Parfois, nous avons simplement besoin d’un câlin

· 1 mars 2016
Nous avons tous besoin de câlins qui nous soulagent, qui nous consolent, et qui nous font nous sentir aimés. Il est important de les recevoir, mais également d'en donner.

Un câlin est l’expression de l’affection, de la reconnaissance, de la tendresse et de l’approbation. Il signifie : « Tout va bien. » ou « Je suis là pour toi ».

Nous vous parlons régulièrement du besoin de développer son amour-propre et sa capacité à lutter pour ses rêves.

Nous allons approfondir ici la valeur de ces démonstrations de tendresse qui vont au-delà d’un simple contact entre deux corps. Les câlins mettent deux cœurs face à face et réconfortent l’âme.

Alors, dites-nous… Donnez-vous beaucoup de câlins à vos proches au quotidien ?

Les câlins qui soulagent les peursDépasser ses peurs

Commençons par parler de ces câlins qui ont la capacité de résoudre les problèmes sans mots. Vous avez sûrement déjà vécu ce genre de câlin, après une dispute avec vos enfants ou votre conjoint, au moment où vous ne savez plus quoi vous dire.

Lorsque nous arrivons au point où l’esprit ne peut plus penser, il reste les sensations, l’amour que nous portons à cette personne.

Un geste aussi simple qu’un câlin permet de faire tomber immédiatement toute tension. Soudain, tout s’emboîte : les corps et les émotions.

Dans les relations de couple, il est très courant de passer par des moments de doutes, de peurs et d’inquiétudes.

  • Il y a des moments où la relation de couple tombe dans la routine et, d’une certaine manière, nous perdons la magie d’antan. C’est à ce moment-là qu’apparaissent les doutes.
  • Nous commençons à avoir peur, nous nous demandons si notre conjoint nous aime toujours, s’il nous désire toujours et si la relation va continuer à être aussi forte qu’avant.
  • C’est ici qu’intervient le besoin de montrer de l’authenticité. Il y a des jours où il ne suffit pas que « tout aille bien ». Ces jours-là, nous ne voulons pas de mots : rien de mieux qu’un long câlin silencieux.

Quand on nous donne des câlins, nous devons savoir qu’ils sont authentiques, sincères et réels. C’est là que les peurs s’évanouissent, que l’univers entier disparaît et que plus rien n’a d’importance.

Lisez aussi : L’amour se trouve dans les petits détails

Ce câlin qui vous unit au monde et à ce que vous aimez le plus

Le meilleur câlin est celui qui arrive quand on en a besoin.

  • Il existe des expériences de rue où des personnes anonymes « offrent des câlins » aux passants. C’est quelque chose de très positif qui encourage la proximité. Cependant, les vrais câlins, les câlins les plus thérapeutiques sont ceux qui viennent des personnes que nous aimons.
  • Si un câlin nous unit au monde, c’est qu’il vient de quelqu’un qui compte pour nous. Pensons, par exemple, aux enfants : que seraient-ils sans ce contact physique constant, ces caresses, et ces câlins du matin et du soir ?
  • Un câlin est une manière de reconnaître une personne, un enfant ou une personne âgée pour qu’elle ait des racines bien profondes : tu fais partie de moi et je te reconnais en tant que tel. Je t’aime et je te prends dans mes bras parce que tu fais partie de mon âme.
  • Rien ne peut offrir autant de soulagement qu’un câlin qui arrive au bon moment et qui est sincère.
    Le cœur s’allume, l’estime se soi se renforce et le cœur nous offre une sensation agréable grâce aux endorphines libérées.

Si on n’ose pas vous donner un câlin… faites-le vous !

Un câlin

Parfois, nous nous plaignons de nos enfants ou de nos conjoints car ils sont trop « froids ». Ils semblent ne pas avoir besoin de ces démonstrations et nous esquivent.

Cela fait partie de leur personnalité. Cependant, même s’ils n’en offrent pas, cela ne veut pas dire qu’ils n’en ont pas besoin ou qu’ils n’aiment pas qu’on leur en donne.

Il y a des gens qui ont beaucoup de mal à exprimer leurs émotions et qui n’osent pas passer le cap. 

  • D’autre part, lorsqu’ils arrivent à un certain âge, les enfants voient ces câlins comme des démonstrations qui les renvoient à leur enfance, alors qu’ils luttent pour leur indépendance.
  • Ne vous inquiétez pas, ne vous mettez pas en colère contre eux et ne pensez pas qu’ils ne vous aiment plus. Que vous le croyez ou non, un câlin soudain, furtif et intense leur fera toujours plaisir.

Nous vous recommandons de lire : Je préfère une solitude digne à une compagnie pleine d’égoïsme

Nous avons tous besoin d’un câlin chaque jour, ou d’un câlin de temps en temps pour renforcer les liens, pour ressentir un « Je suis là, avec toi, je n’arrêterai jamais de t’aimer, tu es la plus belle chose de ma vie ».