Ne pas bien dormir à l’âge préscolaire peut provoquer des problèmes de comportement futurs

· 25 juillet 2017
Même s'ils ne doivent pas nécessairement faire de sieste, les enfants entre 3 ou 5 ans doivent dormir autour de 12 heures par nuit.

 

Tout comme les adultes, les enfants doivent avoir des habitudes saines, et notamment un bon sommeil pour récupérer leurs énergies.

Ne pas dormir à l’âge préscolaire peut entraîner différents problèmes de comportement futur, et d’autres conséquences peu saines.

Ces petit-e-s, s’iels ne dorment pas suffisamment, sont plus exposé-e-s aux difficultés d’assimilation des informations. Iels ont plus de mal à contrôler leurs émotions au fur et à mesure qu’iels grandissent et peuvent aussi souffrir d’un déficit d’attention.

Ces conclusions ont été obtenues à partir de plusieurs études réalisées à l’Hôpital Général des Enfants du Massachusetts (États-Unis) par un groupe de scientifiques.

Les résultats ont été publiés récemment dans la revue scientifique Academic Pediatrics.

Quel est le temps de sommeil recommandé pour un enfant ?

Les enfants qui sont encore à la maison, entre 3 et 5 ans, doivent dormir entre 10 et 13 heures par jour, siestes incluses.

Ces données proviennent d’un rapport élaboré par l’Association Américaine de la Médecine du Sommeil (AAMS, selon son sigle en anglais).

Voir aussi : 5 exercices de méditation consciente pour mieux dormir

Les siestes et leur influence sur le sommeil des enfants

Les enfants à l’âge préscolaire ont beaucoup d’activités, sont très dynamiques. C’est pour cela qu’ils ont besoin de faire une sieste d’une heure environ, chaque jour.

Même s’ils ne s’endorment pas, ce moment de la sieste peut être utilisé pour jouer en silence, se calmer des tâches qu’ils ont faites pendant la journée etc.

Conseils aux enfants lors du coucher

  • Il est important d’établir un horaire pour aller au lit. Une fois cette heure fixée, il faut les avertir quand il ne reste plus qu’une demi-heure, pour qu’ils préparent.
    Il faut les avertir 10 minutes avant également, pour qu’ils sachent que c’est bientôt le moment de se coucher.
  • Il ne faut pas leur donner trop de nourriture ou de boisson le soir, avant d’aller au lit.
  • Le lit ne doit servir qu’à dormir. Il faut habituer les enfants à ne pas jouer ni regarder la télévision dans leur lit. Il est là pour se détendre et dormir.
  • Permettre à l’enfant de mettre son pyjama préféré et de choisir sa peluche l’aidera à se coucher, surtout lors des moments où il n’en aura pas envie.
  • Vous pouvez préparer l’ambiance de sa chambre, mettre une petite musique douce, éviter les appareils électroniques ou les jeux vidéos, baisser les lumières, utiliser une voix douce etc.

Les bienfaits du bon sommeil pour les enfants

Se reposer suffisamment et bien dormir est fondamental pour la santé physique et mentale des enfants, surtout à l’âge préscolaire.

Pendant que les enfants dorment, leur cerveau se repose, ainsi que leur corps, et le jour suivant, ils auront plus d’énergie. Ils seront plus frais et plus actifs.

Les enfants qui dorment plus ont de meilleures niveaux d’alerte et de réflexes. Ils régulent mieux leurs émotions et sont plus rentables à l’école.

De plus, ils sont moins irritables et souffrent moins de somnolence pendant la journée.

Le problème des écrans

Parmi les raisons principales du mauvais sommeil ou repos des enfants, il y a le fait qu’il n’existe pas d’horaire fixe pour aller au lit.

Mais il y a aussi tous les écrans. Télévision, téléphones mobiles, ordinateurs etc. Ce sont des sources de distraction importante. Dans certains cas, les enfants en ont même dans leur chambre.

Ils consacrent donc des heures qui devraient être des heures de sommeil à une émission de télévision, aux jeux vidéos ou aux réseaux sociaux.

Mal dormir peut entraîner de graves conséquences chez les enfants, mais il y a des solutions.

Il suffit de réaliser de petits changements dans la vie quotidienne. Les enfants peuvent avoir besoin que d’une demi-heure ou d’une heure supplémentaire, et cela peut avoir un impact significatif.

Nous vous recommandons aussi de lire : Les techniques de Maria Montessori pour canaliser la colère et la nervosité chez l’enfant

Le trouble de l’attention

Un déficit de sommeil peut avoir des conséquences qui dépassent un faible rendement à l’école ou des problèmes de comportement.

Les petits peuvent développer ce que l’on appelle le trouble du déficit de l’attention avec hyperactivité (TDAH), qui fait qu’ils vivent à un rythme accéléré ou démesuré.

Les spécialistes en la matière assurent que ce type d’altérations du sommeil a des solutions, et que grâce à elles, on peut améliorer les problèmes de comportement des enfants.