10 symptômes de déséquilibre hormonal à prendre en compte

· 12 septembre 2016
Si ces symptômes peuvent tout à fait correspondre à d'autres causes, le déséquilibre hormonal est un déclencheur assez fréquent de ces affections. Mais avec une bonne attention, nous pouvons les contrôler facilement.

L’activité hormonale joue un rôle très important dans la santé physique et mentale de toute personne.

Même si la plupart d’entre nous l’ignorons, les hormones sont chargées de réguler de nombreux processus physiques et psychologiques dans chacune des étapes de notre vie.

Par exemple, elles participent aux fonctions vitales comme le métabolisme, la croissance, la fertilité et le désir sexuel.

De plus, elles déterminent notre moral, le poids corporel et une autre large variété de processus qui nous apportent du bien-être.

Ainsi, souffrir d’un déséquilibre hormonal génère toute une série de conséquences qui se manifestent via des maladies et des troubles qui affectent la qualité de vie.

Le problème, c’est que beaucoup de gens l’ignorent car ils confondent les symptômes avec des affections communes qui n’ont rien à voir avec les niveaux hormonaux.

Il est donc important d’analyser les principaux signes et de ne pas écarter la possibilité de souffrir de ce type de problèmes.

Dans cet article, nous allons vous en donner 10 pour que vous les identifiez et que vous trouviez une solution adaptée à votre problème.

Découvrez-les !

1. L’acné persistante

Combattre-l'acne-500x334

Certaines femmes souffrent d’éruptions d’acné avant leurs règles à cause des changements hormonaux qui se produisent pendant le cycle.

Mais quand l’acné est chronique et survient hors des dates mentionnées, il est possible qu’il y ait un trouble dans les androgènes (hormones masculines comme la testostérone).

Ce groupe hormonal stimule l’excès de production de graisse qui, ultérieurement, se coince dans les pores de la peau et forme de petites grosseurs.

Lisez aussi : Traitement à la tomate contre la peau grasse et l’acné

2. Les troubles du sommeil

La diminution des niveaux de progestérone juste avant les règles fait que les femmes ont du mal à trouver le sommeil.

Le manque de contrôle se produit aussi après l’accouchement même si dans un tel cas, la plupart impute la responsabilité à la nouvelle fonction de maman.

La progestérone a une fonction relaxante qui, lorsqu’elle diminue fait que l’on se sent plus inquiète et stressée.

3. La constante sensation de faim

Manger-la-nuit-500x300

Le désir continu de manger est un obstacle pour perdre du poids et parfois, il se produit à cause d’un déséquilibre hormonal.

Il a été démontré que la privation du sommeil augmente les niveaux d’une hormone appelée ghréline, qui augmente la sensation de faim. 

De même, les niveaux de l’hormone appelée leptine, chargée de réguler l’appétit, diminuent.

4. Les changements d’humeur et la dépression

Une grande partie de la population féminine vit des changements d’humeurs avant la période menstruelle, la grossesse et la ménopause.

Les altérations hormonales qui se produisent lors de ces périodes sont celles qui augmentent le stress, la dépression et d’autres émotions négatives qui, dans d’autres situations, se gèrent plus calmement.

5. Les maux de tête et les migraines

Femme-maux-de-tete-500x334

À certains moments du cycle menstruel, la charge hormonale conduit à des maux de tête gênants et des épisodes de migraine.

Si ces deux problèmes persistent, le mieux est de consulter un médecin pour déterminer leur origine.

6. La sécheresse vaginale

La sécheresse vaginale est un symptôme des déséquilibres des niveaux d’œstrogènes qui arrivent lors de la ménopause.

Ce symptôme n’augmente pas seulement le risque d’infections vaginales, mais affecte aussi directement la vie sexuelle.

7. Les problèmes digestifs

Lutte-contre-la-constipation-500x334

Le cortisol, l’hormone causant le stress, génère plusieurs réactions physiques dans notre organisme.

Chez certaines personnes, elle augmente la tension musculaire et les maux de tête alors que chez d’autres, elle provoque la mauvaise humeur.

Cependant, chez d’autres encore, elle atteint l’estomac et provoque une série de difficultés digestives comme l’inflammation, la douleur et la constipation.

De plus, les patients qui ont le syndrome de l’intestin irritable ont des niveaux anormaux de sérotonine.

8. La fatigue constante

La fatigue est très commune lorsqu’il y a une surcharge professionnelle, une inquiétude ou trop d’activité physique.

Cependant, la fatigue chronique peut être le produit d’un manque d’hormone thyroïdienne, un trouble connu sous le nom d’hypothyroïdie.

Cette condition conduit aussi à la prise soudaine de poids, puisque ces hormones sont celles qui contrôlent le métabolisme du corps.

Consultez aussi cet article : Vous êtes fatigué ? Peut-être avez-vous besoin de ces nutriments

9. Les changements dans les seins

Seins-500x375

Les forts niveaux d’œstrogènes augmentent la sensibilité et la douleur dans les seins.

De plus, dans certains cas, ils donnent lieu à la formation de tumeurs, de fibromes et de kystes.

À cause de cela, il est primordial de réaliser des examens périodiques au niveau des seins, et de se faire un auto-examen à la recherche de possibles grosseurs ou irrégularités.

10. La perte de la libido

Les déséquilibres hormonaux sont parmi les causes principales de la diminution du désir sexuel chez les femmes.

En général, cela survient à cause des faibles niveaux d’œstrogènes, ce qui arrive fréquemment pendant la ménopause.

Si après avoir découvert ces signaux, vous sentez que vous êtes en train de traverser un déséquilibre hormonal, programmez une visite chez le médecin.

Sachez qu’aujourd’hui, il existe des spécialistes capables de donner un diagnostic et un traitement précis dans chaque cas.