Aujourd’hui, lâchez prise et ne laissez rien vous influencer

· 24 octobre 2016
Lorsque vous vous laissez porter par les choses et que vous ne vous accrochez pas à l'impossible, vous vous rendez compte que la vie est bien plus simple qu'elle n'y paraît. Profitez du moment !

Pendant une journée seulement, laissez-vous porter, laissez les mauvaises choses couler et soyez uniquement réceptif aux bonnes choses.

Si vous n’avez pas encore mis en marche cette stratégie d’épanouissement personnelle, nous vous proposons de commencer dès que possible.

Le « flow » est un état mental qui peut améliorer notre qualité de vie et qui nous permet de mieux canaliser notre énergie pour être plus productifs.

Il est possible que vous ayez déjà entendu le mot « lâcher-prise » et ses dérivés.

Beaucoup de gens lui attribuent des caractéristiques spirituelles et abstraites mais il comprend pourtant une base psychologique et scientifique bien établie.

À tel point que le concept de « ‘lâcher-prise » a été inventé en 1975 par le psychologue Mihály Csíkszentmihályi, et s’est diffusé largement dans les secteurs du développement personnel et professionnel.

Il est intéressant, relaxant et très utile dans notre quotidien. Dans cet article, nous allons vous apprendre à lâcher prise, une manière de vous laisser porter par l’ici et le maintenant pour élargir votre confiance.

Que tout coule de source et que rien de vous distraie

Mihály Csíkszentmihályi a défini le « lâcher-prise » comme un état d’harmonie où la personne est capable de se concentrer uniquement sur ce qu’elle est en train de faire.

Lisez aussi : Marcher modifie le cerveau quand on souffre de dépression

Nous pouvons nous laisser porter par les choses lorsque nous marchons, lorsque nous lisons, lorsque nous nous reposons et même lorsque nous travaillons.

Il s’agit d’être conscient de ce que nous faisons et d’en profiter.

main-et-papillons-500x375

  • Les psychologues nous expliquent que beaucoup d’entre nous mettons en pratique ce que l’on appelle « l’esprit erratique ». Nous allons d’une pensée à une autre, nous sautons d’une inquiétude à une autre jusqu’à créer une pelote dans laquelle nous sommes attrapés.
  • Petit à petit, la frustration apparaît, ainsi que le malheur, car notre pensée tombe dans les abîmes complexes du « si j’avais », « si les autres faisaient », « si je pouvais »…
  • Ce type de pensées empêchent le lâcher-prise. Elles nous affèrent, elles nous stoppent dans la frustration et le mal être. Ce que nous générons, c’est de l’énergie négative.

Lâcher-prise, ce n’est pas fuir, c’est être présent

Pour que tout coule de source, nous devons être conscient que qui fuit ne résout rien.

Lâcher-prise, c’est laisser partir ce qui ne nous sert pas pour avancer mais, il faut aussi être courageux pour affronter ce qui nous fait du mal lors de ces moments.

  • Il est également nécessaire d’accepter qu’il y a des choses qui ne peuvent pas être modifiées. Vous ne pouvez pas changer la personnalité de quelqu’un. Vous ne pouvez pas non plus faire que quelqu’un vous aime.
  • Il y a des aspects qu’il faut accepter et cette acceptation fait aussi partie du lâcher-prise.

Nous vous recommandons de lire : Aimer quelqu’un qui ne vous aime pas, c’est comme attendre le train à l’aéroport

Vous êtes mouvement, faites-en partie

Vous vous êtes sûrement déjà senti attrapé, dans l’échec existentiel. Cet état est tout à fait normal pour un être et il est primordial de savoir le gérer.

femme-dansant-500x324

  • Comprenez que le lâcher-prise est avant tout du mouvement. L’idée de bonheur entretient un lien très fort avec le fait que tout coule de source, et que rien ni personne ne nous entrave ou nous stoppe.
  • Pour mieux comprendre cette idée, nous vous donnons un exemple.

Aujourd’hui, vous n’avez pas de travail et vous vivez une relation affective très compliquée.

Vous savez que dans la ville dans laquelle vous êtes, il n’y a pas d’opportunités professionnelles, alors vous vous décidez à tourner la page. Vous vous permettez de lâcher prise.

Vous devenez plus réceptif et vous commencez à écouter les options possibles. Vous vous informez, vous élargissez vos champs et un beau jour, vous vous décidez : vous vous engagez dans le changement.

Vous choisissez de quitter votre ville, de quitter votre conjoint qui vous rend malheureux et d’essayer de construire autre chose ailleurs. Ce changement vous mène à de nouveaux mouvements.

Vous trouvez du travail et dans ce travail, vous rencontrez quelqu’un d’unique: une personne qui vous estime et vous aime vraiment.

Lorsque vous lâchez prise et que rien de mal n’a d’influence sur vous, vous êtes libre de créer vos propres chemins.

Essayez de mettre cela en marche et vous verrez que vous aurez d’excellents résultats.

Cherchez les expériences « optimales »

Si vous n’avez jamais entendu parler des expériences optimales, sachez qu’elles sont simples à identifier, même si nous les mettons malheureusement rarement en pratique.

Lisez aussi : Quelle que soit votre souffrance, ne blessez pas les autres

  • Une expérience optimale c’est le plaisir que vous obtenez en faisant quelque chose que vous aimez : un câlin, la cuisine, une promenade, un bain, une conversation, un voyage…
  • Sachez que les expériences optimales ne se programment pas. Beaucoup d’entre nous ont tendance à le faire : “quand je serai en vacances, je me reposerai », « je serai heureux lorsque le week-end arrivera », « je saurai ce qu’est la joie quand j’aurai un conjoint”.
  • Souvenez-vous que le meilleur moment de votre vie est toujours maintenant. Alors, lâchez prise et ne laissez rien vous entraver. Ne tombez pas dans l’inquiétude ou dans le “aujourd’hui, je ne peux pas » ou le “tu ne vaux rien« .

Il s’agit, tout simplement, d’être présent et d’avancer d’une manière harmonieuse en accord avec notre conscience, en toute liberté, en intégrité et dans une paix intérieure qui nous permette de profiter de l’ « ici et maintenant ».