Les pensées ruminantes génératrices d’anxiété

29 juillet 2017
Les pensées ruminantes sont des pensées que nous tournons et retournons sans cesse dans notre tête mais que nous ne cherchons pas à résoudre. Si nous décidons de les éliminer, elles saboteront notre bien-être.

 

Les pensées ruminantes nous mènent jusqu’à une inquiétude extrême qui débouche généralement sur l’anxiété. Mais pourquoi cela arrive-t-il ?

Certaines personnes ont tendance à tourner tout ce qui leur arrive dans leur tête. Elles pensent à ce qu’elles ont dit, à ce qu’il s’est passé, aux bonnes choses ou à ce qui n’a pas eu lieu…

Lisez aussi : Pardonnez à vos parents, ils ont fait du mieux qu’ils pouvaient

Ces pensées ruminantes ne se concentrent pas uniquement sur le passé, mais également sur le futur. Un futur inconnu où les suppositions, les doutes et les croyances négatives font actes de présence.

Pensées ruminantes et interprétations trompeuses

S’il y a bien une chose à laquelle nous mènent les pensées ruminantes, ce sont les conclusions incorrectes.

Car ce que nous tournons et retournons dans notre tête est gravement influencé par les peurs, les carences, les besoins et d’autres problèmes qui se trouvent en nous.

Si nous avons besoin des autres pour être heureux, pour nous sentir capable et valide, alors ces pensées ruminantes résonneront dans notre tête.

Nous nous concentrons toujours sur l’autre, sur ce qu’il pensera, s’il aime la manière dont nous sommes et dont nous nous comportons. Mais où sommes-nous, nous-même ? Où se trouve notre propre opinion ?

La faible estime de soi se transforme en une insécurité qui nous affecte à tous les niveaux de la vie. Cela provoque des conflits, des sentiments de culpabilité et des idées erronées qui nous font douter de tout et de tou-te-s.

Découvrez aussi : Comment plus plaire aux gens ? 9 manières scientifiquement prouvées

Cette situation provoque quelque chose que nous ne voulons pas : le rejet des autres. Et nous nous concentrons tellement sur le reste des gens qu’une chose minime est ressentie comme une déception, un mensonge, une trahison.

Pourtant, nous nous décevons nous-même.

Les pensées ruminantes peuvent nous tuer

Les pensées ruminantes sont comme le poisson qui se mord la queue. On dirait qu’elles n’ont pas de fin, qu’il n’y a aucune issue possible.

De fait, les personnes qui souffrent de ce type de pensées souffrent d’une carence essentielle : il leur manque le courage de prendre des décisions.

Le fait de ne pas dire ce qu’elles pensent ou de ne pas faire ce qu’elles veulent car elles savent que cela aura des conséquences fait qu’elles se réfugient dans ces pensées qui les consument de l’intérieur.

Petit à petit, l’anxiété se fera ressentir, les surprendra à chaque coin de rue et prendra de plus en plus le contrôle sur elles.

Si elles ne s’arrêtent pas à temps, si elles ne comprennent pas qu’il y a un problème à résoudre, la boule intérieure grandira et pourra se transformer en une terrible dépression.

Lisez aussi : Vous n’avez besoin de personne pour vous compléter : vous êtes une personne entière

Les personnes qui souffrent de pensées ruminantes s’auto-sabotent constamment, abîment leur estime d’elles-mêmes, ne se croient pas assez bonnes…

Elles ont tellement déconnectées d’elles-même qu’elles ont besoin des autres pour se sentir « en connexion ». Pourtant, ce n’est jamais une solution, mais un problème qui aggrave ce qu’elles ne veulent pas regarder en face.

Il est temps de dire « adieu » aux obsessions

Les pensées ruminantes ne sont rien d’autre que des obsessions autour d’un sujet ou d’une situation qui nous fait faire des choses que nous regrettons ensuite.

Par exemple, si vous avez des doutes et que des pensées de votre esprit vous incitent à penser que votre conjoint vous trompe, l’anxiété prendra complètement possession de vous.

Vous commencerez alors à contrôler l’heure à laquelle il se connecte sur les réseaux sociaux, l’heure à laquelle il vous écrit des messages etc.

Tout ce que vous découvrirez alimente ces croyances, qui sont devenues si obsessives qu’elles vous mènent à faire des choses qui ne correspondent pas à vos valeurs.

Il faut apprendre à regarder ces pensées sans les juger, sans essayer de faire une enquête sur toutes leurs raisons. Simplement les regarder et les laisser partir.

Lorsque nous retenons nos pensées, nous commençons alors à ruminer et elles se transforment en obsessions.

Avant de partir, ne passez pas à côté de : 13 stratégies faciles pour libérer votre esprit et gérer votre monde émotionnel

Une pensée peut entraîner une sensation très négative dans le corps, mais l’adopter, essayer de la raisonner et ne pas la lâcher peut être la pire des décisions.

Si une pensée vous affecte et ne vous laisse pas en paix, prenez une décision. Ce qui se trouve dans votre esprit veut vous dire quelque chose. Alors agissez.

La pensée ruminante est le fruit d’une accumulation, patiente et silencieuse, de quelque chose qui vous embête ou sur lequel vous avez des doutes, mais face auquel vous n’agissez pas.

La garder pour vous et vous y accrocher vous fera considérablement souffrir. Quand le corps crie, il est temps d’oser changer.

A découvrir aussi