Que dire à une personne qui traverse un deuil

· 26 octobre 2016
Quand on traverse une période de deuil, il n'y a aucune phrase ni mot qui nous réconforte. Et certains peuvent même nous faire réagir de manière négative.

Quand une personne passe par un deuil, il faut faire très attention à ce qu’on lui dit et à la manière dont nous allons nous adresser à elle.

C’est un moment très sensible, les émotions sont à fleur de peau et le tact est indispensable.

C’est pour cela qu’aujourd’hui, nous allons découvrir certaines choses que nous devons dire à une personne qui traverse un deuil, et celles que nous devons également taire.

Parfois, dans notre désir d’aider, nous faisons tout le contraire.

Si tu as besoin de pleurer, pleure

main-500x302

Que vous disait-on quand vous étiez petit et que vous pleuriez ? « Ne pleure pas ». Que vous disait-on quand vous étiez triste ? « Ne soit pas triste ».

Essayer d’inhiber les émotions n’est positif pour personne et encore moins si vous le dites à quelqu’un qui traverse un deuil. 

Vous devez lui permettre d’exprimer ses sentiments si elle le désire. Vous ne devez jamais lui faire comprendre que c’est quelque chose qu’elle ne doit pas faire.

Pendant ces moments, la meilleure chose à faire est de se soulager en pleurant, en criant ou en exprimant ses émotions et ses sentiments d’une manière ou d’une autre.

Découvrez : Les choses que vous ne connaissiez pas sur les larmes et les pleurs

Si tu as besoin de moi, je suis là

En lien avec la situation précédente, beaucoup de personnes ont tendance à pratiquer la fuite. Elles n’aiment pas cette situation et elles ont alors tendance à la mettre de côté.

Ce n’est pas positif non plus car la personne qui traverse un deuil a besoin de contact.

Nul besoin de parler, même si nous savons que le silence est souvent gênant, pour beaucoup d’entre nous. Cependant, être là, à côté de cette personne est déjà fondamental.

formes-de-deuil-500x333

Ainsi, si la personne veut parler ou pleurer tout d’un coup, elle saura qu’elle a quelqu’un à ses côtés, quelqu’un qui l’aime et qui la soutient. 

Alors, ne vous échappez jamais, même si vous vous sentez violenté ou gêné. Il y a des personnes qui pensent qu’elles doivent surmonter ce moment seules, mais ce n’est pas bon.

Croyez-nous, dans ces moments, elles ont besoin de vous, plus que jamais.

Je sais que lorsque tu seras prêt(e), tu continueras ta vie

Pourquoi aimons-nous tant commander ? Entre le « ne pleure pas » et le « maintenant, tu dois regarder devant toi », nous ne cessons de donner des ordres et de rediriger la vie des autres.

Ne passez pas à côté de : La vie n’est pas la même après la mort de nos parents

Lors de ces moments si douloureux, c’est bien le futur qui ne l’intéresse pas du tout. Regarder devant elle est bien la dernière des choses que cette personne a envie de faire.

Elle n’a pas besoin de savoir ce qui va se passer ou ce qu’elle va devoir faire, car elle le sait déjà ! Maintenant, elle doit uniquement se concentrer sur sa douleur.

Nous devons lui permettre de gérer la situation par elle-même. Ce n’est pas une personnes incapable, elle est juste en train de passer par un processus de deuil qu’elle doit surmonter.

Quand elle tournera la page, elle agira comme elle le souhaitera.

femme-mer-500x280

Je ne sais pas comment tu te sens en réalité

Nous sommes habitués à dire à toutes les personnes qui passent par un mauvais moment la phrase suivante : « je sais comment tu te sens ».

Nous ne nous rendons compte que la variante idéale serait pourtant : « je comprends que tu dois te sentir très mal », car ce « je sais comment tu te sens » peut provoquer une réaction agressive.

La personne qui est en train de passer par le deuil est très sensible et peut-être que vous n’êtes jamais passé par une telle situation.

Dire cette phrase peut entraîner la réponse suivante : « comment peux-tu savoir comment je me sens ? Tu n’as jamais vécu une chose pareille. »

Dans la mesure du possible, nous devons éviter de dire cela et lui faire comprendre que nous sommes dans l’empathie jusqu’à une certaine limite.

Nous ne pouvons pas comprendre exactement son degré de douleur, mais nous le comprenons.

Avant de partir, n’oubliez pas de lire : La douleur émotionnelle est celle qui met le plus de temps à se soigner

Le deuil a son moment, et nous devons le respecter à tout prix, quel que soit le temps qu’il dure.

Essayer de feindre que nous l’avons dépassé ou faire pression sur quelqu’un pour qu’il raccourcisse ce moment est très mauvais.

femme-deuil-500x344

Peut-être qu’il durera des semaines, des mois, voire même des années. Chaque personne est un monde.

Combien de fois avez-vous dit ce que vous ne deviez pas dire lors d’un deuil ? Combien de fois avez-vous prononcé la phrase « je sais ce que tu ressens » ?

Maintenant que vous savez comment vous pouvez aider cette personne de la meilleure des manières, faite-le.