J’ai appris à être heureux à ma manière, non pas comment les autres me disent de l’être

31 août 2016
Dans le champ du bonheur, il ne faut pas s'adapter aux exigences de la société ni à ses commandements. Chacun sa formule !

Rien n’est aussi désiré que le simple fait d’être heureux. Pour beaucoup, loin d’être une inquiétude, le bonheur et le bien-être sont une constante dans la vie.

Mais la plupart cherchent cette réponse dans les livres et essaient de comprendre ce qui se passe dans leur entourage et dans leur propre esprit pour que leurs journées aient cette couleur si terne, pour que le stress et les inquiétudes soient des compagnons si embêtants et si présents.

Ce n’est pas facile. Que vous le croyez ou pas, il est très compliqué de profiter de cette tranquillité intérieure où l’on peut se dire à tout moment : “je suis bien , je ne veux ni n’ai besoin de rien de plus”.

Pour cela, il est important de tenir compte de deux aspects essentiels :

  • Il n’y a aucune formule magique pour être heureux.
  • Il faut être heureux à sa manière.

Cela ne fonctionne pas pareil pour tout le monde, et personne n’a le droit de vous dire comment vous devriez faire pour être heureux.

Le bien-être personnel est un chemin intime et personnel que nous devons découvrir, choisir et créer. Nous allons vous donner certaines clés pour l’atteindre.

Clés à connaître pour être heureux

Femme-chat-noir-500x465

Dans la psychologie positive, on nous rappelle ces « mauvaises » habitudes que beaucoup de gens ont : attendre toute la semaine le vendredi pour s’amuser, n’avoir qu’une seule hâte : les vacances pour se reposer, et rêver du partenaire parfait pour découvrir ce qu’est l’amour.

Si nous nous limitons à attendre, à reporter et à programmer notre bonheur… Que possédons-nous en attendant?

C’est l’un des problèmes les plus courants des personnes d’aujourd’hui.

Nous vous recommandons de lire : 8 habitudes qui améliorent l’auto-estime

Cependant, l’un des autres problèmes les plus habituels, c’est que nous comprenons souvent le bonheur comme quelque chose qui serait construit sur des bases extérieures, et que la société même nous impose et nous inculque.

  • L’obligation de devoir « avoir des choses » pour être heureux : un bon travail, une maison, un téléphone de dernière génération, de nombreuses paires de chaussures, plein de meubles, des ordinateurs…
  • L’idée que pour être heureux, il faut être en couple, avoir des enfants, et de nombreux amis

Petit à petit, nous tombons dans une sorte de matérialisme psychologique où nous nous transformons non seulement en consommateurs anxieux mais également en chercheurs éternels de ce bonheur que d’autres construisent pour nous.

Ce n’est pas bon. Mettons en pratique ces dimensions sur lesquelles nous devons réfléchir.

 Et vous… que faites-vous pour être heureux ?

C’est ainsi que fonctionne l’un des secrets les plus efficaces pour construire notre bonheur au quotidien.

Pour être heureux, il faut prendre des décisions, celles que nous pensons les meilleures pour nous et non pas celles que les autres ont suggérées pour nous, pensant que ce sont les meilleures.

  • Si pour vous, le bonheur, c’est de rester chez vous un week-end entier à lire dans le calme, oubliez ceux qui vous disent que vous êtes ennuyeux.
  • Si pour vous, le bonheur, c’est de vous aimer vous-même, sans avoir l’obligation de trouver quelqu’un qui vous aime, cessez d’écouter ceux qui vous disent qu’il est temps de trouver le partenaire idéal.
  • Si pour vous, le bonheur, c’est d’avoir un travail qui vous passionne, n’écoutez pas ceux qui vous disent que vous devriez trouver un autre emploi pour gagner plus.
Femme-position-lotus-500x326

Je m’en suis allé être heureux, je ne sais pas quand je reviendrai

“Allons-nous-en être heureux”. C’est aussi simple que cela.

Parfois, nous nous accrochons à certains lieux, à certaines habitudes, certaines choses et certaines personnes qui nous font échouer, et nous cessons alors de percevoir quelles sont nos priorités.

Lisez aussi : Les aiguilles du temps ne recousent pas toutes nos blessures

  • Nous tombons dans de petits cercles vicieux où nous décidons que la routine est préférable à l’imprévu, qu’il vaut mieux s’ajuster aux autres plutôt que de les décevoir…
  • Tout cela, même si vous ne vous en rendez pas compte, crée une infinité de mécanismes de défenses qui font de nous des prisonniers. Nous n’osons plus être heureux car nous pensons qu’il est préférable de nous adapter aux chemins que les autres ont dessinés pour nous.
  • Comment faire, par exemple, quelque chose que notre famille n’attend pas ? Comment réagir d’une manière que nos amis ne comprendraient pas ? Comment dire à son conjoint que l’on n’est plus aussi heureux qu’avant ?

Décidez-vous à être logique envers vous-même. Allez-vous-en être heureux !

illustration-femme-500x314

Mon programme d’aujourd’hui : être heureux

Nous vous le commentions au début de cet article : le bonheur ne doit pas être reporté au vendredi, ni aux vacances, ni à quand vous aurez une maison plus grande ou un conjoint parfait.

  • La vie est maintenant, en ce moment-même. Il est clair que nous avons tous des obligations et qu’il y aura toujours quelqu’un pour nous dire : « On ne peut pas être heureux quand on a des obligations et un travail à effectuer chaque jour ».

Il est nécessaire de réinterpréter ces idées correctement. Cherchez un travail qui vous plaît. Ayez des responsabilités qui vous enrichissent personnellement.

Ayez une routine qui soit pleine de sens et utile pour vous-même.

Lisez aussi : Le bonheur vient de notre vie intérieure, pas des personnes qui sont à nos côtés

Quoi que vous fassiez, laissez-vous vous adapter à vos propres intérêts, et ne laissez rien ni personne vous faire vous sentir utilisé, manipulé ou malheureux.

Au final, nous n’avons qu’une seule vie… Alors, pourquoi la gaspiller ?

A découvrir aussi