Microplastiques : comment affectent-ils la santé ?

Ces dernières années, certaines organisations comme l'Organisation mondiale de la santé (OMS) insistent sur la nécessité d'enquêter davantage sur les effets des microplastiques sur la santé des personnes. Que savons-nous pour le moment à ce sujet ?
Microplastiques : comment affectent-ils la santé ?

Dernière mise à jour : 04 septembre, 2021

Nous savons que nous sommes exposés à un grand nombre de polluants. L’un d’eux sont les microplastiques. Mais sont-ils vraiment nocifs pour notre santé ? Voyons quelles sont les principales conclusions auxquelles la science est parvenue jusqu’à présent.

Que sont les microplastiques et où se trouvent-ils ?

Les microplastiques sont de très petites particules solides de matière plastique. Ce sont des particules inférieures à 5 microns. Nous pouvons actuellement les classer en microplastiques primaires et secondaires.

Les microplastiques primaires se fabriquent spécifiquement dans ces très petites tailles pour faire partie de la fabrication de certains produits. Les microplastiques secondaires apparaissent suite à la dégradation de pièces en plastique plus grandes.

C’est généralement l’action du soleil, du vent et des vagues qui finit par éroder le plastique qui se trouve dans la mer, d’où l’apparition de ces petits morceaux de plastique. Des particules de microplastiques volontairement ajoutées (ou primaires) sont utilisées dans un grand nombre de produits commercialisés partout dans le monde, tels que :

  • Engrais et autres produits phytosanitaires
  • Produits cosmétiques (maquillage, paillettes, gommages)
  • Détergents domestiques et industriels
  • Produits de nettoyage
  • Peintures

Compte tenu de leur forte présence, certaines organisations telles que l’Agence européenne des produits chimiques, conseillent de restreindre l’utilisation délibérée de ce type de particules par l’industrie. Mais sont-elles vraiment dangereuses ?

Découvrez également : Pollution plastique : comment affecte-t-elle notre santé ?

Des microplastiques.
L’impact des microplastiques sur l’organisme est inconnu à l’heure actuelle. Bien qu’ils soient suspectés d’être nocifs, des études complémentaires sont nécessaires.

Sont-ils dangereux pour la santé ?

L’impact des plastiques sur le milieu marin ne fait aucun doute. Il n’est toutefois pas possible d’être aussi catégorique quant aux conséquences sur la santé des personnes. Nous manquons en effet pour le moment de données pour l’évaluer.

En 2014, l’Agence européenne de sécurité des aliments (EFSA) a déterminé que ce type de particule représente « un risque potentiel émergent ». Cependant, la même étude a mis en évidence le manque d’analyses et de données scientifiques pour comprendre comment elles affectent la santé et établir en fonction de cela des recommandations générales pour la population.

À l’heure actuelle, nous savons que notre organisme n’absorbe pas les particules de plus de 150 microns. Et les plus petites particules sont très faiblement absorbées. En revanche, si nous parlons de nanoparticules (de très très petites particules), l’absorption pourrait être plus importante. Un plus grand nombre d’études est donc nécessaire pour évaluer de manière plus précise l’absorption de ces particules, ainsi que leur toxicité.

Comment parviennent-ils à notre organisme ?

L’une des principales voies de contact des microplastiques avec l’homme est la chaîne alimentaire. Ces derniers se trouvent dans l’environnement (en particulier le milieu marin) et peuvent être ingérés par les poissons, le bétail ou la volaille.

Les microplastiques s’accumulent généralement dans les intestins et l’estomac des animaux et ne se consomment généralement pas. Nous pouvons donc dire que ce canal de contact est restreint. Il n’en va pas de même avec les crustacés et les coquillages bivalves, car nous les consommons entièrement.

Par ailleurs, les microplastiques ne se trouvent pas que chez les animaux. On les trouve également dans d’autres produits, tels que le miel, la bière, le sel de mer et dans l’eau potable, en bouteille ou non. Nous ne connaissons pas à l’heure actuelle quel est l’impact de la cuisson sur la présence de microplastiques dans les aliments

En dehors des voies alimentaires, le contact peut provenir d’autres sources. Nous entrons également en contact avec eux à travers de nombreux produits du quotidien. Par exemples : les cosmétiques, les détergents, les fibres textiles ou encore les machines.

Découvrez également : Les pailles en acier inoxydable, une alternative pour réduire le plastique

Des bouteilles en plastique.
Les microplastiques peuvent contenir d’autres substances polluantes nocives pour la santé humaine.

Les contaminants associés aux microplastiques

Il est clair que davantage de recherches sont nécessaires pour déterminer le degré de toxicité des microplastiques peu sur la santé humaine. Une partie des experts s’inquiète cependant aussi de l’action des polluants auxquels ils ont pu être associés.

Les microplastiques peuvent contenir environ 4% d’additifs, et peuvent absorber certains contaminants. Et ces derniers peuvent être dangereux pour la santé humaine.

Le plus connu d’entre eux est peut-être le bisphénol A. Il s’agit d’un composé chimique largement utilisé dans la fabrication des plastiques. Ce contaminant a été reconnu comme étant un perturbateur endocrinien. Il est aujourd’hui interdit dans certains types d’emballages tels que les biberons. Nous parlons également de phtalates, d’hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP) ou de biphényles polychlorés (PCB).

Les perturbateurs endocriniens sont des substances qui altèrent notre système hormonal. Ils peuvent ainsi provoquer l’apparition de certaines maladies comme certains types de cancer, des troubles métaboliques, des troubles de la fonction reproductive ou encore des maladies cardiovasculaires.

Toutefois, on trouve ces produits chimiques dans un grand nombre de produits. Le pourcentage qui nous parvient à travers les microplastiques est très faible.

Il est nécessaire de continuer à évaluer les effets des microplastiques

Les humains sont exposés à l’ingestion et à l’inhalation de microplastiques. La toxicité et les problèmes de santé associés dépendront en partie de leur taille, des produits chimiques associés et du dosage. Bien que des données soient recueillies depuis environ une décennie, il est important et nécessaire de se concentrer sur ce polluant et ses effets potentiels sur la santé humaine.

Cela pourrait vous intéresser ...
7 produits toxiques dans votre maison
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
7 produits toxiques dans votre maison

Il faut faire attention à certains produits toxiques que l'on peut trouver dans pratiquement tous les foyers. En voici quelques-uns. Prenez-en bonn...



    • AECOSAN (Agencia Española de Consumo, Seguridad Alimentaria y Nutrición). Microplásticos y nanoplásticos. Noviembre 2017.
    • ECHA (European Chemicals Agency). Microplastics.
    • EFSA Panel on Contaminants in the Food Chain (CONTAM). Presence of microplastics and nanoplastics in food, with particular focus on seafood. Mayo 2016.
    • EFSA. Technical Report: Update on EFSA’s activities on Emerging Risks 2012-2013. EFSA Supporting Publication. 2013.
    • Smith, M et al. Microplastics in Seafood and the Implications for Human Health. Current Environmental Health Reports. 2018:5(3) 375-386.
    • Wright S.L, Kelly F. J. Plastic and Human Health: A Micro Issue? Environmental Science and Technology. Junio 2017. 20;51(12):6634-6647.