Pourquoi est-ce que je me réveille à 3h du matin ?

· 7 septembre 2015
Le fait de se réveiller à 3 heures du matin, ou même un peu plus tard est quelque chose de relativement commun.

Loin d’avoir d’une explication mystique ou surnaturelle, se réveiller à 3h du matin est en réalité un problème très habituel, lié aux altérations du sommeil qui sont dues à l’anxiété.

Pourtant, c’est un phénomène qui mérite une explication, afin de pouvoir mieux le comprendre et ainsi l’affronter.

Le fait de se réveiller à ces heures du matin et de ne pas réussir à trouver le sommeil à nouveau, suppose un problème très sérieux s’il se répète durant une longue période, d’où l’importance de savoir gérer la situation de façon adéquate.

Se réveiller à 3 ou 4 heures du matin : les symptômes associés

Se réveiller à 3h du matin

Il existe de nombreuses explications liées à ce phénomène si fréquent.

Cependant, il faut savoir qu’il s’agit en fait d’une réaction de notre cerveau à un état élevé d’anxiété que nous pouvons ressentir à un moment précis.

Cet état d’anxiété peut également se transformer en une altération persistante du sommeil que nous devrions soigner.

Il est important de tenir compte de toute la symptomatologie qui accompagne ces troubles du sommeil :

  • Au moment où la personne se réveille, elle ressent un grande inquiétude.
  • La personne ressent de la tachycardie ou une sensation de menace.
  • Il nous est impossible de nous rendormir. Cela augmente notre nervosité, nos pensées négatives et l’impossibilité de dormir.
  • Nous dormons d’un sommeil très léger, ce qui fait que nous nous levons fatigués.
  • Ce phénomène peut se répéter une ou deux fois par semaine.

Les liens entre l’anxiété et l’insomnie

Pourquoi est-ce que je me réveille presque toujours à 3 heures du matin ?

Si, tout au long de la semaine, vous commencez à remarquer que vous vous réveillez souvent la nuit et presque toujours pendant ces horaires, demandez-vous d’abord si quelque chose vous inquiète.  Si vous vous sentez menacé par un problème, si votre travail vous demande trop ou si en ce moment, vous souffrez d’un problème émotionnel.

Tous ces facteurs génèrent une anxiété dont nous ne sommes pas toujours conscients. C’est pourquoi notre cerveau réagit face à ce problème, à travers des réveils nocturnes.

Nous commençons à avoir des difficultés pour nous rendormir et quand nous y arrivons, la tension générée et accumulée fait que nous nous réveillons d’un coup et avec une sensation de menace.

  • L’anxiété altère directement notre système nerveux central (SNC). Ce dernier commence à établir de petits changements dans sa biochimie et dans les systèmes neurochimiques impliqués dans les cycles surveillance-sommeil. Tout cela va altérer directement les phases de sommeil.
  • Généralement, au moment de nous coucher, il nous est difficile de trouver le sommeil, et nous finissons par nous endormir au milieu de la nuit.
    L’anxiété va faire que notre sommeil sera fragmenté et qu’il nous sera très difficile d’arriver à la phase REM. Et c’est durant celle-ci que le sommeil est profond et réparateur.
    De plus, le cerveau interprète cette anxiété sous la forme d’une menace à laquelle nous voulons échapper.
    La sensation d’alerte fait que nous nous réveillons violemment après quelques heures de sommeil, c’est-à-dire, autour de 3 heures du matin.
  • C’est une réaction naturelle de notre corps face à un état d’anxiété. Cela provoque l’altération de nos neurotransmetteurs et des changements dans nos cycles de sommeil.

Que faire face à ce problème ?

Se réveiller à 3h du matin

Nous sommes face à une altération du sommeil qui trouve son origine dans l’anxiété.

Pour pouvoir trouver le sommeil, et bénéficier d’un sommeil réparateur, il est nécessaire de faire face à ce problème qui nous apporte tant d’anxiété dans notre quotidien.

  • Il est important de reconnaître que quelque chose est en train de se passer.
    Se réveiller en pleine nuit avec une sensation de peur ou de menace est un signe direct du fait que quelque chose ne va pas bien.
    Demandez-vous à quoi cela est-il dû, ce qu’il y a dans votre vie qui vous rend malheureux ou qui vous inspire ce sentiment de menace.
  • Procédez à des changements dans votre vie, établissez des priorités et variez les habitudes pour que votre cerveau trouve de nouveaux stimuli et qu’il décharge ses tensions.

D’autres recommandations :

  • Il serait bon qu’après dîner, vous fassiez une petite promenade relaxante d’au moins une demi-heure. Marchez, respirez profondément, relativisez les choses. Détendez-vous.
  • En arrivant chez vous, prenez un bain relaxant et allez au lit avec calme. La dernière chose que vous devez faire est de penser “je dois bien dormir toute la nuit pour me sentir bien demain ».
    Cette pensée provoque du stress dans votre cerveau car il l’entend comme une pression et une obligation. 
  • Le mieux est de vider votre esprit et de ne penser à rien. Vous pouvez lire un livre et vous concentrer sur l’histoire. Rien de plus.
  • Il est important que votre chambre soit bien fraîche, bien aérée et qu’elle sente bon.
    Selon les experts, la température la plus adéquate pour dormir est de 20°C. S’il fait plus de 25°C, notre corps ne se sent pas à l’aise.