8 signes de démence que tout le monde doit connaître

31 mai 2017
Même si certaines des premières manifestations de la démence peuvent sembler normales, si elles deviennent fréquentes, il faut savoir en tenir compte pour détecter une éventuelle maladie le plus tôt possible.

 

La démence est un syndrome, en général de nature progressive, qui est caractérisé par l’usure des fonctions cognitives.

Celles-ci garantissent les compétences de la mémoire, de l’intellect et la capacité à réaliser une infinité d’activités de la vie quotidienne.

Il s’agit d’une détérioration qui va au-delà de ce que l’on considère comme une conséquence du vieillissement, et en général, c’est l’une des réactions à d’autres maladies qui affectent de manière primaire ou secondaire le cerveau.

Aujourd’hui, c’est l’une des pathologies qui provoquent le plus d’incapacité et de dépendance chez les personnes âgées.

Alors que plusieurs méthodes ont été développées pour la dépasser, elle continue à être floue, aussi bien pour les patient-e-s affecté-e-s que pour les professionnel-le-s de la santé ou les proches.

  • Selon les données de l’Organisation Mondiale de la Santé, dans le monde, il y a 47,5 millions de personnes atteintes de démence et chaque année, on en enregistre 7,7 millions de plus.

Le plus inquiétant, c’est que beaucoup de gens ne connaissent toujours pas la maladie et même si elle est relativement commune, ils ne savent pas comment elle se développe.

Puisqu’il est important de détecter ses symptômes pour agir le plus tôt possible, nous allons ici partager avec vous les 8 principaux.

Découvrez-les !

1. La difficulté à choisir ses mots

L’un des signaux les plus précoces de la démence est la difficulté à trouver les mots précis pour exprimer ses pensées.

Les patient-e-s qui commencent à développer cette condition peuvent passer plusieurs minutes à essayer de se souvenir d’un mot en particulier et même s’iels viennent de le dire, iels ne se souviennent plus lequel c’est.

2. La difficulté à comprendre le temps

Les personnes qui ont un fort risque de souffrir de cette maladie ont de graves difficultés à comprendre ce qu’est le passé, le présent et le futur.

Souvent, quand on leur parle de temps, ils ne parviennent pas à comprendre ce que cela signifie et confondent les moments.

3. Les problèmes de mémoire à court terme

Les problèmes de mémoire à court terme peuvent sembler courants mais en réalité, ce sont des signes précoces de l’usure dont souffre le cerveau, à cause de la démence.

Être incapable de se souvenir des événements importants ou qui ont eu lieu quelques heures ou jours avant indique que quelque chose ne fonctionne pas bien dans les fonctions cérébrales.

De même, lorsque le/la patient-e entre dans une pièce ou dans un endroit, iel oublie dans quel but iel est venu jusqu’ici.

4. Les changements d’humeur

À cause des changements dont souffre la chimie du cerveau quand la démence a lieu, les personnes affectées tombent facilement dans des états d’humeur dépressifs ou d’irritabilité.

Les changements soudains dans la personnalité ou les comportements peuvent indiquer que les fonctions cognitives se détériorent.

5. La difficulté à réaliser des tâches quotidiennes

Un autre des signes précoces que les personnes atteintes de démence expérimentent est la difficulté à mener à bien toute une série de tâches du quotidien, ordinaires, que l’on fait en général tous les jours.

Quelqu’un dont les fonctions cognitives commencent à être affectées n’est plus incapable de réaliser des travaux professionnels, de conduire jusqu’à un endroit connu ou de faire des tâches ménagères.

6. L’incapacité à reconnaître des lieux

Au fur et à mesure que la démence avance, les patient-e-s commencent à avoir des difficultés à reconnaître les lieux où iels se trouvent pourtant souvent.

De fait, à l’intérieur de leur propre maison, iels peuvent se sentir perdu-e-s ou désorienté-e-s.

Ne pas se souvenir pourquoi ou comment on est arrivé-e dans un endroit déterminé, ni savoir où l’on se trouve, est un signe de démence.

7. La léthargie

La détérioration des fonctions cognitives amène avec elle une série de réactions chimiques qui impactent aussi bien le moral que la capacité à conserver certaines compétences physiques.

De plus, en conséquence, la personne commence à se sentir plus fatiguée que la normale et sans motivation pour les activités qu’elle aimait faire auparavant.

8. Les difficultés à écrire

De la même manière que ces patient-e-s ont des difficultés à trouver leurs mots et à parler, iels ont des problèmes pour écrire comme avant.

Les changements dans l’écriture et les problèmes d’expression via ce mode sont un signe d’alerte qui doit être analysé et mis en lien avec cette condition.

  • Même si dans de nombreux cas, la démence ne peut pas être prévenue ni stoppée, il est primordial de tenir compte de ces signaux pour trouver un traitement qui permette d’y remédier.

Plus vite on détecte cette usure cognitive, plus les probabilités d’avoir une bonne qualité de vie sont fortes.

A découvrir aussi