Les choses que vous ne connaissiez pas sur les larmes et les pleurs

· 19 octobre 2016
Saviez-vous que l'être humain est l'unique être vivant dont les larmes peuvent correspondre à différentes sensations et à divers sentiments ? Les autres mammifères pleurent mais cela n'implique pas un facteur émotionnel.

Pleurer est un processus physiologique présent chez de nombreux êtres vivants.

Mais la capacité à s’effondrer en larmes est une caractéristique unique de l’être humain, qui peut revêtir des sens bien différents.

Lorsqu’un bébé pleure, cela veut dire qu’il a faim, qu’il rêve ou qu’il ressent une douleur. C’est exactement la même chose pour les adultes. Nous pouvons pleurer pour des raisons diverses et variées.

Dans la suite de cet article, nous allons vous donner des informations insolites sur les pleurs et les larmes.

Pleurer est bon pour la santé

Durant plusieurs années, les larmes ont été considérées comme un signe de faiblesse et de manipulation.

Lorsque nous sommes tristes, nous l’exprimons par les pleurs. Cela se produit lorsque notre corps libère des substances qui agissent comme des calmants naturels, ce qui aide notre cerveau à ne pas ressentir la douleur aussi puissamment qu’elle l’est réellement.

Vous avez certainement remarqué qu’après avoir pleuré à chaudes larmes, vous ressentez rapidement une sensation de calme et de tranquillité.

Ce phénomène se produit car notre corps libère de l’ocytocine, une hormone qui fonctionne comme un anesthésiant naturel.

Mais ce n’est pas tout ! Les larmes ont la capacité d’éviter la déshydratation des membranes muqueuses de nos yeux, ce qui nous permet de maintenir notre vue dans un état optimal de fonctionnement.

Les larmes peuvent également tuer les bactéries qui provoquent des rhumes en quelques minutes, grâce à un fluide exceptionnel qu’elles contiennent : le lysozyme D.

En d’autres termes, pleurer est un excellent exercice qui nous aide à maintenir notre corps en bonne santé.

N’oubliez pas également : Pourquoi avons-nous besoin de pleurer ?

Les larmes de joie et de tristesse sont-elles les mêmes ?

bebe-pleurant-500x295

En réalité, les scientifiques distinguent trois grands types de larmes :

Les larmes basales

Ce sont celles qui permettent à la cornée d’être constamment hydratées. Elles lubrifient les yeux et leur permettent de ne pas accumuler de saletés.

Nous sécrétons en moyenne 1,1 gramme de larmes par jour. Avec le passage du temps, cette quantité peut augmenter ou diminuer, tout dépend de nos besoins.

Les larmes réflexes

Ces larmes sont le résultat d’une irritation de l’œil par des corps étrangers ou par la présence de substances irritantes.

Tout ce qui provoque une irritation de l’œil entraîne ce type de larmes.

Les causes les plus fréquentes de la sécrétion de larmes réflexes sont les vapeurs dégagées par l’oignon, les gaz lacrymogènes et les gaz contenus dans des bombes de peinture, ainsi que dans tout autre produit chimique dangereux.

La finalité de ces larmes est de nettoyer et d’expulser tout corps étranger jugé dangereux.

Les larmes émotionnelles

Ce sont celles qui sont provoquées par de émotions ou des sentiments : la joie, la tristesse, la colère, la rage, etc.

Pleurer après le sexe

De nombreuses personnes ont envie de pleurer après avoir atteint l’orgasme. Même s’il n’existe aucun consensus scientifique sur les raisons de ce phénomène, certains chercheurs pensent qu’il y a une relation directe entre ces pleurs et la fluctuation hormonale provoquée par le sexe.

D’autres penchent davantage pour une explication psychologique et nous disent que nous pouvons pleurer pour plusieurs raisons :

  • A cause de la sensation d’être arrivé à l’orgasme.
  • A cause d’un sentiment de culpabilité, lorsque nous trompons notre partenaire.
  • A cause d’un sentiment de tristesse, car le couple bat de l’aile.

Si ces pleurs sont récurrents, vous devriez immédiatement analyser votre relation de couple pour voir si elle vous rend véritablement heureux.

Si vous pleurez de joie, tout va bien. Mais si vos pleurs ne sont pas joyeux, vous devez vous poser la question de l’avenir de cette relation.

Les femmes et les hommes pleurent différemment

pleurer-et-rire-500x334

Le mythe selon lequel les femmes pleurent davantage que les hommes est connu depuis l’Antiquité.

Il existe de nombreuses plaisanteries à ce sujet et des études sérieuses démontrent que les femmes pleurent jusqu’à quatre fois plus que les hommes.

Cela est dû à l’hormone prolactine qui intervient pour déclencher les pleurs. Cette hormone est davantage présente dans le sang et dans les larmes des femmes.

Les canaux lacrymaux des femmes ont également une forme différente de ceux des hommes et facilitent leurs pleurs.

Vous voulez en savoir plus ? Lisez : Les aiguilles du temps ne recousent pas toutes nos blessures

Les animaux pleurent aussi

Les animaux ont également la capacité de pleurer. Ce phénomène est perceptible dans les cris qu’ils émettent, dans leurs expressions faciales et dans leurs comportements.

L’expression des sentiments des animaux varie en fonction du développement du système limbique de chaque espèce.

Chez de nombreux mammifères, les pleurs sont associés à des systèmes de récompense dans le cerveau. Cependant, seuls les êtres humains pleurent à cause de leurs émotions.

Il est impossible que les larmes des animaux aient une raison émotionnelle, elles sont seulement le résultat d’une habitude fonctionnelle.

Les larmes et leurs intéressantes propriétés

informations-insolites-sur-les-larmes-500x312

Les raisons émotionnelles pour lesquelles nous pleurons sont nombreuses : pour soulager nos tensions, par empathie, par compassion, à cause d’une douleur, pour attirer l’attention ou à cause d’un certain mal-être.

Cependant, certains scientifiques se sont attachés à démontrer que les larmes provoquées par une émotion ou par une irritation sont les mêmes, et que leur production et leur composition partagent le même mécanisme physiologique.

Ce que nous savons avec certitude, c’est que les larmes ont toujours pour fonction de protéger nos yeux.