Des conseils pour les femmes qui utilisent les toilettes publiques

12 janvier 2016
En plus de bien faire attention à ne pas entrer en contact avec les différentes surfaces des toilettes, il est important de nous assurer que nos vêtements et nos affaires ne soient pas en contact avec le sol.

Dans l’imaginaire collectif, les toilettes publiques sont des endroits sales, remplis de germes, qui peuvent nous transmettre des maladies.

Les femmes ont fréquemment besoin d’utiliser les toilettes d’un centre commercial, d’une station service ou d’un passage public.

Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pour éviter ces complications.

Les toilettes publiques : un bouillon de culture de virus et de bactéries

Il existe de nombreux mythes relatifs à l’utilisation des toilettes publiques.

Il est vrai que nous avons 30% de chances en moins d’être contaminé par une pathologie dans des toilettes privées.

Toutefois, les toilettes publiques ne sont pas pour autant nos ennemies, à partir du moment où nous prenons quelques précautions.

Bacteries

Les sanitaires publics sont souvent des endroits sales et négligés.

De nombreuses personnes préfèrent même attendre de longues minutes, voire des heures pour rentrer chez elles et aller dans leurs propres toilettes, plutôt que d’utiliser celles qui sont mises à leur disposition par des lieux publics.

Cependant, nous ne pouvons pas toujours attendre aussi longtemps, et nous sommes parfois dans l’obligation de les utiliser.

De plus, ce n’est pas bon pour notre santé de nous retenir d’uriner trop longtemps.

En effet, cela peut provoquer des infectons urinaires, ainsi que des dommages à la vessie, des cystites, etc.

Dans des toilettes publiques, on peut être contaminé par :

  • Des streptocoques
  • La bactérie E. Coli
  • Des staphylocoques
  • L’hépatite A
  • La bactérie shigelle
  • La grippe saisonnière
  • Des infections mycosiques cutanées

Contrairement à ce que certaines personnes peuvent penser, il n’est pas possible d’être contaminé par les maladies suivantes en utilisant des toilettes publiques :

  • Le VIH
  • L’hépatite C
  • Le papillomavirus humain
  • L’herpès

Les virus qui provoquent ces maladies ne peuvent pas survivre très longtemps en dehors de l’organisme.

L’unique moyen de contagion est d’avoir une plaie ouverte et que du sang présent sur les toilettes entre directement en contact avec elle.

Ce n’est pas impossible, mais c’est hautement improbable.

Lire également : Comment soigner une infection urinaire de manière naturelle ?

Des conseils pour utiliser les toilettes publiques

bouillon-de-culture-virus-bacterie-500x331

Même si certaines astuces et recommandations sont plus utiles pour les femmes que pour les hommes, tout le monde peut en prendre connaissance et en tenir compte à l’heure d’utiliser des toilettes publiques.

Prêtez attention aux conseils que nous allons vous donner pour éviter toute maladie :

Nettoyez bien la lunette des toilettes

Prenez un morceau de papier hygiénique, et nettoyez la surface des toilettes.

Dans certaines boutiques et pharmacies, on peut trouver des couvercles en papier jetables, qui se placent directement sur la lunette, et qui évitent d’être directement en contact avec sa surface.

Ne baissez pas votre pantalon jusqu’à vos chevilles

Il est important que votre pantalon ne touche pas le sol. Laissez-le entre vos genoux et vos chevilles.

De cette manière, vous éviterez que votre vêtement rentre en contact avec la saleté qui se trouve au sol.

N’utilisez pas les toilettes trop sales

N-utilisez-pas-les-toilettes-trop-sales-500x334

Si en rentrant dans les sanitaires publics, vous vous rendez compte qu’ils n’ont pas été nettoyés depuis un bon moment, ou que toutes les surfaces sont mouillées ou vraiment sales, mieux vaut que vous cherchiez une meilleure option pour uriner.

Ne vous asseyez jamais sur la lunette

Garder l’équilibre peut être assez compliqué, mais mieux vaut ne jamais vous asseoir sur la lunette.

C’est un geste indispensable pour éviter d’entrer en contact avec toutes les saletés accumulées dans les toilettes.

