Si je sais qui je suis, je n’ai rien à prouver

Ceux qui nous aiment savent qui nous sommes, nous n'avons donc rien à leur prouver. Ils connaissent nos limites et savent que leur liberté s'arrête là où commence la nôtre.

Le besoin de prouver aux autres certaines choses afin de recevoir leur approbation ou leur reconnaissance est une source de stress qui nous fait plus de bien que de mal.
Si nous nous arrêtons quelques instants pour réfléchir un peu, nous pouvons facilement nous rendre compte d’un défaut que nous sommes nombreux à partager.

Pour démontrer que nous aimons nos amis et notre famille, nous faisons souvent des choses que nous n’aimons pas, quitte à nous renier.

Il est certain que pour vivre avec les autres, nous n’avons pas d’autres choix que de faire des choses qui nous permettent de fortifier les relations que nous entretenons avec eux ou qui nous aident à nous fondre dans la société.

Cependant, il faut mettre des limites pour défendre nos valeurs fondamentales et notre dignité.

Lorsque nous oublions ces deux paramètres, nous sommes amenés à faire des choses qui ne sont pas authentiques.

Nous courons alors le risque de souffrir d’une crise d’identité ou d’une dépression.

Nous vous invitons à réfléchir sur cette question dans l’article que nous vous proposons aujourd’hui.

Être authentique est une forme de liberté et de bien-être

Dire « non », c’est parfois faire du mal à quelqu’un, voire décevoir un être qui nous est extrêmement cher.

Pourtant, ce mot si commun est l’une des clés dont nous disposons tous pour ouvrir une infinité de portes et d’opportunités.

Un « non » prononcé à temps n’est pas quelque chose de négatif, paradoxalement. Prenons un exemple du quotidien.

Si nous sommes dans une relation de couple très compliquée, même s’il y a de l’amour, l’unique chose que nous allons ressentir est un profond mal-être.

N’oubliez pas de lire : 6 étapes pour surmonter une déception amoureuse

Un « non » prononcé au bon moment, même si cela peut être très difficile et douloureux, peut être le moyen de nous ouvrir une nouvelle opportunité, de nous emmener sur un nouveau chemin vers le bonheur.

A l’inverse, si nous nous bornons à maintenir la relation difficile que nous avons, cela peut nous faire plonger dans un tourbillon de souffrance inutile.

paysage-fleurs

Le courage de démontrer ce que nous sommes et ce que nous désirons

Démontrer qui nous sommes et ce que nous désirons est une technique de survie indispensable.

Cela nous permet de marquer notre territoire, afin que les autres sachent jusqu’où ils peuvent aller et ce qui peut se passer lorsqu’ils dépassent ces lignes jaunes.

  • Définissez clairement dès le début vos valeurs et ce que vous êtes prêt à supporter. Ce sont des informations nécessaires pour ceux qui nous entourent.
    Cela facilite de nombreuses choses, comme la vie en groupe par exemple.
  • Les personnes qui ne marquent pas leurs limites laissent de la place pour que ceux qui les entourent les dépassent. Les autres vont alors attendre beaucoup de vous, sans respecter ni vos besoins, ni vos droits.
  • Ne voyez pas ce comportement comme une marque d’égoïsme qui peut vous éloigner du monde, mais plutôt comme une célébration de vous-mêmes, comme un acte sain.

Si vous savez parfaitement qui vous êtes et ce que vous êtes disposé à permettre, vous allez ressentir une grande paix intérieure, qui va vous aider à vous lier plus facilement avec les personnes que vous croisez dans votre existence.

Ne manquez pas : Je ne sers pas à combler des vides ou la solitude : je suis là pour aimer

Nous devons tous être pleinement conscients que les autres ont également le droit d’être authentiques, spontanés, et qu’ils peuvent nous montrer leur vrai visage, sans faux semblants.

Personne ne doit se sentir obligé d’incarner une personnalité qui n’est pas la sienne. 

femme-se-preparant

Je sais qui je suis et je me sens libre

L’indécision, l’insécurité et une faible estime de soi sont les trois paramètres qui poussent tout être humain à rechercher de l’approbation venue de l’extérieur, pour combler les vides qu’il ressent. Ce n’est pas une démarche positive.

Celui qui recherche l’approbation des autres sombre dans une spirale de malheur très dangereuse.

Il va chercher à tout prix à se complaire dans ses relations, car c’est l’unique moyen pour lui de se sentir bien.

  • Les personnes ayant ces comportements ne parviennent pas à dire « non » à leurs proches, même si ce qu’ils leur demandent va contre leurs principes, car elles ont peur de les décevoir ou de donner une image d’eux-mêmes différente de ce que leurs parents ou leurs frères et sœurs attendent.
  • Toutes ces attitudes nous font plonger dans une estime de nous-mêmes désastreuse. Nous ne parvenons plus à avoir une image positive, forte et authentique de notre personnalité.
    Notre regard est tellement porté vers l’extérieur que nous ne parvenons plus à prendre soin de nous-mêmes. Nous nous perdons.
femme-marchant-pieds-nus

Nous pourrions définir la vie comme une rencontre avec nous-mêmes.

Dès que nous parvenons à établir cette connexion intérieure, nous devenons capables d’établir des relations avec les autres bien plus saines et satisfaisantes.

C’est seulement lorsque nous nous rapprochons des autres en toute liberté, en étant conscients des droits et des devoirs de chacun, que la magie de construire des projets communs en se sentant à l’aise peut opérer pour donner des résultats exceptionnels.

Nous vous recommandons également : Mauvaise humeur et apathie chronique : la dépression cachée

Ce n’est pas quelque chose de facile à mettre en place, sans aucun doute.

Nous vous conseillons d’y aller petit à petit, afin de trouver votre point d’équilibre, celui qui vous permet de saisir toutes les opportunités qui se présentent à vous en accord avec votre personnalité.

Avoir le courage de dire « non » est un signe de liberté, que vous devez essayer de mettre en place dans votre quotidien.

 

Catégories: Sexe et relations Étiquettes:
A découvrir aussi