Quand laver les draps et les serviettes de toilette ?

· 13 février 2016
Ce n'est pas parce que nous sommes propres lorsque nous utilisons notre serviette de toilette qu'il ne faut pas la laver régulièrement. Il est conseillé de la laver une fois par semaine et de la faire sécher dehors.

Sans devenir des maniaques du ménage ni des obsédés du comptage des jours, nous pouvons faire attention à toujours avoir des draps et des serviettes propres.

Évitez que le fameux linge blanc ne devienne un bouillon de culture de bactéries, d’acariens et de saleté.

Dans cet article, nous allons vous expliquer à quelle fréquence il est bon de laver ses draps et ses serviettes. Vous n’aurez alors plus aucune excuse !

Deux semaines ? Un mois ? Chaque jour ? A quelle fréquence doit-on changer nos draps et serviettes de bain?

Avant de répondre à la question de la fréquence, il faut savoir que des micro-organismes peuvent s’accumuler dans le linge de maison.

Oui, c’est nécessaire car vous comprendrez ainsi l’importance d’une bonne hygiène.

Dans les draps ou les serviettes de toilette, on peut trouver des substances telles que :

  • Les acariens
  • Les bactéries
  • Les peaux mortes
  • Les poils
  • La saleté
  • La poussière
  • Les crèmes
  • Les sécrétions sèches (par exemple, la sueur ou la salive)
  • Des insectes minuscules
  • Du maquillage
  • Des mycoses
  • Du pollen
  • Des pellicules
  • Des particules d’animaux et de plantes

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Eliminer les bactéries stomacales avec un traitement à base de figues

Place à l’enquête

La revue Women’s Health réalisé une enquête dans laquelle on demandait aux femmes quand elles lavaient ou changeaient le linge de maison.

Les draps et les serviettes étaient généralement changés, une fois par mois, et un tiers des participantes ne purifiaient ni n’aéraient jamais les oreillers du lit.

Les couettes et les couvre-lits sont eux lavés une fois par an, au moment du changement de saison et lorsqu’on les range dans l’armoire à l’arrivée de la chaleur.

Ils sont donc enveloppés et prêts à être ressortis pour l’hiver. Mais qu’en est-il des mois où il fait froid ? Faut-il les laver aussi pendant cette période ? Dans l’imaginaire collectif, il semblerait que non.

Concernant les coussins ou les housses du canapé, c’est différent. Pourquoi ? Car ils sont plus visibles. Mais seulement quand la couleur est claire. Sinon, ils peuvent passer des années sans être nettoyés et les restes de nourriture et de poussière s’y accumulent.

Lavez vos draps et serviettes de bain.

Le directeur de microbiologie clinique du centre médical Langone de New York (Etats-Unis) a pourtant démontré dans la même enquête que les draps devaient être changés au moins une fois par semaine.

De cette manière, nous nous assurons que la dose de bactéries ne dépasse pas le seuil hygiénique et sain recommandé.

Cette fréquence de lavage peut être raccourcie si quelqu’un de la famille est malade, dort nu ou si les températures sont très élevées.

Qu’en est-il des autres linges de maison ?

Les draps et les serviettes ne sont pas les seuls cibles des virus et des bactéries dans la maison. D’autres objets que nous utilisons au quotidien se salissent et peuvent transmettre des maladies.

Les torchons de cuisine

Nous lavons les meubles puis nous les séchons avec un torchon. Le même qui sert à essuyer la table ou le plan de travail.

C’est très commun mais c’est une mauvaise habitude. Savez-vous combien de germes restent sur ces surfaces après avoir été en contact avec ce même torchon ?

Une étude réalisée par l’Université de l’Arizona démontre que la plupart des torchons de cuisine contiennent des bactéries coliformes et qu’un quart d’entre elles répond au nom de escherichia coli.

Les torchons de cuisine sont les tissus les plus exposés aux micro-organismes car dans la cuisine, beaucoup d’aliments sont crus.

Selon les experts, il faudrait les laver après chaque usage avec une solution désinfectante.

Et les mettre dans la machine à laver une fois par semaine avec du bicarbonate de soude et non pas de la lessive.

Le tapis de la salle de bain

Lorsqu’on sort de la douche, nous l’utilisons pour ne pas mouiller le sol. Comme nous venons de nous doucher, nous pensons qu’il est propre et nous souhaitons juste qu’il soit bien sec pour le prochain usage.

Cependant, dans la plupart des cas, il reste au même endroit et nous marchons dessus avec les chaussures avec lesquelles nous allons dans la rue.

Il est donc conseillé de laver ce tapis de bain chaque semaine ou toutes les 2 semaines. Si la salle de bain est très humide, lavez-le 2 fois par semaine. Ayez un tapis de bain de rechange et échangez régulièrement.

Les serviettes de bain

Lavez vos serviettes de bain

Elles sont très épaisses et ont pour objectif de nous sécher complètement. C’est pour cela qu’elles sentent souvent l’humidité.

En plus de les laver une fois par semaine ou tous les 3 usages, nous vous conseillons de le faire avec du vinaigre au lieu de l’adoucissant pour que leur odeur ne nous induise pas en erreur. D’autre part, ce produit réduit la capacité absorbante de la serviette.

Les étendre au soleil peut aussi être une bonne alternative.

N’oubliez pas de lire : N’achetez plus d’adoucissants chimiques, préparez-en un naturel et bon marché

Les rideaux

Ils accumulent de la poussière et sont en contact avec les micro-organismes qui volent dans la maison et à l’extérieur. Si vous avez des rideaux pour l’hiver et d’autres pour l’été, lavez chaque « kit » à la fin de la saison.

Si c’est les mêmes toute l’année, lavez-les deux fois par an et passez l’aspirateur dessus pour en enlever la poussière et les pathogènes. 

Les petites serviettes (pour les mains et le visage)

Evidemment que ces serviettes peuvent aussi se remplir de bactéries même si nous les utilisons une fois que nos mains et notre visage sont propres.

Et pire encore : à chaque fois que nous les utilisons, nous mettons des bactéries sur notre peau.

Les experts nous disent que ces serviettes devraient être lavées tous les 3 usages.

Mais il est possible de les aérer en plein soleil pour éliminer certains de leurs micro-organismes. 

Et que penseriez-vous de laisser votre visage et vos mains sécher seuls à température ambiante? Peut-être que ce n’est pas une si mauvaise idée !

Taché, J., & Carpentier, B. (2014). Hygiene in the home kitchen: Changes in behaviour and impact of key microbiological hazard control measures. Food Control. https://doi.org/10.1016/j.foodcont.2013.07.026

FINCH, J. E., PRINCE, J., & HAWKSWORTH, M. (1978). A Bacteriological Survey of the Domestic Environment. Journal of Applied Bacteriology. https://doi.org/10.1111/j.1365-2672.1978.tb04236.x

Speirs, J. P., Anderton, A., & Anderson, J. G. (1995). A study of the microbial content of the domestic kitchen. International Journal of Environmental Health Research. https://doi.org/10.1080/09603129509356839