Que se passe-t-il quand on se retient d’éternuer ?

2 septembre 2020
L'éternuement a pour but d'expulser les germes et les substances irritantes. Si nous nous empêchons d'éternuer, la force de l'air peut provoquer une infection, voire même une lésion interne.

Il arrive parfois que nous y pensons à deux fois avant d’éternuer, car cela nous embarrasse. Alors, que faisons-nous ? Nous pinçons notre nez avec nos doigts ou bien nous fermons bien la bouche afin d’éternuer vers l’intérieur et ainsi éviter que le son ne résonne.

Saviez-vous que ce geste n’est pas bon pour la santé ?  Dans cet article, nous vous expliquons pourquoi il est déconseillé de se retenir d’éternuer et comment bien éternuer pour que l’éternuement remplisse sa fonction et n’entraîne pas de conséquences néfastes dans l’organisme.

Pourquoi et comment éternuer ?

L’éternuement est un mécanisme de défense du corps (plus concrètement, de l’appareil respiratoire) : l’air des poumons est expulsé à travers le nez ou, parfois, à travers la bouche. C’est un acte réflexe et compulsif qui se produit lorsque les voies respiratoires sont irritées.

Selon une étude de Medical Hypothesesla force de l’air d’un éternuement est très élevée : elle peut atteindre 135 mm HG (millimètres de mercure) en une fraction de seconde.

Voici les différentes raisons pour lesquelles nous éternuons :

  • rhumes et grippes
  • réactions allergiques (réaction à une substance).
  • contact avec le soleil.
Femme qui éternue dans son coude
L’éternuement est un réflexe qui se produit lorsqu’un élément irrite les voies respiratoires.

Voir aussi : Les 9 aliments que vous devez inclure dans votre régime alimentaire pour avoir des poumons en bonne santé

Quelques fait curieux sur les éternuements

L’une des données les plus surprenantes au sujet des éternuements est qu’ils n’arrivent quasiment jamais tout seuls. Cela signifie que lorsqu’on éternue une première fois, il est probable que nous éternuions plusieurs fois d’affilée. Évidemment, cela varie d’une personne à une autre.

C’est notamment le cas lorsque tout l’air accumulé n’a pas pu sortir des poumons, ou bien lorsque la substance ayant déclenché l’éternuement n’a pas complètement quitté l’organisme.

Encore un autre fait curieux : lorsque l’air est expulsé, nous ne sommes pas capables de maintenir les yeux ouverts. Cela est dû à une impulsion involontaire du corps.

Est-il mauvais d’éternuer vers l’intérieur ?

Certains d’entre nous se retiennent parfois d’éternuer par peur d’expulser de la salive et des germes de tous les côtés. D’autres n’aiment tout simplement pas la sensation que cela provoque.

Pourtant, une étude publiée sur Computers in Biology and Medicine signale que l’augmentation de la pression exercée au niveau des voies respiratoires lorsque nous réprimons un éternuement peut être de 5 à 24 fois plus forte que celle d’un éternuement normal. .

Par ailleurs, lorsque nous éternuons vers l’intérieur, les particules irritantes peuvent être expulsées vers l’intérieur, et non vers l’extérieur. Conséquence de cela : la force de l’air agit contre les tissus du nez et peut provoquer des lésions au niveau des vaisseaux et des veines nasales.

De plus, les agents pathogènes ou les substances irritantes peuvent se retrouver dans les zones les plus internes du nez, telles que les oreilles moyennes et les sinus paranasaux, et provoquer des infections. Femme en train de se moucher Cela a beau paraître un acte inoffensif, éternuer vers l’intérieur entraîne certains risques pour la santé, lesquels peuvent déboucher sur une infection.

Lisez également : Comment éliminer la congestion nasale en moins d’une minute?

Comment éviter d’éternuer vers l’intérieur ?

L’une des raisons pour lesquelles nous réprimons nos éternuements est que nous ne voulons pas gêner ou embêter les personnes qui nous entourent. Bien sûr, nous ne devons pas éternuer à tout va sans aucune précaution, mais il y a un juste milieu entre cela et stopper net un éternuement. Nous pouvons, par exemple, éternuer dans un mouchoir en papier. De cette manière, nous laissons l’air et les micro-organismes sortir du corps sans pour autant transmettre nos germes aux autres.

Une fois le mouchoir jeté et l’épisode des éternuements terminé, il est fondamental de se laver les mains afin d’éliminer les restes de bactéries et de virus

Faites-le avec de l’eau chaude et du savon neutre pendant 20 secondes, surtout avant de manger. Vous éviterez ainsi de propager des maladies comme, par exemple :

  • grippe
  • hume
  • bronchiolite
  • hépatite A
  • diarrhée infectieuse

Une autre option consiste à éternuer dans la partie intérieure du coude afin d’éviter l’expulsion de la salive.

Enfin, gardez à l’esprit ces recommandations et pensez-y à deux fois avant de vous retenir d’éternuer.

  • Songu, M., & Cingi, C. (2009). Sneeze reflex: Facts and fiction. Therapeutic Advances in Respiratory Disease. https://doi.org/10.1177/1753465809340571
  • Keeton, T. K. (1995). Photic sneeze reflex. Neurology. https://doi.org/10.1212/WNL.45.7.1422
  • Baraniuk, J. N., & Kim, D. (2007). Nasonasal reflexes, the nasal cycle, and sneeze. Current Allergy and Asthma Reports. https://doi.org/10.1007/s11882-007-0007-1
  • Rahiminejad, M., Haghighi, A., Dastan, A., Abouali, O., Farid, M., & Ahmadi, G. (2016). Computer simulations of pressure and velocity fields in a human upper airway during sneezing. Computers in Biology and Medicine. https://doi.org/10.1016/j.compbiomed.2016.01.022