Est-il mauvais de manger des farines au dîner ?

· 22 mars 2017
Le problème qui surgit lorsque l'on mange des farines le soir, c'est que nous allons nous coucher peu de temps après, et que notre corps n'a pas le temps de les éliminer.
Le dîner n’est pas un repas comme les autres. Lorsque nous mangeons quelque chose le soir, nous allons rapidement nous coucher après, et notre corps n’a aucune possibilité d’éliminer les aliments que nous venons d’ingérer.
Voilà pourquoi il pourrait être dangereux de manger des farines le soir. Dans la suite de cet article, nous allons vous dire toute la vérité sur cette hypothèse, pour que vous puissiez prendre soin de votre santé.

La nourriture et les hormones

Avant de parler concrètement du fait de manger des farines le soir, nous devons comprendre comment fonctionnent les hormones et le rôle qu’elles jouent dans notre quotidien.

Les personnes qui souffrent d’obésité ont tendance à se nourrir par anxiété ou par addiction, mais pas par faim. Cela est dû à la sécrétion excessive d’une substance appelée sérotonine.

Cette hormone a diverses fonctions, parmi lesquelles on retrouve celle de réguler l’appétit, celle de contrôler la température corporelle et celle de réguler les fonctions perceptives.

La sérotonine est contrôlée par deux zones du cerveau : la glande pinéale et l’hypothalamus. Ces deux régions travaillent en relation avec la lumière et l’obscurité.

Voilà pourquoi la sérotonine est une hormone qui est plus active durant les heures du jour. Dès que la nuit tombe, sa production baisse et cela peut provoquer en nous de la dépression, de la nervosité, voire de l’anxiété.

Cela signifie donc que nous sommes plus enclin-e-s à être attiré-e-s par de la nourriture le soir que le matin.

Mais le rôle de cette hormone ne s’arrête pas là. Elle nous aide également à choisir les aliments que nous allons consommer. Bien évidemment, dans le cas de figure que nous venons d’évoquer, elle ne nous fait pas opter pour des fruits ou des légumes, mais plutôt pour des aliments remplis d’hydrates de carbone, de graisses et de sel.

Voir également : 4 techniques pour lutter contre l’anxiété

La farine et la dépression

De nombreuses personnes souffrant de surpoids ou d’obésité sont victimes d’une sorte d’anxiété qui les pousse à manger des aliments remplis de farines ou de sucres, voire les deux, de manière à soulager une sorte d’envie subite et irrépressible.

Si ces aliments ont des effets antidépresseurs et sédatifs, ils sont également très mauvais pour notre santé, notamment quand nous en consommons le soir.

La tristesse et la frustration vont de paire avec le besoin incontrôlé de consommer des farines le soir. L’ingestion d’hydrates de carbone raffinés provoque pourtant une prise de poids importante et des difficultés à perdre des kilos.

Manger des aliments contenant des farines le soir n’est donc pas une habitude mauvaise en soi. Le problème, comme toujours, réside dans les quantités que nous ingérons. De plus, si nous allons nous coucher juste après notre repas calorique et que nous ne faisons aucune activité physique qui nous permet de réduire les calories que nous venons d’ingérer, la situation devient compliquée.

Comme les farines sont digérées très lentement par notre organisme, elles peuvent provoquer des problèmes stomacaux et intestinaux, comme l’acidité, les flatulences, la constipation, entre autres.

De plus, il est important de soulever le fait que ces aliments contenant des farines génèrent également une grande addiction.

Lorsque nous ressentons un besoin pressant de manger, nous optons souvent pour des pâtes, du pain ou des gâteaux. Ces aliments ont la capacité de nous rassasier, certes, mais ils nous permettent surtout de calmer nos nerfs et d’apaiser notre tristesse.

Nous ne vous suggérons pas pour autant d’éliminer les hydrates de carbone de votre régime alimentaire, mais de réduire les portions que vous ingérez, notamment le soir.

A l’inverse, ces aliments sont excellents s’ils sont consommés au petit-déjeuner et au déjeuner, car ils nous donnent l’énergie nécessaire à la réalisation de toutes nos activités du quotidien, et que nous avons le loisir de les brûler au fur et à mesure de notre journée.

Ce n’est pas le cas le soir. Nous n’avons besoin d’aucun combustible pour dormir.

Bien au contraire : nous avons besoin d’aliments facilement digérables, comme les légumes ou les fruits. De cette manière, nous allons aller au lit en nous sentant plus légers et nous parviendrons plus facilement à dormir.

Comment éviter l’envie de manger des aliments contenant des farines le soir ?

En théorie, tout est simple. Mais lorsque nous devons mettre nos bonnes résolutions en pratique, les choses se compliquent.

Il existe certaines astuces qui peuvent vous permettre d’éviter de manger tout et n’importe quoi le soir.

De cette manière, vous allez parvenir à éliminer progressivement les farines de vos dîners et vous allez pouvoir perdre du poids beaucoup plus facilement.

1. Faire de l’exercice

Le sport peut nous aider dans un grand nombre de nos objectifs. Il nous permet, entre autres, de garder une bonne condition physique et de perdre du poids.

De plus, il agit comme un véritable médicament qui soulage notre état d’esprit. Avec une demi-heure de sport par jour, nous pouvons mieux contrôler notre anxiété, notre stress et, le cas échéant, notre dépression.

2. Manger plus de fruits

Avoir toujours en vue une belle corbeille de fruits est un élément essentiel pour éviter de succomber à la tentation des produits contenant de la farine, des graisses ou du sucre.

  • Ces aliments nous permettent de contrôler notre taux de glycémie et d’être bien rassasiés. De plus, ils nous apportent de l’eau, des fibres et des vitamines en grandes quantités.

La prochaine fois que vous avez envie de sauter sur une pâtisserie, optez plutôt pour une banane ou pour une pomme.

3. Boire beaucoup d’eau

Parfois, nous confondons la sensation de faim avec celle de soif. Au lieu de boire des liquides sains, nous nous jetons alors sur les premiers morceaux de nourriture que nous voyons.

Si nous nous maintenons correctement hydratés durant toute la journée, il est fort probable que nous n’ayons pas les mêmes caprices alimentaires une fois le soir venu.

Nous vous recommandons de lire : 5 délicieuses manières de changer votre façon de boire de l’eau

4. Écouter votre corps

Nous devons bien dissocier deux choses : le fait que notre estomac crie famine et le fait que notre anxiété nous pousse à manger tout et n’importe quoi.

Pour parvenir à savoir dans quel état vous vous trouvez lorsque la faim vous assaille, vous pouvez analyser ce que vous avez envie de manger.

Si votre première réponse est « un gâteau » ou « une assiette de frites », votre appétit n’est certainement pas en cause dans cette histoire. Si c’était le cas, vous pourriez manger n’importe quel aliment qui vous passerait sous la main.

5. Ne pas remplir systématiquement votre estomac de nourriture

Avoir l’estomac plus que plein à l’issue d’un dîner est une très mauvaise idée si vous voulez rester en bonne santé.

Nous abusons souvent de la nourriture car nous ne savons pas bien doser ou bien car nous mangeons beaucoup trop rapidement, et que notre estomac n’a pas le temps de nous signaler qu’il est plein.

Mâchez bien chaque bouchée de votre dîner et faites des pauses entre les plats.