Acceptez vos défauts et personne ne les utilisera contre vous

16 juillet 2019
Si nous connaissons et nous acceptons nos points de fragilité et nos défauts comme une partie de nous-même, personne ne pourra nous faire de mal à travers eux, puisque nous les aurons intériorisés et ils nous rendront plus forts.

Personne n’est exempt de défauts. Personne ne parcourt non plus le monde avec la perfection absolue qui caractérise sa personne.

Être capable d’identifier ses propres défauts et de les accepter nous aidera non seulement à respecter ceux des autres mais cela contribuera également à empêcher les autres de les utiliser à notre encontre.

Beaucoup d’entre nous passent la moitié de leur vie à essayer de cacher leurs imperfections physiques avec des vêtements amples ou du maquillage.

Ce sont des détails que nous-même qualifions de « défauts gênants », capables de faire plonger notre auto-estime. En réalité ce sont des aspects de notre personnalité. Nous devons donc les accepter en tant que tels, et ce, le plus tôt possible.

Les authentiques défauts de l’être humain ne sont pas des kilos en trop, ni un nez tordu, ni de petits ou de trop gros seins, ni une calvitie etc.

Les véritables défauts sont l’incompréhension, le manque de respect, la critique, l’égoïsme ou l’agression. C’est contre cela que nous devons lutter à tout prix.

Nous vous invitons ici à réfléchir à cela.

Vos défauts, mes défauts : nos vertus

On dit souvent que nous sommes une société faite d’érudits rationnels mais d’analphabètes émotionnels.

Ce qui va suivre peut sans doute sembler légèrement dramatisé. En réalité, ce que nous percevons dans notre quotidien est un manque de valeurs telles que l’empathie, la réciprocité ou la reconnaissance de l’autre comme quelqu’un qui a aussi des besoins et des peurs.

Dans les écoles, l’intelligence émotionnelle est une matière qui n’a toujours pas été introduite.

Cette approche n’est pas encore employée d’un point de vue multi-dimensionnel capable de structurer toutes les matières. Ce n’est pas encore une approche dans laquelle les enseignants devraient être les meilleurs modèles.

On continue à enseigner l’intelligence émotionnelle de manière isolée et seulement quelques fois par semaine (voire même jamais).

La conséquence est la suivante : nous continuons à éduquer des enfants peu sûrs d’eux-même, avec une faible estime de soi. Une fois adolescents, ils ne voient en eux que des défauts qui sont utilisés par les autres de manière malveillante.

C’est quelque chose de complexe et de délicat que nous devons savoir affronter.

ne vous laissez pas piéger par vos défauts

Lisez aussi :

Les 4 valeurs les plus importantes à transmettre à vos enfants

L’anatomie de l’estime de soi

Quand j’ai une faible estime personnelle, j’attends que les autres, avec leurs mots et leurs actions, m’offrent ce qu’il me manque : la confiance et la sécurité. Qu’ils me flattent et me disent que je ne suis pas aussi « moche » que ce que je pense, qu’ils me disent que je suis une meilleure personne que ce que je pense.

  • Nous devons comprendre que les autres ne nous donnent ni ne nous enlèvent rien. Le reste du monde n’est pas fait pour remplir nos carences, ni pour donner de la sécurité à nos craintes.
  • Nous ne devons pas projeter nos propres besoins sur les autres. Nous devons être capables de construire nos propres sécurités. Enfin, nous devons êtres capables de rationaliser ce que nous même étiquetons comme « défauts ».
  • Si je qualifie mon visage de « visage avec des taches » ou mon nez de « nez tordu » et que je considère cela horrible, les autres s’en rendront compte. A un moment donné, ils l’utiliseront forcément à mon encontre.
  • À présent, il est nécessaire de se rendre compte que le véritable défaut dans ce cas est la faible « estime de soi« .

Le reste des gens n’attaqueront pas ces supposés détails physiques, ils attaqueront notre vulnérabilité personnelle. C’est pour cela qu’il est vital de renforcer son auto-estime, pour faire de ces défauts, des qualités.

Défauts : les qualités qui nous rendent uniques

Nous répétons ce que nous avons dit au début : l’authentique défaut se trouve dans un cœur capable d’attaquer, d’humilier ou de faire du mal aux autres.

  • L’aspect physique, la manière de penser, de sentir ou de vivre ne sera jamais un défaut ou quelque chose de reprochable tant que le respect existera.
  • Le problème de tout cela se trouve dans le fait que nous passons une grande partie de notre existence plus inquiet de l’extérieur que de l’intérieur.
  • Nous validons notre aspect physique uniquement lorsqu’il est basé sur les modes, sur ce que les autres évaluent comme « beau ». Si nous n’entrons pas dans ce « moule », nous nous auto-excluons. Ce n’est bon pour personne.
  • Il n’y a que quand nous nous acceptons nous-même que nous nous rendrons compte de la valeur que nous avons. 
  • Les gens qui sont capables de voir ce détail spécial et différent du reste comme une qualité sont les gens heureux, car ils se considèrent authentiques.
illustration : accepter vos défauts

Lisez aussi :

Aimez-vous comme vous le méritez et vous serez aimé comme vous le souhaitez

Conclusion

Être trop grand, être trop petit, avoir un grain de beauté sur la joue, naître avec des cheveux frisés et horriblement rebelles, ou avoir une forte poitrine, ou une petite poitrine… Quelle importance ?

La beauté des personnes se trouve dans leur variété, et dans leur originalité. Aspirer à être tous pareils, c’est ôter les ailes à notre essence et à notre beauté. Cela n’en vaut pas la peine.

Il n’y a pas de personnes qui ont des défauts, il existe des esprits avec des vides. Ayez une autre approche de votre vie. Commencez à écouter davantage votre estime personnelle, votre manière d’être, votre beauté unique et particulière.