Combattez la rétention d’eau grâce à des smoothies à la banane

7 août 2019
Saviez-vous que la banane peut nous aider à en finir avec la rétention des liquides . Malgré sa mauvaise réputation, il a été prouvé que, combinée à d'autres aliments, elle peut accélérer le métabolisme.

Selon de nombreuses croyances qui se sont développées ces dernières années, la banane serait un fruit à éviter pour ceux qui cherchent à perdre du poids. Cependant, peu de personnes savent qu’elle permet de combattre la rétention d’eau.

Ainsi, plusieurs études ont démontré que les bananes peuvent être d’une grande aide dans un régime quotidien équilibré.

En effet, elles apportent de nombreux nutriments essentiels, et notamment une forte teneur en potassium, un minéral clé pour combattre la rétention d’eau.

Pourquoi les bananes nous aident-elles à combattre la rétention d’eau et à perdre du poids ?

La rétention d’eau est un problème qui est souvent provoqué par des facteurs hormonaux. Elle apparait ainsi que ce soit à l’adolescence, durant la grossesse, à la ménopause, ou chez les femmes qui prennent la pilule contraceptive.

Elle peut également être le produit d’une mauvaise alimentation, d’un excès de sodium dans l’organisme, de l’hypothyroïdie, ou même de troubles du cœur et du foie, entre autres.

Ce problème produit alors un gonflement du corps, une sensation de lourdeur, et empêche donc tous nos organes de travailler correctement.

Le potassium est un minéral clé pour l’élimination de l’excès de liquides dans notre organisme. C’est précisément pour cette raison qu’il est recommandé de consommer de la banane dans son régime alimentaire. En effet, elle peut contenir environ 450 mg de cet élément, en fonction de sa taille.

En plus de ce bienfait, il a été prouvé que les bananes peuvent aussi nous aider à stimuler notre métabolisme lorsqu’elles sont combinées à des ingrédients brûle-graisses comme les épinards, les graines de lin, les myrtilles ou le gingembre, entre autres.

Ce fruit est de plus une source d’énergie car il contient du glucose, du fructose et aussi du saccharose. Il dispose également de vitamines A, B, C et E, de calcium, de magnésium, de potassium donc, de silicium, de phosphore, de soufre et de fer.

Tous ces nutriments nous apportent donc de grands bienfaits pour notre santé. Ils contribuent aussi à une perte de poids saine, participent à la conservation de l’élasticité des tissus et des muscles, dépurent le sang, préviennent l’hypertension et nous aident enfin à mieux digérer.

Les smoothies de banane pour brûler des graisses et éliminer la rétention d’eau

la banane pour combattre la rétention d'eau

Grâce à tous leurs bienfaits, les bananes sont d’excellents ingrédients de base pour préparer des smoothies brûle-graisses qui combattent la rétention d’eau.

Si vous les combinez à d’autres ingrédients, vous allez obtenir des boissons énergétiques et amincissantes, que vous pourrez inclure facilement dans votre régime pour perdre du poids.

Le smoothie à la banane et aux graines de lin pour combattre la rétention d’eau

  • 1 banane
  • 1 verre de jus d’orange (200 ml)
  • 2 cuillerées de graines de lin (30 g)
  • 2 cuillerées de petit lait (20 g)

Comment le préparer ?

Mettez tous les ingrédients dans votre robot et mixez-les bien jusqu’à ce qu’ils soient complètement liquides. Consommez ce smoothie bien frais, de préférence au petit-déjeuner.

Lisez également :

3 façons de préparer des smoothie veganes

Le smoothie à la banane et aux fruits des bois contre la rétention d’eau

  • 1 banane
  • Tasse de myrtilles ou de framboises (250 g)
  • Cuillerée de gingembre râpé (15 g)
  • Cuillerée de miel (25 g)
  • ½  tasse d’eau tiède (120 ml)

Comment le préparer ? 

Mettez tous les ingrédients dans le robot, mixez-les pendant quelques minutes et consommez ce smoothie en guise de petit-déjeuner.

Le smoothie à la banane et aux épinards contre la rétention d’eau

Smoothie avec de la banane et des épinards

  • 1 banane
  • 200 g d’épinards frais
  • ½ tasse de yaourt faible en graisses (120 g)
  • 1/3 de tasse de céréales (15 g)
  • 1 cuillerée de miel (25 g)

Comment le préparer ? 

Préparez tous les ingrédients dans le mixeur et mélangez-les jusqu’à obtenir votre smoothie. L’idéal est de le consommer au moment du petit-déjeuner.

Lisez également :

Crème aux épinards et au fromage pour l’apéritif 

Le smoothie à la banane et aux fraises

  • 1 banane
  • 5 fraises
  • ½ tasse de yaourt faible en graisses (120 g)
  • 2 tasses de lait écrémé (480 ml)
  • Des glaçons

Comment le préparer ?

Introduisez tous les ingrédients dans le mixeur, mélangez durant quelques minutes et consommez votre smoothie bien frais.

Ce délicieux smoothie peut être préparé pour les jours de fortes chaleurs, pour le petit-déjeuner ou le goûter. 

Le smoothie à la banane, à l’avoine et aux graines de chia

Smoothie avec des bananes, graines de chia

  • 1 banane bien mûre
  • ¼ de tasse d’avoine crue (22 g)
  • ½ tasse de lait d’amande (125 g)
  • 1 ½ cuillerée de graines de chia (22 g)
  • 5 gouttes d’extrait de vanille (0,25 ml)
  • 1 pincée de cannelle en poudre
  • 1 tasse de glaçons

Comment le préparer ? 

Introduisez tous les ingrédients dans votre robot et mixez durant quelques minutes jusqu’à obtenir une consistance crémeuse.

Ce délicieux smoothie est idéal consommé au petit-déjeuner, car en plus de combattre la rétention d’eau, il permet d’améliorer la digestion, il active le métabolisme et il nous aide à ressentir une plus grande sensation de satiété durant toute la journée, ce qui empêche de grignoter.

 

  • Mattes, M. Z., & Vickers, Z. M. (2018). Better-liked foods can produce more satiety. Food Quality and Preference. https://doi.org/10.1016/j.foodqual.2017.10.012
  • Sun, J., Chu, Y. F., Wu, X., & Liu, R. H. (2002). Antioxidant and antiproliferative activities of common fruits. Journal of Agricultural and Food Chemistry. https://doi.org/10.1021/jf0207530
  • Swain, M. R., Anandharaj, M., Ray, R. C., & Parveen Rani, R. (2014). Fermented Fruits and Vegetables of Asia: A Potential Source of Probiotics. Biotechnology Research International. https://doi.org/10.1155/2014/250424