Si vous ne parvenez pas à maintenir votre position en pliant simplement les genoux, vous pouvez vous appuyer sur les murs ou sur la porte, à partir du moment où ils ne sont pas sales.

Testez le fonctionnement de la chasse

Testez-le-fonctionnement-de-la-chasse-500x334

Avant de commencer à uriner, nous vous recommandons de vérifier que la chasse fonctionne bien, et qu’elle peut se tirer intégralement.

Certaines d’entre elles n’ont pas la capacité suffisante pour pouvoir emporter tous les déchets que les toilettes contiennent.

Pire encore, les toilettes peuvent être bouchées et le fait de tirer la chasse peut entraîner une élévation de tous les déchets jusqu’à la surface.

Si après l’avoir tirée, vous constatez l’un des deux problèmes, trouvez d’autres sanitaires pour uriner.

Jetez vos serviettes hygiéniques et vos tampons dans la poubelle

C’est une précaution que vous devez prendre lorsque vous avez vos règles, et que vous utilisez des toilettes publiques.

Repliez vos serviettes hygiéniques et jetez-les à la poubelle, jamais dans les toilettes.

Utilisez toujours du papier hygiénique

Vous pouvez également utiliser un mouchoir. Employez-le dès que vous manipulez l’une des surfaces des toilettes, qu’il s’agisse du verrou de la porte (surtout à l’intérieur), ou du bouton de la chasse.

Si vous souhaitez lever le siège, prenez également un morceau de papier toilette dans vos mains. Ne le touchez jamais directement avec vos mains.

Lire également : Quelles sont les causes des irritations vaginales, et comment les traiter naturellement ?

Ne posez pas vos affaires sur le sol

Vous pouvez les accrocher avant d’entrer dans les toilettes, si vous disposez d’un crochet pour votre sac à main, pour votre veste, ainsi que pour toutes les affaires que vous avez, ou si les sanitaires en contiennent.

Si vous êtes accompagné, mieux vaut laisser toutes vos affaires à la personne qui vous attend en dehors des toilettes.

Le sol de ces lieux publics peut accumuler de nombreuses saletés et autres bactéries.

Gardez donc toutes vos affaires le plus loin possible de ces endroits.

N’y restez pas trop longtemps

Une fois que vous avez terminé d’uriner, sortez rapidement des toilettes.

Les germes et bactéries qui emplissent l’air peuvent pénétrer rapidement par votre nez ou votre bouche.

Lavez-vous les mains

Laver-les-mains-pour-eliminer-les-bacteries

Même si vous avez utilisé du papier hygiénique pour toucher toutes les surfaces, ne sortez jamais des sanitaires sans avoir lavé vos mains avec du savon, pendant au moins 20 secondes.

Si les toilettes ont de l’eau chaude, mieux vaut l’utiliser, car elle dispose d’une excellente capacité à éliminer les germes.

Utilisez votre propre savon

Les distributeurs de savon liquide ne sont pas les plus hygiéniques qui soient, car ils sont touchés par la majorité des personnes qui sortent des toilettes.

Comme vous devez absolument vous laver les mains, apportez votre propre savon dans votre sac.

Cette petite astuce est également très utile si vous devez vous laver les mains au cours de la journée, ou si jamais le distributeur des toilettes est à cours de savon.

Séchez-vous les mains avec une serviette en papier

Seca las manos con papel

Il est vrai que vous pouvez avoir besoin de plusieurs serviettes en papier pour sécher toute l’eau que vous avez sur les mains, mais elles sont bien plus efficaces que les sèches-mains.

Elles sont également plus hygiéniques car les bactéries ont tendance à s’accumuler dans les zones chaudes.

Si vous le pouvez, apportez vos propres serviettes ou mouchoirs en papier.

Utilisez un gel à base d’alcool

Après vous être lavé les mains, il est conseillé de pousser un peu plus loin leur nettoyage.

L’alcool en gel est un produit que vous devez impérativement avoir dans votre sac.

Vous pourrez également l’utiliser après avoir pris les transports en commun, ou avant de manger à l’extérieur par exemple.

 

A découvrir aussi