Laisser partir, ce n’est pas s’avouer vaincu, mais accepter ce qui ne peut être

20 août 2019
Même si au début, on a l'impression que le monde nous tombe sur la tête, nous devons laisser partir les mauvaises choses pour que d'autres puissent arriver jusqu'à nous.

Laisser partir est le processus le plus naturel de la vie. Pourtant, c’est également le plus complexe et l’un de ceux qui provoquent le plus de souffrance.

Briser une relation, perdre un être cher, changer d’habitudes, de travail, de lieu de résidence…

Ce sont des renoncements que nous allons vivre à un moment de notre cycle de vie.

Il n’existe pas de formule magique nous permettant de mieux affronter des situations marquées par le détachement et par la douleur émotionnelle. Cependant, si elle n’est pas bien gérée, la douleur peut se transformer en dépression.

Nous pouvons néanmoins vous donner quelques conseils pour vous aider à surmonter cette étape. Il est ainsi possible d’obtenir un peu de lumière dans ces moments de complexité.

Laisser partir, pour pouvoir recevoir

Si vous y pensez, vous vous rendrez compte que l’acte de « laisser partir » est une musique éternelle qui habite chaque période de notre vie.

Nous devons comprendre que ces mots, « laisser partir », ne sont pas uniquement liés à la douleur, à la perte et à la souffrance.

Parfois, renoncer, c’est aussi une manière de nous permettre d’être un peu plus heureux.

  • Renoncer à ce qui nous nuit, c’est placer son bien-être en priorité.
  • Laisser partir qui nous fait du mal, c’est gagner en santé et en équilibre personnel.
  • Se défaire de certaines habitudes, pensées et attitudes limitantes, c’est gagner en opportunités et en développement.

Ainsi, cela vaut la peine de se souvenir que l’acte de « lâcher prise » est aussi une opportunité. En effet, cela permet de se renouveler et de continuer à grandir en tant que personne.

Pourtant, comme nous le savons, parfois ces situations impliquent des adieux difficiles que nous devons assumer.

Voyons quelles sont les meilleures stratégies pour les affronter.

laisser partir et bonheur

Nous vous recommandons aussi de lire :

Victimisme chronique : les personnes qui se plaignent constamment

Donnez du temps au temps : les belles choses reviendront

Quand nous perdons quelque chose ou quelqu’un, quand nous les laissons partir, c’est comme si une porte se refermait devant nous. Nous sentons que la fin du monde est arrivée.

  • De fait, nous pouvons penser cela pendant plusieurs mois, et le temps qui passe est synonyme de deuil. Le soulagement émotionnel, le soutien et le fait d’accepter la réalité de la situation sont les clés qui nous permettront d’aller de l’avant.
  • Il est important de comprendre que « laisser partir », c’est aussi un acte de courage indépassable. Car personne ne peut vivre accroché à la souffrance et à la douleur. 
  • Quand nous perdons quelqu’un, nous devons “le laisser partir », « lâcher prise » pour que le processus naturel de l’adieu nous permette d’aller de l’avant, mais sans oublier ce que l’on a laissé derrière nous, mais en étant courageux et en souriant à nouveau.

Nous devons donner du temps au temps. Il est possible que rien ne soit plus jamais comme avant mais ce qui est différent n’est pas forcément « mauvais ».

Au contraire, nous pouvons vivre de nouvelles situations très belles.

Lion et papillon

Il faut apprendre à laisser partir ce qui ne peux pas rester

Des moments apparaissent tout au long de notre vie où nous sommes obsédés par le changement.

  • Il est nécessaire de savoir que nier, refuser, fermer les yeux face à une réalité qui se dérobe sous nos pieds et que nous nous efforçons d’occulter provoque beaucoup de souffrance.
  • Il est également important de laisser partir ce qui ne tient plus en place. Dans le cas contraire, nous vivons dans une fausseté douloureuse et incertaine que personne ne mérite.
  • Enfin, il faut être courageux et affronter les réalités. Si on ne nous aime plus, il ne faut pas implorer, ni « prolonger un peu plus ». Ce sont des attentats directs à l’auto-estime.

Parfois, même si cela paraît incroyable, laisser partir ce qui ne tient plus est une manière de laisser place à quelque chose de plus beau.

Lisez aussi :

Parfois, ce n’est pas l’amour qui meurt, mais la patience qui est à bout

La vie vous apprendra pour qui vous devez lutter et à qui vous devez renoncer

Dans le processus de lâcher prise, de se libérer de ce qui fait du mal, de qui ne nous aime pas ou de qui nous veut du mal, nous ouvrons une page intéressante où nous pouvons découvrir tout ce qui est réellement important.

  • Peu importe s’il reste peu de personnes en cours de route. Peu importe s’il ne reste que quatre personnes à vos côtés, ou même deux.
  • Si cela vous rend heureux et que votre esprit et votre cœur se porte mieux, alors tout le détachement opéré en valait la peine.

 

bonheur

N’oubliez pas non plus que ce que vous avez laissé derrière vous sont des pièces clés de votre vie.

Tout ce que vous avez vécu est important car c’est une partie de votre histoire personnelle.

 

  • Bouffard, L. (2012). Le bonheur de vieillir: une approche «positive» du vieillissement. Pratiques Psychologiques. https://doi.org/10.1016/j.prps.2012.04.001
  • Fishman, R. M. (2010). Gross National Happiness-A Real Alternative or a Romantic wish? Impressions from the Fourth International Conference on Gross National Happiness in Bhutan. Consilience: The Journal of Sustainable Development.
  • Florida, R., Mellander, C., & Rentfrow, P. J. (2013). Le bonheur des grandes villes. Regional Studies. https://doi.org/10.1080/00343404.2011.589830