L’exercice est bon pour la santé cérébrale

29 avril 2020
La recherche a prouvé que l'exercice physique est bon pour la santé cérébrale. L'activité physique contribue au bon fonctionnement du cerveau, empêche sa détérioration et a de grands effets sur les capacités cognitives.

Une activité physique régulière est un facteur décisif pour le bien-être de l’Homme. Il a été prouvé que l’exercice est bon pour la santé cérébrale, et une bonne partie de notre santé psychologique et organique dépend de celle de cet organe. Pour la même raison, l’exercice est presque une obligation si nous voulons mener une vie saine.

Il existe suffisamment de preuves que l’exercice est bon pour la santé cérébrale. En effet, il ralentit le vieillissement et aide à prévenir des maladies graves comme la maladie d’Alzheimer. De même, il a un impact décisif sur la bonne humeur et la qualité de vie.

Depuis l’Antiquité, on affirme que l’exercice est bon pour la santé du cerveau. La célèbre phrase Mens sana in corpore sano -un esprit sain dans un corps sain-, a été prononcée au deuxième siècle avant notre ère par le poète Juvénal. Aujourd’hui, grâce à la science, nous savons qu’il avait raison.

L’exercice est bon pour la santé cérébrale

En principe, l’exercice est bon pour la santé du cerveau car celui-ci dépend largement du système cardiovasculaire. Cela fonctionne beaucoup mieux lorsque vous pratiquez une activité physique de façon régulière. La santé cardiovasculaire a un impact direct sur la santé du cerveau.

Plusieurs études montrent une relation entre l’exercice fréquent et un risque plus faible de maladies neurodégénératives. Il a également été démontré que l’activité physique améliore diverses fonctions cognitives et présente des avantages psychologiques.

Un groupe de scientifiques de l’Université de Western Sydney et de l’Université de Manchester a publié une étude sur ce sujet dans la revue NeuroImage. Selon leurs recherches, certaines zones du cerveau diminuent de 5% chaque décennie après l’âge de 40 ans. Lorsque vous faites de l’exercice, ce pourcentage diminue, et il peut même être réduit très proche de zéro.

Les effets du sport sur la santé cérébrale

 

Lire la suite : Comment le yoga peut-il aider à contrôler l’hypertension artérielle ?

Avantages physiologiques et cognitifs

L’une des principales raisons pour lesquelles l’exercice est bon pour la santé cérébrale est qu’il permet de générer plus de cellules cérébrales. Pendant longtemps, on a cru que le cerveau n’était pas capable de générer de nouvelles cellules, mais aujourd’hui, nous savons qu’il l’est. Ce processus s’appelle la neurogenèse.

L’hippocampe est l’une des zones du cerveau impliquées dans la neurogenèse. Lors d’une expérience menée par le Dr Joseph Firth sur 737 personnes, il a été constaté que l’exercice aérobie régulier augmentait la taille de l’hippocampe gauche. Cela favorise la formation de nouveaux neurones.

Les autres avantages de l’exercice sont les suivants :

  • Maintien de la matière grise : la matière grise est responsable de la transmission des données et de l’agilité mentale. Elle se détériore au fil des ans, mais il est prouvé que ceux qui font de l’exercice la gardent plus dense et plus complète, malgré l’âge
  • Amélioration des fonctions exécutives : ces fonctions nous permettent d’accomplir des tâches ou de résoudre des problèmes complexes
  • Augmentation de la concentration : plusieurs études montrent que ceux qui font de l’exercice se concentrent plus facilement
  • Flexibilité cognitive accrue : la flexibilité est la capacité de passer plus facilement d’une tâche à une autre. L’activité physique augmente cette capacité
  • Amélioration de la mémoire à long terme : une étude a montré que ceux qui font de l’exercice avant de mémoriser un texte s’en souviennent mieux que ceux qui ne font aucune activité physique
  • Ralentissement du vieillissement du cerveau : des recherches montrent que ceux qui font régulièrement de l’exercice augmentent le volume de l’hippocampe du cerveau de 1 à 2 % après l’âge de 30 ans

En savoir plus : Qu’est-ce que la neuroplasticité ?

Les bienfaits psychologiques et émotionnels de l’exercice

Une femme méditant dans un parc pour sa santé cérébrale

Comme si tout ce qui précède ne suffisait pas, il a également été prouvé que l’exercice physique apporte de nombreux avantages psychologiques et émotionnels. La santé mentale est l’une des composantes les plus importantes d’un bon fonctionnement du cerveau, et l’activité physique contribue à l’améliorer et à le maintenir.

Voici quelques-unes des raisons pour lesquelles l’exercice physique est bon pour la santé du cerveau :

  • L’exercice prévient et réduit la dépression : l’activité physique est un antidépresseur naturel, car elle affecte la production de sérotonine, un neurotransmetteur qui contribue de manière décisive à un sentiment de bien-être et à l’amélioration de l’humeur
  • Il réduit le stress et l’anxiété : l’exercice physique libère également des endorphines, plus précisément de la dopamine et de la noradrénaline. Ces dernières contribuent à réduire l’agitation et l’irritation et à promouvoir une plus grande stabilité émotionnelle
  • L’exercice augmente l’estime de soi et la créativité : l’exercice physique influence également l’augmentation de l’estime de soi, de la motivation et de la vitalité. Toutes ces contributions nous rendent plus créatifs et plus proactifs. De même, l’activité physique contribue à réduire le syndrome de sevrage lorsque l’on veut mettre fin à une dépendance

 

Herrero, L. B., & Ferradaz, M. A. L. (2011). Aportes del ejercicio físico a la actividad cerebral. Lecturas: Educación física y deportes, (160), 1-7.