L’art de ne pas perdre son calme pendant une dispute : 5 astuces pour y arriver

3 octobre 2017

Pour qu’une dispute ne nous fasse pas sortir de nos gonds, il est important de bien se connaître et d’être capable de contrôler nos émotions.

Nous avons tou-te-s à des degrés divers gardé en notre mémoire une dispute pendant laquelle nous avons perdu le contrôle, où les émotions ont pris le dessus et où nous n’avons pas pu défendre nos arguments d’une manière efficace et constructive.

Savoir se disputer – s’il n’y a pas d’autre solution – n’est pas quelque chose de facile ni une pratique que tout le monde sait faire.

On entend souvent dire que deux personnes ne se disputent pas si l’une d’entre elles ne le veut pas.

Toutefois, à certains moments de notre vie personnelle ou professionnelle il n’y a pas d’autre issue que celle de commencer ce dialogue complexe où abondent les reproches, les confrontations et les petites tensions.

« Il est impossible de réfuter l’ignorant dans un débat. »

– Emmanuel Kant –

Toutefois, il est nécessaire de savoir bien le faire, avec intelligence et modération, sans perdre son calme afin de pouvoir ainsi disposer d’un esprit ouvert grâce auquel nous pourrons trouver les bons arguments et les stratégies adaptées avec lesquelles nous gagnerons.

Ci-dessous nous vous proposons d’appliquer ces 5 stratégies grâce auxquelles vous pourrez contrôler vos émotions au maximum.

  1. Apprenez à connaître la personne que vous avez devant vous mais, avant tout, connaissez-vous vous-même

homme funambule tenant un coeur et un cerveau

La connaissance des autres est un savoir, mais se connaître soi-même est une illumination. Mais pourquoi est-il nécessaire de se connaître soi-même pour débattre efficacement ?

  • Pour ne pas perdre notre calme nous devons travailler nos forces intérieures, notre sécurité et notre estime de nous-mêmes.
  • Si quelqu’un vous dénigre en vous disant des choses comme « vous êtes incompétent-e ou même que vous avez un trop gros ego« , rien de cela ne doit vous affecter parce que vous savez comme vous êtes. C’est pourquoi, ce qui n’est pas vrai n’a pas à vous affecter.
  • Pour sortir victorieux-se d’une dispute, il est préférable de connaître les points faibles de l’autre personne.
  • Le fait de savoir, par exemple, que la personne en face a une faible estime de soi ou que c’est quelqu’un qui transforme son insécurité en agressivité, nous permettra d’être plus détendu-e-s, plus sûr-e-s de nous-mêmes.

La connaissance et le fait de savoir se connecter avec nous-mêmes et avec la personne que nous avons devant nous, nous permet de mieux contrôler la situation.

2. Dans toute dispute, éteignez vos émotions négatives

Si vous souhaitez garder votre calme dans une dispute vous devez apprendre à contrôler vos émotions négatives.

La rage, l’orgueil, le dépit, la colère, la nervosité… Ce sont des dimensions qui nous mettent sur la défensive et les « griffes » sorties.

Il arrive un moment où nous sommes en « mode attaque », et c’est de cette manière que l’on perd le contrôle, que l’on cesse d’argumenter de manière logique pour ne se diriger que vers des reproches et des dialogues rigides où l’on n’arrive à rien.

Pour prendre les reines de cette situation, faites ceci :

  • Visualisez-vous de l’extérieur. Vous regardez une dispute depuis l’extérieur, dans le calme et la tranquillité.
  • Rien ne peut vous blesser de là, vous êtes bien avec vous-même, enlacé-e dans votre estime de vous-même.
  • Maintenant pensez à un argument qui pourrait permettre à cette situation de bien finir.

Découvrez Les 5 types de bonheur que vous pouvez éprouver

3. Ne contestez pas immédiatement, donnez-vous du temps

donnez-vous du temps pour ne pas perdre votre calme pendant une dispute

Dans les disputes où l’on arrive à rien, les interlocuteurs ne s’écoutent pas, les questions s’imposent sur les réponses et en peu de temps apparaissent les commentaires empoisonnés, les critiques non-constructives et les phrases que l’on regrettera plus tard.

En quoi ce type de conduite nous est-il utile ? Apparemment à rien.

  • Aussi, et pour donner forme à un débat productif où nous pourrons toujours garder notre calme, il est fortement recommandé de prendre notre temps pour répondre. Rien ne presse.
  • Ecoutez attentivement ce que l’autre personne vous dit. Analysez-le.
  • Régulez l’impact que cela peut avoir sur vous puis, pensez à une réponse.

Mais, rappelez-vous que cette réponse ne peut augmenter davantage la tension.

D’autre part, si nous voyons que cette dispute ne nous amène nulle part et qu’elle ne sert qu’à faire usage de reproches et d’émotions négatives, résolvez-la.

N’oubliez pas qu’il y a des disputes qui ne valent pas la peine.

4. Respirez profondément

Lorsque nous sommes alertes, lorsque nous maintenons un débat, notre cerveau l’interprète presque comme une menace.

C’est alors que toute une série de réactions apparaissent : palpitations, tremblements, respiration entrecoupée, bouche sèche, douleur d’estomac…

C’est dans ces moments-là, et pour conserver son calme au milieu d’une dispute, qu’il n’y a rien de mieux que contrôler notre respiration.

Pour cela il nous sera très utile d’inspirer profondément et d’expirer calmement.

Un corps plus détendu raisonne mieux.

Lisez également : Découvrez 4 techniques de respiration efficaces pour lutter contre le stress

5. Entraînez votre calme intérieur : préparez-vous pour les défis quotidiens de la vie

l'art de ne pas perdre son calme

Notre quotidien nous demande beaucoup : débattre efficacement, faire face à la frustration, aux critiques et essentiellement à ces petites choses de la vie.

Etre préparé-e-s « de l’intérieur » nous aidera à mieux affronter les défis extérieurs.

C’est pourquoi il vous sera très utile de mettre en pratique les activités suivantes :

  • Pratiquez le mindfulness.
  • Pratiquez un sport.
  • Canalisez vos émotions par un exercice artistique : l’écriture, la peinture…
  • Cultivez votre intérieur : améliorez votre sécurité, l’estime de vous, travaillez sur vos valeurs.
  • Pratiquez le dialogue actif et assertif, augmentez votre vocabulaire, travaillez sur vos heuristiques, sur ces stratégies que vous pouvez utilisez dans tout dialogue et qui vous permettront de vous sentir mieux, détendu.

Pour conclure, n’hésitez pas à mettre en pratique ces conseils simples. Nous sommes certain-e-s que la prochaine fois où vous n’aurez pas le choix que de commencer un débat, vous l’affronterez avec plus d’efficacité et de compétences.

 

 

A découvrir aussi