, elles pourraient souffrir de maltraitance.

Comme distinguer cela ? Si vous observez de l’anxiété quand elles essaient de dissimuler leur peau, une inquiétude latente, une réaction agressive ou qu’elles sont sur la défensive.

2. Elles anticipent la colère de leur bourreau

Les femmes maltraitées vivent dans un état d’alerte constant pour éviter que la personne qui les maltraite se mette en colère ou soit mécontente d’elles.

Découvrez : 6 effets d’une maltraitance psychologique sur notre esprit et nos émotions que vous devez connaître

C’est pour cela que parfois, elles évitent de lui demander certaines choses ou lancent des phrases telles que : « Non, je ne sortirai pas avec vous car mon conjoint n’aime pas ça », « Il travaille tellement que le peu de temps libre qu’il a, il veut le passer avec moi. »

Ici, on observe un manque d’assertivité, d’écoute de ses propres besoins et d’un besoin d’être en soumission constante face aux désirs du partenaire.

3. Elles cachent des informations sur leur vie

Les personnes qui maltraitent ont tendance à éloigner leur partenaire de leurs amis et proches.

De plus, quand elles communiquent, les femmes maltraitées cachent beaucoup d’informations et utilisent de multiples excuses pour ne pas dire ce qui est véritablement en train de se passer.

En outre, dès qu’elles se retrouvent dans une conversation et qu’on leur demande quelque chose sur leur vie, elles répondent de manière superficielle et essaient de changer rapidement de sujet.

Tout cela fait qu’elles vivent toujours avec beaucoup de stress et d’anxiété, à l’affût à tout mot qu’elles pourraient dire qui pourrait ne pas plaire à leur conjoint, qui pourrait s’énerver contre elles.

4. Elles sont toujours sur la défensive

Comme nous l’avons mentionné plus haut quand elles dissimulent des parties de leur corps, les femmes maltraitées sont toujours apeurées face à un frottement ou un contact physique que les autres ont envers elles.

Ne passez pas à côté de l’article suivant : 5 dangers de la dépendance émotionnelle dans le couple

Par exemple, un simple effleurement sur le bras peut les faire sursauter de manière démesurée, comme si elles étaient toujours dans l’attente d’une attaque de laquelle elles doivent se défendre.

On peut remarquer cela quand quelqu’un lève le bras et soudain, la femme maltraitée se couvre le visage comme si on allait la frapper.

5. Elles prennent tout type de responsabilités sur leur dos

Les femmes maltraitées croient qu’elles sont coupables, et considèrent souvent que si leur conjoint les frappe ou leur fait du mal, c’est qu’elles le méritent.

Cela se transpose à d’autres secteurs de la vie où elles vont systématiquement prendre toutes les culpabilités et les responsabilités à leur charge, alors qu’elles ne leur correspondent pas.

Cette attitude dénote une faible estime de soi et une tendance à se toujours se montrer dans une attitude soumise.

Avant de partir, n’oubliez pas de lire : Blessures qui ne cicatrisent pas : neuropsychologie de la maltraitance des femmes

Ces femmes sont très fragiles. Souvent, les aider est difficile, parfois même impossible, car elles croient qu’elles méritent ce qui leur arrive.

Leur estime d’elles-mêmes est si faible qu’elles s’abîment elles-mêmes.

Or, savoir prêter attention à ces signes vous aidera à ne pas juger une attitude comme mauvaise ou négative pour ne pas stimuler ou faire encore plus plonger cette personne qui, peut-être, a de vrais problèmes dans sa vie.

La maltraitance continue à être très présente dans la société dans laquelle nous vivons. Mais il existe de plus en plus d’aides pour toutes les femmes qui cherchent à sortir de cette situation.

Souvenez-vous que si vous vous sentez seule et un peu perdue, il y a le numéro 3919, destiné aux femmes victimes de violences. Il peut changer votre vie.