Traitements pour la lombalgie

6 septembre 2014
Le repos absolu n'est pas recommandé, c'est pourquoi après les deux premiers jours, nous pouvons commencer à pratiquer une activité physique modérée, sans réaliser de mouvements brusques ou lever des poids.

La douleur dans le bas du dos est liée à certaines conditions des vertèbres lombaires ainsi qu’à celles des tissus mous que l’on trouve autour, comme les muscles, les ligaments et les nerfs, en plus des disques intervertébraux. La lombalgie ou lumbago est le terme que l’on utilise pour définir cet état, qui peut durer quelques jours ou plusieurs semaines.

Pour débuter un traitement pour la lombalgie, il est tout d’abord nécessaire de faire des examens afin d’en déterminer les causes. Le plus important est d’écarter la possibilité de souffrir d’autres troubles, plus graves, qui peuvent se présenter sous les mêmes symptômes, comme l’ostéoporose, ou même des infections ou lésions qui exigent une intervention chirurgicale. Dans les cas les plus extrêmes, cela peut aussi être un cancer.

Il est très probable que la majorité des gens du monde entier souffrent au moins une fois d’une douleur de dos durant leur vie. La douleur peut être ressentie dans n’importe quel endroit du dos, mais le plus fréquent est de la ressentir dans la partie basse, connue sous le nom de région lombaire. Cette souffrance est très commune étant donné que c’est dans cette partie du dos que se concentre le poids du corps.

Le lumbago est l’une des principales causes d’une consultation chez le médecin, après le rhume ou la grippe. La majorité des lésions à cet endroit peut se produire au travail, après avoir fait un effort trop grand en soulevant un objet lourd, après être rester trop longtemps dans la même position, entre autres.

Un lumbago aigu peut être le résultat d’une chute ou d’un effort inadéquat. Il entraîne l’affectation des muscles et des ligaments qui se trouvent autour du dos. La douleur est la conséquence d’une déchirure dans l’une de ces parties du corps.

Cause du lumbago soudain

  • Fractures produites à cause de l’ostéoporose ou à cause de maladies arthritiques.
  • Quand la moelle épinière est touchée par un cancer
  • Spasmes musculaires. Quand ils sont très intenses.
  • Hernie discale, disque cassé ou infections qui affectent la colonne vertébrale.
  • Effort excessif. Lever un poids de manière incorrecte.
  • Sténose rachidienne, qui est le rétrécissement du canal rachidien.
  • Scoliose ou cyphose, ce qui correspond à la courbure de la colonne vertébrale. Ce défaut peut être héréditaire et peut se présenter chez des enfants ou des personnes très jeunes.
  • Distension ou déchirure des muscles ou des ligaments.
  • Grossesse.
  • Maladies liées aux organes reproducteurs féminins comme les kystes ou le cancer des ovaires Également en cas de myomes utérins.

Recommandations pour éviter et traiter la lombalgie

  • Se reposer et arrêter toute activité pendant quelques jours, afin de permettre à cette zone de se désenflammer et ainsi faire disparaître la douleur rapidement.
  • Il est recommandé d’appliquer des compresses froides pendant les premiers jours, puis d’en appliquer ensuite des chaudes. De cette manière, on peut améliorer les spasmes qui provoquent la douleur.
  • Il est possible de prendre des analgésiques, surtout pendant les premiers jours, pour que les muscles reprennent un état normal. Ceux-ci doivent être prescrits par votre médecin. Rappeler-vous que l’auto-médication n’est pas bonne pour votre santé.
  • S’allonger dans une position fœtale avec un coussin entre les jambes. Si vous aimez dormir sur le dos, vous pouvez vous mettre un oreiller sous les genoux pour soutenir vos jambes et améliorer un peu la pression sur votre dos.
  • Après vous être reposé pendant les premiers jours, vous pouvez recommencer l’activité physique. Le repos excessif n’est pas recommandé. La reprise de l’activité doit être douce et vous devez essayer de ne pas soulever d’objets lourds et de faire des mouvements brusques au moins pendant trois semaines après avoir ressenti les premiers symptômes.
  • Vous devez faire des exercices pour renforcer les muscles qui soutiennent votre dos. Ceux-ci doivent être très doux au début puis de plus en plus énergiques avec le temps. Cela peut être de la marche, du vélo et de la nage. Attention à ne pas commencer ces exercices trop tôt au risque d’empirer la douleur lombaire.
  • Si la douleur lombaire ne disparait pas avec ces exercices et avec les analgésiques, il faudra consulter un physiothérapeute, qui vous recommandera de faire des exercices d’étirement très efficaces pour réduire la douleur et pour éviter qu’elle n’apparaisse de nouveau.
  • La manière la plus efficace de contrôler ce problème est de faire des exercices régulièrement et de se tenir bien droit. Quand nous sommes assis pendant longtemps, nous devons choisir une chaise avec un dossier qui permette au dos d’être totalement appuyé. Cela est la meilleure manière de prévenir ces épisodes de lombalgie. 
  • Il faut éviter le surpoids. Pour cela, adoptez un régime alimentaire sain dans lequel les fruits et les légumes prédominent.

Remèdes maison pour soulager le lumbago

  • Un remède maison très efficace est de se faire un massage doux avec le mélange suivant : quelques gouttes d’huile essentielle de rue avec une cuillerée d’huile d’amandes. Il faut réaliser ce massage dans la direction du muscle pendant cinq minutes et le répéter trois fois par jour.
  • Dans une tasse d’eau, mettez trois cuillères de verveine à bouillir, mouillez une serviette en tissu et mettez-la le plus chaud possible sur la zone affectée, sans vous brûler, évidemment. Ce traitement peut être répété plusieurs fois par jour.
  • Vous pouvez ajouter à l’eau de la baignoire quinze gouttes d’huile d’arbre à thé et vous glisser dans le bain pendant vingt minutes au moins.
  • Mélangez trois cuillerées de graines de lin avec une cuillerée de moutarde dans de l’eau, faites bouillir et apposez les compresses sur la zone affectée. Faites cela chaque soir avant de dormir jusqu’à ce que la douleur s’atténue.
A découvrir aussi