Pollution plastique : comment affecte-t-elle notre santé ?

La problématique du plastique se répand avec la société humaine. Il a toutefois été démontré que de nombreuses espèces animales possèdent des microplastiques dans leur tube digestif. De plus, les effets sur l'être humain et sa santé sont déjà perceptibles.
Pollution plastique : comment affecte-t-elle notre santé ?

Dernière mise à jour : 26 mai, 2021

La pollution plastique est en train de devenir l’un des problèmes majeurs de la société humaine. Il s’agit d’un matériau que nous utilisons le plus dans l’industrie, notamment l’industrie alimentaire. Cependant, de nos jours, nous méconnaissons encore ses effets.

Le plastique suit un “cycle de vie”. Autrement dit, un ensemble d’étapes par lesquelles il passe tout au long de son existence. Ce processus compte quatre phases :

  • Extraction de matériaux.
  • Transport.
  • Fabrication et raffinage.
  • Utilisation et gestion des déchets.

Actuellement, nous étudions les effets de la pollution plastique dans chacune de ces phases. Il est déjà possible d’affirmer qu’il a une multitude d’effets nocifs sur la santé humaine. Ce n’est effectivement plus qu’une simple problématique environnementale.

Par conséquent, nous souhaitons aujourd’hui vous expliquer les effets de la pollution plastique sur votre santé, car nous y sommes tous exposés. Il nous semble nécessaire d’en prendre conscience afin de repenser un usage socialement plus responsable de ce matériau.

Comment la pollution plastique affecte-t-elle la santé ?

La contamination par les plastiques est en cours d’étude afin de déterminer l’étendue de ses effets sur l’organisme. Néanmoins, on sait déjà que les microplastiques produisent des dommages chez de nombreux êtres vivants tels que les poissons.

Les microplastiques sont des particules qui mesurent moins de 5 millimètres de diamètre. Ils sont le résultat de la fragmentation de plastiques plus grands qui, en devenant de plus en plus petits, envahissent tout l’environnement. En particulier l’eau.

En effet, une grande partie des déchets plastiques finissent dans la mer. Les scientifiques ont démontré que, chez plus de 100 espèces aquatiques, nous trouvons des microplastiques dans leur tube digestif. Autrement dit, la faune marine est déjà fortement contaminée.

Le problème majeur est que bon nombre de ces espèces font partie de notre alimentation. D’autre part, cette pollution plastique rend également les animaux malades. Par exemple, il est très courant de trouver des tortues souffrant d’obstruction intestinale à cause de ces plastiques.

Au fil du temps, ces microplastiques deviennent probablement encore plus petits. Ainsi, ces particules pourraient parvenir à s’introduire dans nos tissus et avoir une action toxique. En réalité, il s’agit seulement d’une hypothèse, mais les modèles expérimentaux prouvent sa réelle possibilité chez les êtres humains.

Des bouteilles en plastique.

“Les plastiques sont omniprésents dans notre vie quotidienne.”

Lisez également : Pailles en métal : une alternative pour réduire le plastique

Pollution chimique

La pollution plastique ne se limite pas aux troubles intestinaux dus à des obstructions, elle va bien au-delà. En effet, les plastiques entraînent l’adhésion d’autres polluants qui restent à la surface des mers et des rivières.

C’est le cas, par exemple, des hydrocarbures aromatiques polycycliques. Par conséquent, la toxicité de ces substances augmente car elles sont capables de rester plus longtemps.

La pollution plastique et les phases de son cycle

Comme nous venons de le mentionner, le plastique suit un “cycle de vie”. Dans chacune de ses phases, il est susceptible d’affecter la santé d’une manière ou d’une autre.

Gestion des déchets en plastique.

“Nous devons tous jouer un rôle actif dans la réutilisation des plastiques pour protéger notre santé.”

Tout d’abord, pendant la phase d’extraction et de transport, de nombreuses émissions chimiques sont produites. Ces substances, telles que le benzène, peuvent affecter notre système immunitaire. Elles semblent également avoir un potentiel cancérigène et toxique pour le système nerveux, parmi d’autres effets. Il en va de même lors du raffinage et de la fabrication.

Par ailleurs, les phases d’utilisation et de gestion des déchets sont les plus importantes. Pratiquement tout le monde est exposé aux effets du plastique et se trouve en contact quotidien avec de nombreux produits qui en contiennent.

En effet, comme nous l’avons indiqué précédemment, la mauvaise gestion des déchets nous amène finalement à ingérer le même plastique que nous jetons. Il est donc fondamental d’être conscient du problème et d’en faire un usage responsable.

Conclusion

Le plastique est présent dans nos vies quotidiennes. Il semble difficile de l’éliminer complètement. Cependant, nous devons être capables de le rationnaliser et de le réutiliser correctement. Un usage socialement responsable est nécessaire afin de ne pas tomber malade à cause de nos propres déchets.

La faune sauvage souffre déjà depuis longtemps des effets de la pollution plastique. Et il se peut que l’espère humaine suive malheureusement le même chemin. A nous d’œuvrer pour stopper le processus !

Cela pourrait vous intéresser ...
Le plastique, cet assassin silencieux
Améliore ta SantéLisez-le dans Améliore ta Santé
Le plastique, cet assassin silencieux

Presque tout ce qui nous entoure est fabriqué à base de plastique. Nous le voyons dans les magasins, à la maison, au bureau ou pendant les vacances.