8 aliments que tout-e patient-e atteint-e de colite doit éviter

16 août 2017
Même si la consommation de fibres est recommandée pour la digestion et pour optimiser la purification des déchets, si vous souffrez de colite, mieux vaut l'éviter car cela peut augmenter les ballonnements et les douleurs.

 

La colite est une maladie digestive qui se produit à cause de l’inflammation du gros intestin, d’une intoxication alimentaire ou d’une infection parasitaire.

De fait, seul un nombre réduit de cas est lié à des difficultés circulatoires, à des affections inflammatoires ou à des traitements de radiations.

Beaucoup de gens ont tendance à les confondre avec des épisodes banals de diarrhées, car c’est l’un de ses symptômes principaux.

Mais, la colite est une maladie plus sévère, et est presque toujours accompagné de ballonnements, de douleur abdominale et de fièvre. 

De plus, à la différence d’autres problèmes digestifs, elle a souvent lieu de manière récurrente et est plus longue.

Il est donc essentiel d’en connaître plus sur cette maladie et de bien savoir quels sont les aliments qui peuvent empirer ses symptômes.

Dans cet article, nous voulons partager avec vous les 8 principaux pour que vous commenciez à limiter leur consommation dès maintenant.

Découvrez-les !

1. Les fritures et les aliments gras

Les fritures et les aliments aux forts niveaux de matière grasse peuvent empirer les symptômes de la colite car ils rendent la digestion difficile et augmentent le niveau d’inflammation.

  • Leur consommation excessive augmente les contractions intestinales et les épisodes de douleur et de diarrhée chez celleux qui souffrent de cette maladie.

Consultez aussi cet article : 7 aliments à intégrer dans votre régime alimentaire pour réduire l’inflammation et la douleur

Si la consommation de fibres a toujours été recommandée pour une digestion optimale, les patient-e-s atteint-e-s de colite doivent éviter celles qui proviennent d’aliments comme les céréales et les graines complètes.

Celle-ci augmente la production de gaz dans l’intestin et influe sur l’apparition des ballonnements et des douleurs.

3. Le café et la thé

Les patients diagnostiqués avec ce trouble doivent éviter au maximum les boissons contenant de la caféine, dont le café et le thé, car cette substance augmente le niveau d’inflammation dans le côlon et affecte le processus qui se charge d’évacuer les déchets.

  • Maintenir sa consommation peut empirer les coliques et l’irritation en lien avec ce trouble.
  • De plus, étant donné qu’elle a tendance à s’accumuler dans le corps, elle influe sur les processus qui éliminent les toxines.

4. Le lait et les produits laitiers

Le lait entier et les produits laitiers sont les ennemis numéro 1 des patient-e-s qui luttent contre ce problème digestif.

  • Cela n’est pas uniquement dû à leurs forts apports en graisses, mais également à leur haute teneur en lactose.
  • Si tout le monde ne souffre pas d’intolérance au lactose, le mieux est de le réduire au maximum pour éviter de futures complications du côlon.

5. La charcuterie

La charcuterie contient non seulement de forts niveaux de graisses mais également beaucoup de sodium et d’additifs artificiels qui augmentent l’irritation dans l’intestin.

Son ingestion fréquente génère des difficultés au niveau digestif et augmente la présence de toxines dans le côlon.

De plus à cause des composants qu’elle contient, elle a aussi un impact sur la tendance à souffrir d’obésité et de maladies inflammatoires.

6. La margarine

La margarine et le beurre sont des aliments qui ne doivent pas faire partie du régime alimentaire des personnes atteintes de colite.

  • Ils contiennent trop de graisses trans et d’huiles hydrogénés qui, quand ils sont assimilés dans le corps, empirent l’inflammation de l’intestin.
  • De plus, ils stimulent également la production de chimiques qui augmentent l’irritation et la douleur.

7. Les farines raffinées

Les farines raffinées sont des aliments inflammatoires qui peuvent empirer la sévérité des symptômes des patient-e-s qui souffrent de problèmes d’intestin.

Ces aliments ont été soumis à des processus industriels durant lesquels ils perdent un grand nombre de propriétés et de nutriments. 

En conséquence, leur digestion est plus difficile et chez certaines personnes, elle peut déclencher des réactions allergiques.

Le plus inquiétant, c’est qu’elles sont présentes dans de nombreux aliments de consommation quotidienne et il est donc difficile de les éviter complètement.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Est-il mauvais de manger des farines au dîner ?

8. Les boissons carbonatés et alcoolisées

Les boissons alcoolisées et les boissons gazeuses sont assez irritantes pour les personnes qui souffrent de colite et de difficultés digestives.

  • Leur haute teneur en sucres raffinés, en plus du dioxyde de carbone et des colorants, augmente l’acidité et l’inflammation.
  • De plus, elles sont responsables de symptômes tels que les gaz, la douleur et la diarrhée.

Pour conclure, à cause des complications digestives entraînées par la colite, le mieux est de réduire au maximum l’ingestion de ces aliments. 

Même si beaucoup font partie du régime alimentaire habituel, mieux vaut chercher des alternatives saines pour faciliter le contrôle de cette maladie.

A découvrir aussi