Loading...
 

10 astuces pour maîtriser ses dépenses pendant les vacances d'été

Les vacances d'été arrivent et nous commençons à réfléchir à notre prochaine destination. La plage, un endroit perdu dans les montagnes, une autre ville, un autre pays, etc.

Dernière mise à jour : 26 août, 2021

Nous ne pouvons cependant pas ignorer que les lendemains existent et que nous devrons retrouver notre quotidien. De sorte que nous devons apprendre à maîtriser nos dépenses en cette saison.

Il est vrai que l’été invite à la détente et au plaisir. Il faut toutefois être conscient de tout ce qui a trait aux finances pour ne pas se générer un mal de tête ensuite. Il s’agit de la raison pour laquelle nous souhaitons partager quelques recommandations pour maîtriser vos dépenses à cette période de l’année. Poursuivez votre lecture !

Des dépenses qui augmentent pendant les vacances d’été

Puisque nous parlons d’économiser pendant les vacances d’été, il convient de savoir que la haute saison est propice à l’augmentation de certaines dépenses. C’est ce qui résulte d’une analyse réalisée par Fintonic, une application qui organise les informations selon les catégories de dépenses.

Dans cet ordre d’idées, les items en lien avec le voyage ou les divertissements sont généralement ceux qui consomment le plus de budget en saison estivale. Parmi eux nous trouvons :

  • Transferts en avion.
  • Louer une voiture.
  • Du carburant.
  • Paiement des chambres d’hôtel et posadas.
  • Consommation dans les bars et restaurants.
  • Stationnement (parking) et péages sur les autoroutes.

Compte tenu de ce panorama, eu égard à ce que nous dépensons le plus, nous savons déjà sur quoi nous pouvons économiser. Voici donc nos conseils pour cet été.

1. Où partir en vacances d’été

Que nous disposions de beaucoup ou de peu pour voyager, nous voulons toujours choisir la meilleure destination pour passer nos vacances. Mais, ayant des ressources limitées, il convient de choisir le lieu en fonction de notre budget, et non l’inverse.

Considérer d’abord l’endroit, puis voir ce dont nous disposons est peu réaliste voir imprudent. À cet égard, il convient de prendre en compte le fait que les vacances d’été ont lieu en haute saison. Par conséquent, les endroits les plus en vogue sont également les plus chers.

Il convient donc de considérer des sites moins fréquentés ou populaires qui possèdent également leurs attractions. Il peut même être possible de profiter de davantage de jours.

2. Que faire pendant les vacances d’été

Parallèlement à la décision de savoir où aller, surgissent d’autres situations auxquelles nous devons penser, telles que :

  • Intérêts à découvrir dans la zone.
  • Lesquels sont proches de notre éventuel site d’hébergement.
  • Quels sont ceux qui nécessitent un transfert supplémentaire.
  • Si certains sont payants, quel est leur coût.

Cela vaut la peine de déterminer lesquelles de ces attractions sont proches les unes des autres et de les visiter le même jour pour continuer à économiser. Il convient également de savoir quels jours font l’objet de réductions de prix ou sont gratuits.

3. Le budget, pénible à définir mais nécessaire

La question n’est pas de savoir combien nous sommes prêts à dépenser, mais combien nous pouvons dépenser. Le premier principe à appliquer est de ne pas dépenser pour autre chose que ce dont nous avons besoin. Il convient par ailleurs de planifier en voyant large. En d’autres termes, prévoir une somme ou un pourcentage pour des imprévus, comme un problème avec la voiture, une augmentation des tarifs, etc…

Une fois le budget établi, il convient donc de déduire, à l’avance, une réserve de 10 %. Ce qui restera sera le budget réel. L’idée n’est pas de dépenser plus, mais de ne pas traverser des difficultés ou se priver.

Définir un budget pour les vacances d’été est crucial pour ne pas dépenser plus que vous ne le devriez. Toutes les dépenses et éventualités doivent être estimées.

4. Comparateurs et autres applications

Nous devons gérer un certain nombre d’informations pour élaborer un budget. Nous disposons heureusement aujourd’hui de diverses applications qui nous permettent de comparer les coûts des transferts, des chambres, des repas, etc. De sorte que nous pouvons faire une meilleure estimation de ce que nous allons dépenser.

Selon les recherches, ces comparateurs ont changé la façon dont les individus abordent la planification de leurs voyages. Ils peuvent même nous aider à décider où aller, en fonction du budget.

Il convient toutefois de faire attention à certaines conditions concernant les tarifs saisonniers spéciaux et les détails de ce type lors de ces comparaisons. Les petits caractères peuvent en effet cacher de grandes surprises.

5. L’avantageux échange de maison

Les dépenses les plus élevées dans un budget de voyage sont le transport, l’hébergement et la nourriture. Nous avons cependant des options pour en contrôler certaines pendant les vacances d’été.

En ce qui concerne l’hébergement, certaines personnes mettent un espace à disposition dans leur maison pour les voyageurs. Les plateformes d’échanges permettent donc de séjourner dans les maisons d’autres membres de cette communauté.

