Le détachement : ne vous laissez pas posséder par quoi que ce soit

· 11 octobre 2016
On pourrait comprendre le détachement comme le fait de n'avoir besoin de rien. Mais ce n'est pas ce que nous désirons transmettre. Nous pensons simplement que nous ne manquons de rien pour être heureux et que nous ne devons pas devenir obsédés par ce que nous n'avons pas.

Le mot « détachement » est très à la mode dans tous les ouvrages et les groupes de développement personnel et de spiritualité.

Mais avec la multiplication des sources d’information, nous avons tendance à confondre les termes et les concepts.

Le détachement ne signifie pas que nous ne devons rien posséder ou que nous devons construire des relations affectives dans lesquelles nous évitons de nous lier aux autres, alors même que ces liens nous permettent d’éprouver du bien-être et de la sécurité.

Le détachement est quelque chose de plus intime et de plus essentiel pour notre équilibre psychologique et émotionnel.

Il s’agit simplement d’éviter les choses et les personnes qui finissent par nous posséder.

Nous devons être capables de nous donner aux autres en toute liberté, pour construire des relations plus harmonieuses et plus respectueuses, qui ne laissent pas de place à la dépendance, à la victimisation et à des phrases du type « sans toi je ne suis rien« .

Nous vous invitons, dans la suite de cet article, à réfléchir sur ce sujet.

L’attachement et le détachement

Le terme de détachement trouve ses racines dans le bouddhisme. Cependant, dans le champ de la pédagogie et de la psychologie, il est également utilisé.

On parle d’éducation et de relations basées sur un lien sain, sur des attaches solides.

Le même mot peut donc revêtir des concepts distincts que nous devons comprendre pour construire des relations plus intègres et pour être plus respectueux des autres.

fille-papillon-dans-la-main-500x362

L’attachement sain

Pour le bouddhisme, l’attachement est l’une des plus grandes sources de souffrance. Cependant, ce terme n’est pas corrélé à l’éducation ou aux relations interpersonnelles.

Voyons cela en détails.

Lire également : Les choses arrivent-elles par hasard ?

L’être humain, lorsqu’il naît, a besoin de ses semblables pour survivre. Il a également besoin de se sentir en sécurité pour comprendre le monde qui l’entoure.

  • L’éducation est un lien sain dans lequel les parents répondent aux besoins de leur enfant, dans lequel ils lui offrent un univers sécurisé. Les caresses, les câlins et l’affection permettent de créer un lien qui est alimenté par de l’amour. Ce sont des comportements essentiels pour le bon développement de l’enfant.
  • D’un autre côté, les relations affectives basées sur un lien mature sont celles qui sont établies entre deux personnes libres et adultes, qui souhaitent construire une relation respectueuse et heureuse.
  • Nous avons besoin de sécuriser le lien que nous entretenons avec les personnes que nous aimons, et cela implique de développer un attachement qui nous permet de nous sentir en sécurité, de nous sentir unis à la personne qui nous aime et que nous aimons.

Le détachement pour protéger notre intégrité personnelle

Approfondissons désormais la notion de détachement. Ce terme veut dire, dans l’absolu, renoncer à ce que nous possédons, car l’abandon de toutes les choses que nous possédons serait une manière d’atteindre le bonheur.

Nous vous recommandons également : Travaillez pour vivre, ne vivez pas pour travailler

Mais pourtant, les carences sont l’un des plus grands facteurs d’incertitude, de peur et de tristesse.

Il est vrai également que les dépendances, les attitudes qui nous attachent à des choses ou à des personnes sans importance sont aussi des sources de souffrance.

  • Si nous construisons notre vie autour d’une seule personne, au point que notre bonheur dépend de son état d’esprit, de ses caprices et de ses comportements, il y a quelque chose que nous devons changer pour atteindre une véritable paix intérieure.
  • Si nous sommes « attachés » à notre famille de telle manière que nous n’osons pas vivre notre vie loin de notre univers parental, il y a également quelque chose que nous devons changer.
  • Si nous nous attachons trop à notre travail, au besoin exclusif de gravir l’échelle sociale, de gagner plus d’argent pour posséder plus de choses et avoir un statut plus important, il y a quelque chose que nous devons changer, car nous oublions tout simplement d’être heureux.
papillon-500x324

Le détachement est une forme d’intégrité personnelle, car il nous permet de nous souvenir que le bonheur n’est pas à rechercher du côté des autres ou de l’accumulation de biens matériels.

Le bonheur naît d’abord en nous, car nous nous sentons des personnes complètes, libres et matures.

Lire également : Il arrivera un jour où vous découvrirez que cela valait la peine d’attendre

Comment appliquer le détachement dans votre quotidien

  • Acceptez l’incertitude. Lorsque vous vous fixez un objectif, ne concentrez pas toute votre attention sur le résultat. Apprenez du processus et acceptez l’incertitude inhérente à vos projets, c’est fondamental.
  • Ne vous concentrez pas sur votre bien-être et sur votre bonheur en fonction de ce que les autres font ou ne font pas. C’est une source de souffrance que nous devons savoir éloigner de nous.
  • Essayez de ne dépendre que de vos propres actions et soyez réceptif aux personnes qui agissent de manière spontanée avec vous.

Si vous êtes obsédé par le fait que les autres doivent faire des choses pour vous au quotidien, vous allez vivre dans une insatisfaction permanente.

  • Ne confondez pas désir et besoin. Ce ne sont pas du tout les mêmes choses. Vous pouvez éprouver le désir de gagner à la loterie, mais vous ne devez pas avoir besoin de remporter le gros lot pour solutionner tous vos problèmes.
  • Les personnes insécures sont celles qui ont tendance à trop s’attacher aux personnes qui les entourent, qui veulent avoir le plus de biens matériels, car elles viennent combler leurs carences émotionnelles.
  • Prenez soin de votre estime personnelle, comblez vos carences avec des certitudes. Rendez-vous compte que vous êtes une personne complète, capable non seulement d’être heureuse, mais aussi de rendre les autres heureux.