Quelles sont les différences entre la pharmacocinétique et la pharmacodynamique ?

Alors que la pharmacocinétique étudie le devenir d'un médicament et de son principe actif dans l'organisme, la pharmacodynamique évalue l'effet du médicament dans le corps.
Quelles sont les différences entre la pharmacocinétique et la pharmacodynamique ?

Dernière mise à jour : 18 juin, 2021

Lorsqu’il s’agit de comprendre la notice d’un médicament, ainsi que ses propriétés et ses effets, il est essentiel de comprendre les différences entre deux termes de la pharmacologie. A savoir la pharmacocinétique et la pharmacodynamique.

La pharmacologie étudie les différents médicaments. Elle considère les médicaments comme des substances chimiques qui, d’une manière ou d’une autre, peuvent modifier les processus biochimiques et physiologiques du corps humain. On utilise les médicaments à des fins thérapeutiques ou préventives.

Dans ce sens, la pharmacocinétique est l’étude de la manière dont l’organisme absorbe, distribue, métabolise et excrète tout médicament. D’autre part, la pharmacodynamique est l’étude des mécanismes et des effets que le médicament produit une fois qu’il est administré.

Examinons maintenant les principales caractéristiques de chaque terme.

Les caractéristiques de la pharmacocinétique

Comme nous l’avons dit, la pharmacocinétique est une branche de la pharmacologie. Plus précisément, elle étudie les différents processus que connaît un médicament une fois qu’il a été administré. De cette façon, on peut dire qu’elle étudie les changements que l’organisme fait subir au médicament.

Les processus sur lesquels se concentre la pharmacocinétique sont les suivants :

  • La libération
  • L’absorption
  • Sa distribution
  • Le métabolisme
  • L’excrétion

La libération et l’absorption

Les principes actifs sont souvent formulés avec d’autres composants qui améliorent certaines propriétés pharmacocinétiques. Par conséquent, pour que la substance active puisse faire son action, il est nécessaire qu’elle soit libérée de son excipient.

Une fois libéré, le processus d’absorption commence. Grâce à ce processus, le principe actif parvient à atteindre le sang. Il est ensuite distribué dans tout le corps et il atteint ainsi les différents organes.

Une femme qui prend un médicament.

La distribution

Lorsque l’ingrédient est dans le sang et sous l’action du cœur qui pompe le sang, il est alors distribué dans tout le corps. La manière dont le médicament est distribué peut être :

  • De forme libre
  • Associée aux protéines plasmatiques. Ce sont les protéines du sang qui transportent de nombreux médicaments. C’est seulement une fois qu’ils en sont libérés qu’ils deviennent vraiment actifs.

En matière de distribution, on utilise le terme de biodisponibilité. Cela fait référence à la quantité de principe actif qui atteint la circulation sanguine une fois administré. Ainsi, un médicament qui affiche une biodisponibilité de 20 % laissera 20 milligrammes disponibles pour 100 milligrammes administré.

Le métabolisme et l’excrétion

Le métabolisme est l’ensemble des réactions chimiques que subit un médicament afin de le rendre plus soluble dans l’eau et de faciliter son excrétion. L’organe généralement responsable de ce métabolisme est le foie.

Une fois métabolisé, et donc ayant subi les transformations chimiques pertinentes, le principe actif peut être éliminé par différentes voies d’excrétion. La principale voie d’excrétion des médicaments est la voie rénale, c’est-à-dire par les reins sous forme d’urine.

Les caractéristiques de la pharmacodynamie

On comprend à présent qu’il existe de nombreuses différences entre la pharmacocinétique et la pharmacodynamique. Contrairement à la pharmacocinétique, la pharmacocinétique étudie les changements que la substance active produit sur l’organisme, et non l’inverse.

La pharmacocinétique étudie le résultat, l’intensité et la durée de l’effet de la substance active. Elle évalue également la relation entre le médicament et sa zone d’action.

Pour qu’une substance active déclenche une action, il est essentiel qu’elle se lie à un emplacement d’action. Normalement, ce sont des protéines qui forment ces sites de liaison. On les appelle des récepteurs. Ces protéines se trouvent sur les parois cellulaires. Une fois activés, ils déclenchent une voie de signalisation qui entraîne une réponse biologique.

D’autre part, il est également important de comprendre quel est le mécanisme d’action des médicaments. Il s’agit de la manière dont les médicaments déclenchent l’effet souhaité dans le corps lorsque le principe actif entre en contact avec les récepteurs cellulaires.

En conclusion

Les différences entre la pharmacocinétique et la pharmacodynamique sont donc assez précises. Néanmoins, on a généralement tendance à confondre les deux termes ce qui a pour conséquence de compliquer la compréhension de nombreux documents.

Si vous avez des doutes à ce sujet, vous pouvez demander à votre médecin ou à votre pharmacien de vous expliquer les différents mécanismes. C’est la combinaison des deux qui, finalement, génère l’aspect thérapeutique ou préventif des médicaments.



  • Albelo, A. L. N., & Tallet, A. V. (2010). Farmacocinética y farmacodinámica, implicación en un uso más racional de los antimicrobianos. Revista Cubana de Farmacia.
  • Lepe, J. A., Gil-Navarro, M. V., Santos-Rubio, M. D., Bautista, J., & Aznar, J. (2010). Evaluación farmacocinética y farmacodinámica del tratamiento con vancomicina en la bacteriemia por Staphylococcus aureus resistente a meticilina. Revista Espanola de Quimioterapia.
  • Drusano, G. L., & Craig, W. A. (2000). Relevancia de la farmacocinética y farmacodinámica en la selección de antibióticos para infecciones del tracto respiratorio. Enfermedades Infecciosas y Microbiologia.