Apprendre à élaborer un jardin suspendu

9 novembre 2017
Soyez honnêtes quant au temps que vous envisagez de mettre dans l'entretien de votre jardin suspendu. Sinon, vous courrez à l'échec.

Le respect croissant pour l’environnement a accru l’intérêt pour les jardins urbains.

Ceux d’entre nous qui vivent en ville recherchent des conditions de vie plus saines. Pour cette raison, nous pensons que l’installation d’un jardin suspendu à la maison peut aider à respirer un air plus sain.

En outre, les plantes nous permettent d’équilibrer l’énergie de la maison, voire même d’absorber les rayonnements provenant d’appareils tels que les ordinateurs ou la télévision.

Mais comment apporter du vert lorsque nous avons peu d’espace ? La réponse est le jardin suspendu.

En disposant des plantes en hauteur, les dimensions de votre appartement se multiplient.

Avec cette stratégie, nous résolvons ce problème. Que reste-t-il à faire ? Suivez-nous pour découvrir les points clés dans la réalisation d’un jardin suspendu.

Comment créer un jardin suspendu

Quelles sont vos conditions environnementales

créer un jardin suspendu

Comme vous le savez, les plantes ont besoin d’un habitat très spécifique pour se développer. Ainsi, il se peut que la variété que vous aimez tant soit incompatible avec l’environnement de votre maison.

Pour le savoir, les questions que vous devez vous poser sont :

La lumière

Bien qu’il existe des plantes qui demandent beaucoup d’heures de soleil, d’autres sont brulées en cas de contact direct avec un rayon de lumière.

Il est nécessaire de prendre en compte ce facteur avant de choisir ses plantes. En cas inverse, vous vous engagez dans une entreprise inutile.

La température

Beaucoup d’entre nous aiment les fleurs aux couleurs vives et aux formes sinueuses. Cependant, la plupart d’entre elles aiment les climats très chauds.

Ainsi, elles seront plus adaptées aux climats méditerranéens et tropicaux.

L’humidité

La quantité d’eau que vous pourrez fournir est également une information dont il faut tenir compte.

Il est intéressant de penser non seulement à la fréquence d’irrigation, mais de connaitre aussi sa limite du point de vue économique.

De combien de temps disposez-vous ?

organiser son emploi du temps

Le temps est impératif. La capacité de temps qu’une personne qui travaille à la maison aura pour s’occuper d’un jardin suspendu est différente de celle d’une personne dehors toute la journée.

Toutes les plantes ont besoin de soins et d’attentions, mais certaines plus que d’autres. Par conséquent, l’idéal est de sélectionner celles qui correspondent à vos possibilités à cet égard.

Si vous ne pensez pas assez à cet aspect, vous risquez d’être frustré-e lorsque vous verrez que vous ne pouvez pas garder votre jardin urbain en vie.

Par conséquent, nous vous recommandons de ne pas vous laisser emporter par le désir de développer un jardin suspendu si vous n’en avez pas la possibilité. Soyez réalistes.

Aimez-vous sortir boire un verre après le travail ? Ne vous mentez pas et pensez dès maintenant que vous devrez garder ces moments-là pour vos plantes.

Cependant, nous avons des habitudes pour certaines raisons : elles nous aident à faire face au stress, à respirer, on fini toujours par y revenir. C’est pourquoi si vous ne tenez pas à transformer vos plantes en une nouvelle source d’anxiété, nous vous recommandons la réalisation d’un calendrier.

Conception du jardin suspendu

conception du jardin suspendu

Quand nous abordons l’aspect design, il faut réfléchir à la façon de placer les plantes, au type de support et au substrat que nous utilisons.

Les caractéristiques de notre intérieur déterminent dans une large mesure ces décisions.

Le mobilier, l’agencement des pièces, la hauteur des plafonds… Tout cela intervient dans la structure que nous choisissons.

Y voir clair est simple, puisque cela dépend de la taille des pots, de leur forme et des espèces de plantes que nous cultivons.

Par exemple, si le plafond est bas, les pots ne sont que peu indiqués. Par ailleurs, vous devez également penser au système d’irrigation. Pour ce faire, gardez à l’esprit quelle est la consommation d’eau et, comme nous l’avons dit, quelles sont vos ressources économiques.

Vous pourrez donc choisir entre le goutte-à-goutte, l’hydroponie, la nébulisation… Pour connaitre votre type d’arrosage, il faut également faire attention au type de substrat utilisé. Sa perméabilité nous indiquera la quantité d’eau dont nous aurons besoin.

Il ne fait aucun doute que le jardinage est un passe-temps merveilleux et surtout durable. Cependant, il peut être source de déception si vous n’y réfléchissez pas dès le début.

Cela nous aidera à prendre de meilleures décisions et, par conséquent, à réussir dans cette aventure. Si vous suivez les conseils que nous vous avons donnés, le résultat suivra certainement.

Cependant, en cas de questions ou de préoccupations, n’hésitez pas à nous interroger.

 

A découvrir aussi