Conseils pour transplanter une plante

27 septembre 2019
Bien qu'il ne soit pas difficile de transplanter une plante, il est nécessaire de le faire en suivant la procédure correcte pour qu'elle conserve toute sa brillance et sa vigueur. Voici quelques conseils à appliquer pour transplanter une plante nouvellement achetée.

La tâche de transplanter une plante nouvellement achetée peut sembler simple, mais ce n’est pas tout à fait le cas. Il y a certaines précautions dont vous devez tenir compte avant de réaliser cette opération.

La transplantation n’est pas quelque chose de naturel pour les plantes. Le changement de contenant signifie en effet pour elles un grand gaspillage d’énergie. N’oublions pas que cela ne leur arrive jamais dans leur habitat naturel.

La transplantation représente pour les plantes un changement important. Si elle n’est pas bien faite, elle peut les affaiblir. Dans certains cas, cet affaiblissement les affecte grandement et peut le faire mourir. Voici quelques recommandations pour transplanter une plante nouvellement achetée.

Aspects à prendre en compte pour transplanter une plante

L’époque de l’année

Quelle est la bonne période pour transplanter une plante ?

Pour transplanter une plante que vous venez d’acheter, soit en plein terre, soit dans un pot, peu importe la période de l’année. Vous pouvez le faire à tout moment, car la plante ne souffrira pas beaucoup. La transplantation peut se faire immédiatement.

Si la transplantation se fait depuis la terre dans un pot, la situation est différente. Dans ce cas, les racines seront forcément endommagées. Il est donc nécessaire d’attendre que l’activité végétative de la plante soit minimale. Le meilleur moment de l’année pour le faire est alors l’hiver.

Si, par contre, la transplantation se fait depuis un pot de fleurs dans le jardin, il est essentiel de prendre en considération l’irrigation. Ceci est particulièrement important si la transplantation se réalise en été. La plante devra recevoir suffisamment d’eau, sinon elle se dessèchera très facilement.

Vous pourriez aussi être intéressé par : Créez votre propre jardin de plantes aromatiques

Le pot

L’un des aspects les plus importants pour transplanter une plante est le choix du bon pot. En effet, un pot trop petit sera préjudiciable à la plante, mais un pot trop grand lui sera également néfaste. Dans ce dernier cas, la plante pourrait avoir trop d’eau, ce qui peut finir par la tuer.

Il est nécessaire d’observer le développement de la plante et de choisir un pot de fleurs qui s’adapte à son évolution, en prévoyant toujours quelques centimètres de plus en profondeur et en largeur.

De même, s’il s’agit d’une plante qui est encore très jeune et qui va donc beaucoup grandir, il est préférable d’effectuer 2 transplantations ou plus selon la taille.

En ce qui concerne le matériau du pot, l’argile et le plastique ont chacun leurs avantages et leurs inconvénients. Les pots en plastique ont le grand avantage d’être très peu chers et très légers ; ils sont donc faciles à transporter.

L’un des inconvénients est que le soleil, avec le temps, peut affaiblir le matériau et le pot peut se briser. Un autre problème qui se pose avec le plastique est que, puisque ce n’est pas un matériau poreux, le système racinaire de la plante peut avoir de la difficulté à se développer.

Les pots d’argile sont très résistants et permettent aux racines de bien se développer. D’un point de vue esthétique également ils représentent, sans aucun doute, un bien meilleur choix que les pots en plastique. Leur inconvénient est qu’ils sont plus chers et que s’ils tombent ou prennent des coups, ils peuvent se casser.

 Découvrez aussi : Fabriquez des jolis pots avec des matériaux recyclés

L’extraction de la plante à transplanter

Transplanter une plante dans un jardin

L’extraction de la plante est la partie la plus délicate du processus de transplantation, surtout si vous la transplantez d’un pot à un autre.

Il est donc nécessaire d’enlever la plante très soigneusement afin que la base de la terre autour d’elle ne s’émiette pas. Si cela se produit, l’adaptation de la plante à son nouveau contenant peut être plus difficile.

L’irrigation est un élément qui facilite grandement cette tâche. Lorsque la terre est bien mouillée, tapotez le pot pour aider le terre à se détacher. Enfin, prélevez la plante par la tige ou le tronc principal.

Introduction dans le nouveau pot

Pour introduire la plante dans le nouveau pot, il est important de s’assurer qu’elle est bien au centre, ni trop haute ni trop basse par rapport au bord. Enfin, il faut remplir le pot avec du terreau, en exerçant une petite pression avec le poing, de sorte que la terre soit un peu compacte.

Il est important de préparer le substrat à l’avance, en fonction des besoins de chaque plante. Il peut être un élément définitif pour la durabilité dans le temps.