Âmes brisées : la réalité des personnes maltraitées psychologiquement

· 10 janvier 2017
Les âmes brisées peuvent adopter deux rôles très différents, mais l'important c'est de savoir les reconnaître afin de les aider à guérir.
Les âmes brisées le sont dès lors qu’on leur a brisé le cœur quand elles étaient petites : abus de la part des parents, manque de tendresse et indifférence notable. Les années passent et les relations « matures » arrivent. Mais ce n’est pas idyllique, comme nous le voyons souvent dans les livres ou dans les films romantiques.

Tout a commencé dans l’enfance et continue pendant la période de maturité. La grande question est : les âmes brisées peuvent-elles guérir complètement ?

Êtes-vous conscient de ce que vous souhaitez vivre ?

Quand la maltraitance fait partie d’une relation, il y a un bourreau et une victime. Beaucoup de personnes proches de la victime voudront lui faire entendre raison, lui faire ouvrir les yeux. Mais ce n’est pas possible.

À cause des carences et des abus vécus dans l’enfance, l’âme brisée a intériorisé certains comportements agressifs. Une insulte, une claque, un gros mot, une attitude qui humilie…

Les âmes brisées ne vivent rien de nouveau, mais des choses différentes, qu’on leur impose via tout type de stratégies.

Quand elles commencent à être conscientes que rien ne va, la peur fait son apparition… Elles commencent à se rebeller et à recevoir des coups plus visibles qu’elles essaient de maquiller ou de justifier par des chutes auxquelles elles n’accordent aucune importance.

Ces personnes sont conscientes que ce qu’elles considéraient comme normal leur a échappé des mains. Elles ne souhaitent alors plus vivre ainsi mais elles ne savent pas comment sortir de tout cela.

Elles se sentent confuses, craintives et impuissantes. Sans en être conscientes, elles ont alimenté la bête pendant une longue période. Et elles ne savent pas comment y échapper.

Cet article peut aussi vous intéresser : Blessures qui ne cicatrisent pas : neuropsychologie de la maltraitance des femmes

Les deux faces de la même pièce de monnaie

Âmes brisées

Même si cela semble difficile à croire, le bourreau et la victime sont les deux faces de la même pièce de monnaie. Les deux ont souffert dans leur enfance, même si leur manière de le manifester est différente.

La tentative d’avoir le pouvoir sur l’autre : le bourreau exerce ce pouvoir qu’on a déchaîné sur lui pendant son enfance. Il ne veut pas qu’on lui fasse de mal, il ne veut pas se sentir fragile. Il fait alors du mal aux personnes qu’il aime le plus, et plus particulièrement aux plus vulnérables d’entre elles.

Le besoin de plaire : la victime, à l’inverse, cherche à plaire à l’autre personne pour que cette personne l’accepte et lui dise des mots agréables. Elle sent qu’elle doit bien agir et ne pas échouer. Elle considère normal et logique de recevoir un reproche ou une réprimande.

Le problème, c’est que toute victime se transforme en une âme brisée, en une personne qu’on a griffée de l’intérieur, qu’on a utilisée, à qui on a fait du mal de la pire des manières, qu’on a menacée, et parfois même que l’on tue.

La victime n’a pas de ressources pour se défendre, car on ne le lui a jamais appris. Ce qu’elle a appris, c’est à cacher ses sentiments et à souffrir à l’intérieur. Un cercle vicieux duquel on ne peut sortir que grâce à la patience, à l’espoir et à la fermeté.

La reconstruction des âmes brisées

Agir en victime

Ne nions pas le fait que nombre d’âmes brisées ne pourront jamais se reconstruire. Tout ce qui nous arrive lorsque nous sommes enfant nous affecte énormément tout au long de notre vie.

Mais, si vous pouvez compter sur les bonnes personnes et que vous avez réussi à rassembler des forces dont vous n’aviez même pas idée… Alors il y a de l’espoir.

Sortez de cette relation si destructive et douloureuse qui a creusé un trou dans votre cœur et dans votre âme. C’est le moment de débuter un nouveau chemin.

Petit à petit, avec calme et sans hâte, les âmes brisées rassemblent les morceaux que les autres ont formés.

Il est clair que des crevasses et des marques profondes resteront gravées : personne ne peut oublier son passé et tout ce qui a été vécu nous a fait devenir ce que nous sommes aujourd’hui. Il faut considérer cela comme une expérience et aller de l’avant avec toutes ces cicatrices que portons sur nous, et que nous avons su guérir.

Avant de partir, lisez l’article suivant : Comment recommencer de zéro, quel que soit votre âge

Les âmes brisées peuvent se reconstruire et aller de l’avant. Ne pas refaire les mêmes erreurs. Changer leur perception de ce qu’elles pensaient bon ou mauvais par le passé.

Il y a un avant et un pendant dans toute relation de maltraitance. N’oubliez pas qu’il y a aussi un après, et qu’il ne tient qu’à vous de tout changer.