L’alimentation idéale pour éviter les kystes aux seins

Il est important que nous réalisions nous-mêmes des palpations mammaires non seulement pour vérifier si nos seins présentent des irrégularités ou des changements, mais aussi pour obtenir un diagnostic précoce en cas de kyste.

La présence de kystes aux seins est une affection très commune, particulièrement chez les femmes de plus de 40 ans. Un grand nombre de nodules et de kystes qui apparaissent sur les seins sont bénins, mais pour distinguer un nodule bénin d’un cancer du sein, il faut consulter un médecin. Si le diagnostic détermine qu’il s’agit de nodules et de kystes non cancéreux, une alimentation saine et équilibrée peut aider à éviter les inconvénients qu’ils causent : sensation de dureté, douleurs et crampes aux seins.

Évitez les graisses saturées et les excès d’hydrates de carbone

La présence de kystes fibreux dans les seins est associée à une consommation excessive d’hydrates de carbone et de graisses saturées, et à des apports insuffisants en fibres. De plus, selon certaines études, les femmes qui vont à la selle seulement trois fois par semaine ou même moins ont plus de chances de développer des kystes aux seins.

Pour cette raison, la meilleure option est d’augmenter la quantité de fruits et de légumes de votre alimentation tout en réduisant le pain, le riz, les pommes de terre et les pâtes, aliments riches en hydrates de carbone, de même que les charcuteries et les viandes rouges qui contiennent d’abondantes graisses saturées. Il a été démontré qu’une réduction de la consommation de graisses fait diminuer la production d’oestrogènes et autres hormones responsables de la formation de kystes mammaires !

En outre, la consommation de méthylxanthines peut aussi prédisposer à la formation de kystes aux seins et les rend plus susceptibles d’entamer un processus inflammatoire. Ces substances abondent dans certains aliments comme le thé noir, le café, les boissons au cola et le chocolat. Si vous avez des kystes aux seins, réduisez au minimum la consommation de ces aliments dans la mesure du possible.

Le rôle des vitamines

Certaines études démontrent aussi que la vitamine E et la vitamine A, dotées d’un grand pouvoir antioxydant, peuvent aider à éviter la formation de kystes. Voilà encore une raison pour inclure dans votre alimentation des fruits et des légumes, très riches en vitamines !

Amandes

Les amandes, l’huile d’olive, les noisettes, les graines de tournesol et les graines de sésame sont des aliments spécialement riches en vitamine E. La vitamine A, elle, se trouve de manière abondante dans des aliments comme la carotte, les épinards, le melon et les oeufs.

Si vous le désirez, vous pouvez compléter votre alimentation avec un supplément multivitaminé en vente libre.

D’autres aliments qui peuvent être utiles

Certaines études signalent que la consommation d’huile d’onagre (ou de primevère) et d’huile de bourrache pourrait faire diminuer la sensibilité mammaire et les troubles causés par les kystes. Ces huiles sont riches en acides gras oméga-6, qui agiraient sur le muscle lisse des seins, soulageant ainsi les crampes et les douleurs.

L’extrait de thé vert est aussi un puissant antioxydant. La consommation quotidienne de 200 ml de cet extrait peut prévenir la formation de kystes aux seins.

Finalement, gardez à l’esprit que la prévention est toujours la meilleure option : pensez donc à réaliser un auto-examen de vos seins tous les mois (après la menstruation) pour observer si vos seins présentent des anomalies. Il est important de souligner qu’il faut consulter votre médecin si vous trouvez un nodule quelconque, qu’il vous gêne ou pas, afin d’obtenir un diagnostic correct.