Vous êtes stressé ou anxieux ?

· 25 octobre 2016
Si nous ne sommes pas capables de résoudre le problème de stress par nos propres moyens, il est judicieux de demander de l'aide à un professionnel afin qu'il nous apprenne à faire face à ce type de situation.

A notre époque, beaucoup de choses nous préoccupent et n’importe quelle situation peut fragiliser nos nerfs.

La tension que vous ressentez n’est peut être que du stress. Si votre malaise est bref, il n’y a pas de quoi s’alarmer.

Mais les troubles de l’anxiété peuvent vous compliquer la vie au quotidien. La raison : l’inquiétude intense et le blocage qu’elle provoque.

Aller au travail, par exemple, peut devenir très frustrant si votre emploi est très exigeant ou si votre chef est très demandeur.

La Société Espagnole pour l’Étude de l’Anxiété et du Stress (SEAS), définit le trouble de l’anxiété généralisé comme celui dont souffrent les personnes qui ont de violentes réactions comme l’inquiétude et une haute action physiologique pendant plus de six mois.

Il est très fréquent que les personnes souffrant de ce trouble montrent un fort taux de stress en quasi permanence.

L’anxiété est provoquée par des interprétations erronées et des pensées négatives anticipées.

La complexité de ces deux situations rend difficile l’interprétation et le diagnostique, même par des experts.

Pour savoir si vous souffrez de stress ou d’anxiété vous devez analyser ces facteurs :

1. Votre inquiétude est persistante

Vous organiser avant votre remise de diplôme est normale : vous devez chercher vos vêtements, les chaussures adaptées et refermer votre dossier universitaire.

Cela peut vous arriver à vous, mais aussi à votre enfant, à un frère ou à n’importe quel être aimé.

Cependant, si cela fait déjà 6 mois que vous vous inquiétez pour tout, vous souffrez peut-être d’un trouble de l’anxiété. Il se caractérise par des inquiétudes excessives.

La première chose qu’analysent les médecins c’est de voir si la personne se sentait déjà comme cela avant que surgisse la situation stressante et si le comportement est persistant.

Si cette attitude ne perdure pas et fut de courte durée, il est probable que vous ne souffriez pas d’un trouble de l’anxiété.

Par exemple, si vous allez vous marier et qu’avant de commencer les préparatifs du mariage tout allait bien, il est fort probable que ce ne soit qu’un stress passager.

Mais si vous aviez déjà ces symptômes bien avant, alors il pourrait s’agir d’un trouble de l’anxiété qui requiert une attention médicale urgente.

Lisez également : 6 rares effets de l’anxiété

2. Vous arrivez à des conclusions négatives

Vous pensez souvent aux pires résultats ? On dit de vous que vous êtes une personne négative ? Certains pensent qu’ils sont comme ça et qu’il s’agit simplement d’un excès de précaution. D’autres se disent réalistes.

pensee-negative

Si ces pensées sont extrêmes et persistantes, vous souffrez alors d’un trouble de l’anxiété.

Identifier la situation réelle n’est pas simple. Si vous vous sentez tout le temps mal, que tout va empirer et que vous êtes incapable de profiter du moment présent, vous devez vous inquiéter.

Les personnes avec un trouble de l’anxiété pensent qu’elles ont tant de défauts que ça les rend inutiles.

Elles se sentent constamment déçues de ce qu’elles font et pensent qu’elles seront la honte de leur famille.

Si vous êtes de ceux qui pensent qu’en recevant un coup sur la tête vous aurez une tumeur au cerveau, vous souffrez d’un trouble de l’anxiété.

Ce modèle de pensée négative s’appelle catastrophisme.

3. Vous êtes irritable et les autres le remarquent

Vous êtes inquiet, fatigué, irrité et avez du mal à dormir ou à vous concentrer ? Ces comportements sont associés à une série de problèmes de santé, aussi bien mentaux que physiques.

Ils font partie de la difficulté à diagnostiquer les troubles de l’anxiété. Ils sont également la raison pour laquelle d’autres personnes s’éloignent également de toi.

Toutefois, si l’un de ces symptômes persiste assez fortement pour interférer dans votre vie quotidienne, vos collègues de travail ou de classe, c’est le moment opportun pour demander l’avis d’un expert.

4. Ce qui vous aide à vous sentir mieux ne s’adapte pas à vos plans

prendre-le-soleil

Vous savez très bien ce que vous devez faire et vous avez écouté attentivement les conseils et astuces pour vous éloigner de tout type de stress.

De plus, vous êtes conscient de devoir suivre une hygiène de vie saine et de faire du sport régulièrement et vous connaissez toutes ces astuces, mais vous ne les appliquez pas et n’avez pas le temps de le faire.

Vous êtes peut-être déjà une personne très organisée mais vous devez prendre en compte un facteur fondamental : vos priorités.

Votre santé doit être votre priorité et prendre du temps pour vous est beaucoup plus important que n’importe quelle autre chose, car cela pourrait vous sauver la vie.

Faites ces choses qui vous rendent heureux :

  • Sortez avec des amis
  • Passez du temps seul
  • Lisez
  • Faites du sport quotidiennement
  • Trouvez de nouveaux passe-temps
  • Voyagez et découvrez de nouveaux endroits

Découvrez cet article : Les amis sont bons pour la santé

5. Traitez le problème quand il vous échappe des mains

Si vous avez testé ces techniques et que vous luttez toujours, il est probable que ce soit le moment de parler avec un professionnel.

L’idéal étant que votre spécialiste soit un thérapeute cognitif de la conduite. Son objectif est de vous montrer les nouvelles formes de pensées et comment vous devez réagir face à des situations graves.

Dans tous les cas, un psychologue général peut vous aider à identifier le problème et à trouver la meilleure solution. Si c’est nécessaire, il vous enverra vers un spécialiste adapté s’il ne peut solutionner vos problèmes.