On estime que l’échange de maison permet d’économiser jusqu’à 40 % du budget vacances. Les études menées sur le sujet mettent par ailleurs en évidence divers avantages de cette modalité, comme la possibilité d’une meilleure expérience sur le site de destination.

Découvrez également : 6 choses à éviter en été

6. Préparation des repas

Nous pouvons également contrôler les dépenses concernant les repas. Peut-être que le déjeuner se prendra à l’extérieur, pour profiter de la journée. Mais nous pouvons préparer le petit-déjeuner et le dîner si nous disposons d’une cuisine sur le site d’hébergement. 

Nous avons par ailleurs la possibilité de préparer un pique-nique lors des promenades, comme des sandwichs par exemple. Nous pouvons également le faire pour le voyage aller, notamment si nous partons en voiture ou en bus. Il est évidemment toujours plus intéressant d’essayer la nourriture du lieu que nous visitons. Privilégions dans ce cas des sites abordables économiquement.

7. Bagages pour les vacances d’été

Il faut faire attention à ce que l’on va mettre dans la valise. Un excès de bagages peut en effet être synonyme de gêne pour se déplacer, surtout si nous ne voyageons pas avec notre propre voiture. Et non seulement cela. Une valise lourde génère également des dépenses. Un maximum est en effet autorisé dans les avions. Et bien que ce poids varie d’une compagnie aérienne à l’autre, tout supplément devra être payé.

8. Respectez le plan

Il est vrai que l’idée d’une routine de diversion planifiée au millimètre semble fastidieuse. Toutefois, une improvisation excessive pourrait être une catastrophe, du moins du point de vue des dépenses.

Nous serons parfois obligés d’être flexible ou de remplacer une partie du plan par une alternative. Par exemple, nous voulions aller au zoo mais il est fermé. A la place nous visitons un musée. Quelque chose de valable, puisqu’il rentre dans le budget.

Ce que nous devons éviter, ce sont des changements drastiques, comme prendre une suite de luxe alors que nous ne prévoyions qu’une simple chambre. Ces actions peuvent sévèrement porter atteinte à notre budget et diminuer les jours de plaisir des vacances d’été.

Vous ne devez en aucun cas dépenser plus que prévu pour les vacances. Une dépense supplémentaire peut poser un problème financier à la fin de l’été.

9. Attention aux achats compulsifs

En dehors des dépenses déjà évoquées, il y a aussi les petits souvenirs. Il convient de les inclure dans le budget, car nous voulons toujours ramener quelque chose pour certains de nos proches.

Nos yeux s’émerveillent lorsque nous entrons dans l’un de ces magasins d’artisanat typiques, et nous voulons tout acheter. Mais attention. Il faut maîtriser ces petites dépenses pour ne pas impacter le reste du budget. Ne gaspillons pas inutilement.

10. Autres astuces pour économiser sur les vacances d’été

Nous devons nous informer sur le taux de change lorsque nous voyageons dans un pays qui utilise une devise. Et si nous voulons économiser, il est préférable de choisir un endroit où le change des devises nous est favorable. Il est également pratique d’utiliser les transports en commun, ou des moyens de transport tels que les vélos.

Choses dont il faut se rappeler

Nous travaillons, nous étudions, nous nous efforçons consciencieusement. Nous avons le droit de profiter de vacances et de profiter des bienfaits du voyage, pour notre santé. Il existe néanmoins un dilemme. Nous ne disposons pas d’un budget illimité pour nous échapper indéfiniment.

La plupart d’entre nous ne pouvons par ailleurs voyager qu’en haute saison, ce qui génère une augmentation de certaines dépenses. Nous sommes alors confrontés au dilemme de savoir quoi faire avec ce que nous avons. Eh bien, il ne reste plus qu’à appliquer ce que dit le vieux proverbe, « s’emmitoufler tant que la couverture nous le permet ».

La chose la plus importante de toutes est néanmoins l’état d’esprit. Profiter dépend de nous-mêmes, de l’attitude, plus que du lieu que nous visitons. Celui qui n’est pas satisfait de ce qu’il a, ne le sera nul part. Bon voyage !

Cela pourrait vous intéresser…

Cela pourrait vous intéresser ...
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Les 10 villes les moins chères du monde pour voyager

Découvrez aujourd’hui dans cet article les 10 villes les moins chères pour voyager et faire le tour du monde.



  • Berne C, García-González M, Múgica J. How ICT Shifts the Power Balance of Tourism Distribution Channels. Tourism Management. 2012; 33(1): 205-214.
  • Celata F, Hendrickson C, Sanna V. The sharing economy as community marketplace? Trust, reciprocity and belonging in peer-to-peer accommodation platforms, Cambridge Journal of Regions, Economy and Society. 2017; 10(2): 349–363.
  • Rodríguez-Zulaica. Asesoramiento, venta y comercialización de productos y servicios turísticos. Madrid: Paraninfo, 2015.
  • Torres E. Estructura de mercados turísticos. Barcelona: Editorial UOC, 2006.