Le syndrome de la personne « pâte à modeler »

· 8 juillet 2017
Le problème du syndrome de la personne pâte à modeler est que la personne donne tant aux autres qu'elle s'oublie elle-même ainsi que de chercher le bien-être qu'elle procure à ses semblables.

Le syndrome de la personne « pâte à modeler » affecte beaucoup plus  de personnes que nous ne le croyons. Le grand problème est que leur façon d’agir, socialement, est bien vue.

Ce type d’individus laisse de côtés leurs désirs pour répondre à ceux des autres. La conséquence est qu’ils peuvent arriver à tomber malade, puisqu’ils cessent de s’occuper d’eux, de penser à eux-mêmes.

Lisez: Que pouvons-nous faire pour prendre soin de nous-mêmes ?

Une personne pâte à modeler est très serviable. Vous avez besoin de quelqu’un vous aide`à déménager ? Vous désirez qu’ils vous écoutent ? Elle sera là.

Générosité qui fait mal

Les sujets qui correspondent à ce syndrome sont excessivement généreux. Ils n’attendent pas de recevoir, mais ne pensent qu’à donner.

main-parents-mort

Cependant, ceci est très compliqué. Tout le monde n’est pas bien intentionné. Et puis, il existe aussi les personnes toxiques, celles qui cherchent à vous manipuler à leur gré, celles qui vous mentent, celles qui absorbent toute votre énergie

La générosité n’est  pas négative, pourvu qu’elle ne serve pas d’excuse pour que l’on vous fasse du mal. Une situation très fréquente.

En premier il faut penser à soi-même, même si on nous a éduqués à penser que cela est considéré comme « égoïsme ».

Une fois que nous savons prendre soin de nous-mêmes, nous pourrons aider les autres. Tout en établissant les limites pour que, dans la mesure du possible, ils ne nous nuisent pas.

La personne « pâte à modeler » est un serviteur

Les individus qui souffrent de ce syndrome se convertissent en serviteurs  des autres. Ils sont là pour eux. Sans importer le moment, ni l’heure, ni le lieu.

Découvrez: La nécessité d’être accepté par les autres.

tape-dos-hommes

De cette façon, ils manquent d’une totale assertivité. Ils s’adaptent aux circonstances, aux requêtes, aux demandes qu’on leur fait.

Cela n’a pas d’importance s’ils se sentent mal. Si cela dépendait d’eux, si cela était entre leurs mains, ils seraient prêts à résoudre les problèmes des autres, et même, à souffrir pour eux.

En agissant comme un domestique, la personne pâte à modeler a essayé de développer une grande empathie et intuition pour devancer les exigences des autres.

Au contraire, si elle a un jour besoin de compagnie ou l’aide de quelqu’un, elle ne la recevra pas.

Les personnes dévouées, qui se donnent aux autres, finissent par être utilisées, maltraitées, peu valorisées.

Reconnectez-vous avec votre « moi » intérieur

Vous pouvez arrêter d’être une personne malléable, mais pour cela vous allez devoir entreprendre un chemin très ardu: connecter avec votre « moi » intérieur.

Ce « vous » véridique que vous avez perdu en chemin, celui que vous avez mis de côté et que vous n’avez pas écouté. À celui que vous devez suivre dorénavant.

Vous avez vu comment votre vie arrêtait de vous appartenir pour être celle des autres. Votre bonheur ? Vous étiez uniquement heureux-se si les autres l’étaient, pour vous-mêmes vous en étiez incapable.

Cela vous semble juste ?

plage-femme-prier

Ne manquez pas de lire: 5 manières de connecter avec son « moi » pour combattre le vide émotionnel.

Dépendre de façon constante des autres, ne pas faire les choses pour soi-même mais pour les autres, être excessivement bon et généreux… C’est positif.

Regardez à l’intérieur de vous et retrouvez cette personne que vous avez perdue en route. Cette personne qui avait des rêves, des désirs, des buts propres, des souhaits…

Elle n’a pas disparue, vous l’avez connue. Cherchez-là. Elle est à l’intérieur de vous-même.

Quels sont vos désirs ?

Vous-êtes vous rendu-e compte que de vous consacrer aux autres ne vous rendra pas heureux-se, que donner la priorité aux désirs d’autrui ne vous cause aucune joie… Même si vous pensez que cela n’est pas vrai, dans le fond cela vous fait mal. Acceptez-le.

Tout cela vous mine

Il est important que, pour commencer à sortir de ce syndrome, nous suivions ces quelques conseils :

  • Si l’on vous demande un service, prenez votre temps. Ne dites pas « oui » précipitamment, ce n’est pas nécessaire. Attendez, réfléchissez et vérifiez si vous voulez et pouvez le faire.
  • Vous voulez dire « non » ? Et bien dites « non ». Acceptez tout ce qu’on nous propose n’est pas positif, et d’autant moins si c’est quelque chose qui va contre nos principes ou valeurs ou, simplement, que nous ne voulons pas faire.
  • Vous n’êtes pas égoïste, vous vous aimez et vous vous respectez. De quelle façon, si non, pourriez-vous aimer et respecter les autres ?
  • Laissez tomber la culpabilité. Elle vous abordera, mais ne la prenez pas au sérieux. Le sentiment de faute essayera de vous faire revenir sur vos pas.
  • Prenez soin de vous, offrez-vous des moments agréables, tout ce que vous faisiez pour les autres, faites-le pour vous dorénavant. Vous êtes ce qu’il y a de plus important, la priorité majeure. Si vous ne vous souciez pas de vous, qui le fera ?
chaine-oiseaux

Ne partez pas sans lire: 7 personnes toxiques dont il faut s’éloigner pour être heureux.

Si vous avez découvert la personne pâte à modeler qui habite en vous, c’est le moment de l’aider à sortir de ce trou dans lequel elle est tombée. Nous devrions tous apprendre à nous placer en priorité. Vous n’êtes pas égoïste. Vous êtes généreux-se avec vous-même.