Il y a des amours brefs qui restent gravés dans l’âme

16 septembre 2020
Certains histoires brèves restent gravées dans notre âme, comme un fragment d'un passé auquel nous revenons souvent pour être heureux.

Il existe des amours brefs, fugaces comme la brise de l’été, comme des bras qui nous enveloppent quelques instants et qui, ensuite, nous laissent seul, mais plein d’émotions, de sagesse et de bien-être qui valent la peine d’être ressentis.

On dit souvent que les amours brefs ont tendance à laisser des blessures ouvertes dans notre cœur.  Mais au lieu de s’accrocher uniquement à “ce que ça aurait pu être”, mieux vaut accepter l’expérience comme quelque chose d’enrichissant. Quelque chose qui fait partie de ce que nous sommes aujourd’hui et qui, sans aucun doute, en a valu la peine.

Il sera toujours préférable de revenir dans ce recoin de l’âme où se trouvent les amours brefs plutôt que de se lamenter de n’avoir rien vécu de tout cela. Nous vous invitons ici à réfléchir à cela.

Ces amours qui sont restés gravés dans notre âme

Mario Benedetti disait que les amours éternelles sont les plus brefs.  Il est étonnant de voir comment notre mémoire émotionnelle a tendance à faire régulièrement appel à ces recoins de l’hypothalamus ou d’autres régions cérébrales où nous stockons ces fragments de vie affective pour se souvenir du bonheur d’antan.

Des bulles

Parfois, le souvenir dure plus longtemps que le temps aimé

Le secret authentique des amours brefs est que nous vivons cette première phase de façon très intense et parfaite. Le chaos chimique nous dépasse alors et nous fait vivre un moment merveilleux.

  • Que ce soit d’un commun accord ou non, la rupture alourdit d’autant plus la charge émotionnelle.
  • Les amours brefs ne nous permettent pas de consolider la relation, ni même de la faire mûrir. Nous restons dans cette phase préalable où le “parfait” s’ajoute à la dimension tragique de la rupture. Peu importe le temps de la relation.
  • Au fur et à mesure que le temps passe, la mémoire a tendance à idéaliser la relation. Nous pensons à ce qu’elle aurait pu être, à ce qu’il nous reste à vivre, et au bonheur qu’elle aurait provoqué si elle avait perduré.
  • Le souvenir et la manière dont nous intégrons ce qui a été expérimenté dans cette relation nous fera avancer ou reculer en termes de maturité. Si nous nous concentrons sur “ce qui a été perdu”, il nous sera très compliqué de nous engager à nouveau.

Lisez aussi : Quand la désillusion arrive dans le couple

Idéaliser n’est jamais bon

Il y a des amours merveilleux, des amours qui nous déçoivent et des amours qui se refroidissent avec le temps. Quoi qu’il en soit, il est important de ne jamais idéaliser les personnes ou ces relations “éphémères” du passé.

Il est très fréquent d’idéaliser ces amours fugaces, et ces relations qui n’ont duré que quelques jours ou quelques mois.

  • Nous créons une série de pensées et de raisonnements qui finissent par faire l’éloge de certaines personnes et au moment où une nouvelle relation se profile, nous ne pouvons nous empêcher de comparer. Cependant, ce n’est pas une bonne chose.
  • Il y a des personnes qui pensent qu’elles ne méritaient pas “cette personne”, qu’elle n’était pas pour elle et que c’est pour cela que la relation s’est terminée. Il n’est pas non plus conseillé de penser ainsi.
  • Les relations doivent être réciproques, et il n’est jamais bon de penser que l’autre personne est supérieure à nous ou hors d’atteinte.

S’ils étaient sincères, ces amours ont valu la peine

Ne regrettez jamais une expérience vécue avec authenticité et intensité, même si tôt ou tard, elle vous amène larmes et tristesse.

Si les amours brefs laissent de nombreux vides dans notre cœur, et nous devons être capables de mettre en balance tout ce qu’elles nous ont apporté :

  • De bons souvenirs
  • L’apprentissage d’aimer et d’être aimé
  • Des émotions intenses chargées d’authenticité
  • Des mots sincères qui ont élevé notre estime
  • Une période de vie où tout était positif et plein de bonnes intentions. Tout cela représente des piliers pour notre épanouissement personnel, et une réserve cognitive qui peut nous accompagner pour toujours.

Comme on le dit souvent dans ces cas-là, il est toujours préférable de se lamenter d’avoir perdu quelque chose de beau plutôt que de ne jamais l’avoir connu. Vivre, c’est expérimenter mais aussi laisser partir.

des amours brèves

Lisez aussi : Comment améliorer son estime de soi après une séparation ?

Des amours brefs, beaux et mémorables

Les amours brefs sont des expériences qui nous mettent à l’épreuve pour tester notre courage. Soit nous allons de l’avant, soit nous restons embrigadés dans le passé à nous alimenter uniquement de la nostalgie.

Il est toujours préférable de garder un petit recoin de l’âme et du cerveau pour cette expérience. Cet héritage personnel et émotionnel nous définit aussi en tant que personne.

Chacun d’entre nous représente “ce qu’il a vécu” mais nous sommes aussi “les valeurs” que nous accordons à ces dites expériences.

Si nous percevons les amours brefs comme des faits douloureux, vous vivrons toujours dans la souffrance. Si nous les considérons comme des expériences positives et enrichissantes, nous nous ouvrirons à plus de possibilités car nous aurons compris que notre finalité dans ce monde est d’être heureux. C’est quelque chose qu’il faut toujours garder en tête.