L’intelligence émotionnelle pour vaincre les moments difficiles

· 10 octobre 2016
L'intelligence émotionnelle peut s'apprendre et s'acquérir. Si nous ne sommes pas heureux dans notre vie, nous pouvons tout changer par nos propres moyens.

L’intelligence émotionnelle est la meilleure stratégie qui soit pour améliorer notre qualité de vie.

Nous passons tous par des moments difficiles, mais nous pouvons tout changer en devenant les maîtres de nos émotions.
Les émotions peuvent être nos plus grandes forces, mais également nos faiblesses les plus profondes.

Tout dépend de la manière dont nous allons les utiliser dans nos relations avec les autres.

Nous devons avoir conscience que des dimensions psychologiques comme la tristesse, la peur et la colère ne sont pas aussi négatives que nous pouvons le penser.

Ce sont des signaux qui nous alertent sur le fait que quelque chose ne va pas dans notre vie.

Ce sont des petites alarmes qui nous obligent à réagir, à mieux gérer et à transformer nos émotions pour ne pas qu’elles nous dominent totalement.

Dans la suite de cet article, nous allons partager avec vous des stratégies pour que vous puissiez revêtir l’armure dorée et efficace de l’intelligence émotionnelle, afin de faire face aux moments les plus sombres de votre vie.

L’intelligence émotionnelle : la clé qui ouvre la porte de votre bonheur

Si vous souhaitez approfondir les théories les plus pertinentes sur l’intelligence émotionnelle, nous vous recommandons de lire « Cultiver l’intelligence relationnelle » ou « L’intelligence émotionnelle« , deux ouvrages de Daniel Goleman, ainsi que « Le pouvoir de l’intention » de Wayne W. Dyer.

Ces livres vont vous donner les connaissances de base dont vous avez besoin pour initier des changements dans votre vie, afin que vous puissiez être plus heureux et plus productif dans tous les pans de votre quotidien, qu’il s’agisse de votre vie affective, professionnelle ou personnelle.

Nous vous recommandons également : Laisser partir ce n’est pas s’avouer vaincu, mais accepter qui ne peut être

De notre côté, nous allons vous transmettre quelques règles du quotidien qui vont vous permettre de surmonter les moments durant lesquels vous vous sentez faibles et sans force vitale, pour en sortir renforcé.

Prenez bonne note de tous ces conseils.

blessures-500x343

La connaissance de soi

Cette première stratégie peut paraître évidente et bien trop simpliste.

Cependant, si vous réalisez les exercices dont nous allons vous parler, vous allez pouvoir vous rendre compte que ce que nous pensons être ne correspond pas forcément à la manière dont nous agissons au quotidien.

Réfléchissez quelques instants à ces dimensions.

Utilisez six mots pour vous définir, puis trouvez des exemples qui démontrent que vous êtes réellement la personne que vous pensez être.

Voici quelques exemples pour que vous compreniez mieux comment procéder :

  • Je suis courageux = Est-ce que je peux le démontrer ? Non, parce que jusqu’à présent je n’ai toujours pas réussi à faire fi de ce que les autres pensent ou disent de moi.
  • Je suis une personne positive = Est-ce que je peux le démontrer ? Non, car même si je ne suis pas à plaindre et que tout va bien, je n’arrive pas à voir le bon côté de la vie.
  • Je suis affectueux = Est-ce que je peux le démontrer ? Pas vraiment, car je me sens mal dans ma peau et que je ne suis plus aussi affectueux que je pouvais l’être auparavant.

Maintenant que vous avez essayé de vous définir, écrivez ce que vous aimeriez ressentir au moment où vous réalisez l’exercice :

  • J’aimerais me sentir plus tranquille, plus apaisé.
  • J’aimerais me sentir bien dans ma peau, me sentir fier.
  • J’ai un grand besoin d’être seul.

Essayez de pointer les différences entre la manière dont vous avez essayé de vous définir et ce à quoi vous aspirez, entre ce que vous ressentez maintenant et ce que vous aimeriez être dans un futur proche.

emotions-500x341

Vous êtes responsable de votre bonheur, ne culpabilisez pas les autres

Il est possible que cette phrase vous fasse particulièrement réagir. Comment puis-je culpabiliser quelqu’un de mon malheur si je suis le seul à me décevoir et à provoquer mes larmes ?

Lire également : 4 enseignements que le bouddhisme nous donne sur l’amour

  • L’intelligence émotionnelle nous apprend l’importance d’être responsable de nous-mêmes, de connaître nos besoins, nos peurs et nos vertus.
  • Nous devons tous être responsables de notre bonheur, nous avons tous la capacité de prendre des décisions. Si les autres vous font du mal, défendez-vous avec assertivité et établissez clairement vos limites.
  • Exprimez sincèrement vos émotions et vos sentiments. Si les autres n’agissent pas comme vous le voudriez, vous devez prendre une décision, dans le respect et la tendresse.

Ne culpabilisez pas les autres, ne gardez pas de rancœurs, de colère et de dépit. Tout cela est bien trop lourd à porter pour notre cœur.

L’intelligence émotionnelle nous enseigne que, pour être heureux, nous devons nous libérer de ces émotions qui peuvent nous rendre malades, que nous le voulions ou non.

Vous décidez de ce que vous valez, vous n’avez rien à prouver aux autres

A ce moment de votre travail sur vous-même, vous devez être pleinement conscient de vos émotions et de vos besoins.

Vous savez également comment être plus assertif, comment mettre des limites à ce que vous autorisez de la part des autres.

Mais quelle est la prochaine étape de votre développement personnel vers l’intelligence émotionnelle ?

  • Découvrez quelles sont vos vertus et vos points forts. Établissez ce que vous valez et ce dont vous avez besoin, pour pouvoir trouver votre calme intérieur. Plus de doutes, plus de peurs.
  • Vous n’avez rien à prouver à personne. Tout le monde a son propre univers personnel et sa manière de comprendre le monde. Même si nous devons traiter les autres avec respect, nous avons tous le droit d’être et de laisser être.

Nous vous recommandons également : Ne traitez pas ceux qui vous traitent mal comme une priorité

emotions

Mettez votre moteur en marche. Vous avez déjà beaucoup souffert et lutté dans votre existence. Que diriez-vous d’apprendre à être heureux « à votre manière » ?

Osez le faire. Commencez dès aujourd’hui.