Nous naissons tous avec des ailes mais parfois, la vie nous les arrache

12 septembre 2016
Bien que nous ayons perdu l'innocence et l'illusion de l'enfance, à chaque nouveau projet que nous entreprenons, nos ailes peuvent se re-déployer et nous aider à être libre à nouveau !

Nous naissons tous avec des ailes. Notre regard d’enfant et notre cœur chargé d’illusions tracent dans notre esprit mille rêves, mille aspirations que nous souhaitons atteindre à l’âge adulte.

Réussir ou non va dépendre de nombreuses choses : de notre attitude, de notre force, de notre motivation, d’une pointe de chance et d’un contexte social et personnel facilité.

Nous savons que ce n’est pas simple. Naître avec des ailes et les conserver en bon état toute la vie n’est pas quelque chose de facile, car chaque déception, chaque pierre sur le chemin et chaque trahison nous enlève des plumes jusqu’à ce que pour finir, nous perdions ce souffle qui, précédemment, donnait de la force à nos rêves.

Il est bon de se souvenir que ceux qui ne doivent jamais perdre leurs ailes sont les enfants.

L’enfance est une période merveilleuse où un enfant doit croire que tout est possible s’il le veut. Nous vous invitons à réfléchir à cela.

Naître avec des ailes pour atteindre ses buts

Le cerveau d’un enfant a un don exceptionnel que nous devons savoir stimuler tout au long de son enfance et de son adolescence.

C’est le pouvoir de l’apprentissage, la neuroplasticité, une période où nous devons stimuler au maximum ses capacités pour lui donner des racines et des ailes pour voler.

On dit souvent que ceux qui agissent comme des authentiques coupeurs d’ailes, ce sont les proches de la famille et le propre système éducatif.

Voyons tout cela en détail.

Lisez aussi : J’aimerais que tu me dises toujours la vérité, même si elle est douloureuse

Familles facilitatrices et familles qui entravent

petite-fille-regardant-une-fleur-pousser-500x334

Nous sommes sûrs que vous avez déjà entendu parler de l’éducation démocratique versus l’éducation dictatoriale.

Ce sont deux styles différents où les enfants intériorisent une série de valeurs qui peuvent affecter leur développement adulte.

  • Les familles facilitatrices sont celles qui respectent les rêves et les besoins affectifs de l’enfant.
  • Elles leur offrent des racines, une sécurité basée sur la reconnaissance et le respect où on leur ouvre des portes pour qu’ils puissent atteindre ce qu’ils souhaitent. Toujours avec un adulte en tant que guide.
  • La famille qui entrave et paralyse, de son côté, est celle qui a prévu à l’avance un plan de vie pour ses enfants.
    Les enfants doivent rentrer de force dans les schémas de l’adulte.

Cette famille ne tient pas compte des pensées de l’enfant, de sa personnalité, ni de son besoin de profiter de l’enfance.

Ses rêves sont perçus comme des « bêtises » et on les oriente vers des objectifs concrets.

Lisez aussi : La patience et le silence : deux vertus de la sagesse

Avoir reçu ce type d’éducation dans son enfance et sa jeunesse limite souvent le développement et les enfants se voient comme des personnes qui ne sont pas capables ni méritantes de leurs objectifs ou de leurs succès.

 femme-se-promenant-500x334

 

Retrouver ses ailes une fois qu’elles sont perdues

Les ailes ne se perdent pas d’un coup. Après une enfance ou une adolescence compliquées, il existe toujours de nouvelles opportunités pour ceux qui continuent à avoir confiance en eux et dans le désir d’être heureux.

  • Les ailes repoussent à chaque rêve créé, à chaque étape que nous franchissons avec assurance et aplomb en pensant que nous méritons quelque chose de bien mieux.
  • Pour guérir ces ailes blessées et vides de plumes avec lesquelles nous atteignons nos vols quotidiens, il est nécessaire tout d’abord de savoir si les personnes qui nous entourent nous donnent du souffle ou nous l’enlève.
  • Une relation affective compliquée, une famille qui continue à nous contrôler ou des amis qui cherchent plus leur intérêt propre que le bien commun sont des aspects qui entravent énormément notre auto-estime.
  • Établissez des priorités. Convainquez-vous chaque jour que cela vaut la peine de s’efforcer pour ce qui peut nous rendre heureux
  • Si les personnes qui sont à vos côtés vous enlèvent une plume après l’autre dans votre épanouissement personnel, évaluez si cette situation vaut la peine d’être vécue. Peut-être qu’il vous faudra prendre une décision.

femme-et-ailes-500x402

Il est nécessaire de rappeler quelque chose d’important. Parfois, pour récupérer ses ailes, nous n’avons pas d’autre choix que d’oser voler de ses propres ailes, et c’est quelque chose que nous devons faire seul.

Lisez aussi : Les bonnes personnes vous donnent du bonheur, les mauvaises des leçons

  • Voler de ses propres ailes signifie changer. Changer de décor, de personnes et même d’attitude.
  • Une fois que nous avons franchi l’étape et que le changement est arrivé, nous nous sentons beaucoup plus libre, sans pierres dans nos chaussures.
  • Ce bien-être intérieur est si agréable et réconfortant que, sans même vous en rendre compte, vous les aurez récupérées à nouveau.

Ces ailes prêtes à voler et à atteindre vos rêves !

A découvrir aussi