Les limites dans l’enfance : un acte d’amour

30 octobre 2019
Quant et comment mettre des limites dans l'enfance est une question courante. L'enjeu est de trouver les meilleurs modèles pour le faire.

L’établissement de limites dans l’enfance est une action généralement mise en oeuvre par les parents, mais les autres adultes peuvent également le faire. L’objectif est d’organiser les questions des enfants et, tout particulièrement, de leur offrir un cadre.

Dire « non » est essentiel dans de nombreuses occasions. Par ailleurs, il est recommandé que cet acte soit accompagné d’une brève explication des raisons pour lesquelles nous le faisons. A mesure que les années passent et que les enfants grandissent, ces limites varient en échelle, en proportions, ainsi que dans les différents mécanismes qui les déterminent.

D’une colère, ou vulgairement appelé « un caprice », jusqu’à la possibilité de négocier des permissions et des sorties, la mise en place de limites doit être renouvelée au fil des ans. Que faut-il savoir de plus ? Nous le détaillons dans cet article !

Les limites dans l’enfance : un outil indispensable pour le développement des enfants

« Parce que c’est comme ça »

Une mère qui établit des limites dans l'enfance de sa fille

« Parce que c’est comme ça » est une expression qui a été profondément enracinée dans l’art d’être parentMais il est possible que, de nos jours, cette phrase n’ait plus beaucoup de place. A moins que les explications répétées n’aient pas produit le résultat espéré.

En ce sens, dire par exemple – C’est moi qui décide parce que je suis ton père ou ta mère, et parce que je suis responsable de toi, je considère qu’il est inadapté que tu fasses ceci ou que tu ailles de ce côté- peut être utile.

Dans un article d’opinion écrit par Josep Cornellà i Canals, cité par l’Association Espagnole de Pédiatrie, il ressort que :

« Les règles sont essentielles quand l’enfant découvre son environnement. De plus, avec ses bêtises, il nous demande de lui fixer des limites. Le jeune enfant ne peut comprendre les arguments ou les raisonnements. »

Lisez également : L’enfance influence dans le développement de la personnalité

Qu’apprend-t-on avec les limites ?

Qu’apprend-t-on avec les limites ? Qui sont les adultes qui les fixent ? Il n’y a certainement pas une seule réponse. Parfois, le registre des parents sur la façon dont leurs amis ou leurs proches fixent des limites, ainsi que les souvenirs affables ou traumatisants de leur enfance, peuvent servir de guide.

Les limites dans l’enfance sont génératrices d’estime de soi

L’établissement des limites dans l’enfance -lorsqu’elles sont données dans un cadre d’amour et de patience- favorise l’estime de soi. En même temps, lorsque les enfants font des caprices ou des crises de colère, c’est souvent leur manière de réclamer une limite.

Par ailleurs, la façon dont les crises de colère sont gérées pendant l’enfance peut devenir un miroir dans lequel nous parvenons à nous regarder nous-mêmes face à des difficultés.

Les limites saines et celles qui ne le sont pas

Une mère qui pose des limites à sa fille

Nous pourrions affirmer qu’il existe des limites saines et d’autres qui ne le sont pas. Bien évidemment, ce sont les limites saines qui apportent des résultats satisfaisants.

Découvrez également : 6 blessures émotionnelles que nous tenons de l’enfance

En résumé…

  • Fixer des limites dans l’enfance est clairement un acte d’amourTout comme lorsque nous administrons, par exemple, un vaccin prescrit par un professionnel
  • Ne pas perdre son calme lorsque nous devons poser des limites, c’est essentiel. En effet, la colère ou un état perturbé ne nous permet pas d’avoir une bonne perspective, encore moins de l’offrir
  • Se concentrer sur deux questions au plus lorsqu’il s’agit de fixer une limite afin de ne pas perdre en efficacité

 

  • Skolnick, A. (1975). The Limits of Childhood: Conceptions of Child Development and Social Context. Law and Contemporary Problems39(3), 38. https://doi.org/10.2307/1191268
  • Kamerman, S. B., & Waldfogel, J. (2005). Early childhood education and care. In The Limits of Market Organization (pp. 185–212). Russell Sage Foundation.
  • Goodman, J. F. (2000). Moral Education in Early Childhood: The Limits of Constructivism. Early Education & Development11(1), 37–54. https://doi.org/10.1207/s15566935eed1101_3
  • Holbein, J. B. (2017). Childhood skill development and adult political participation. American Political Science Review111(3), 572–583. https://doi.org/10.1017/S0003055417000119