12 compétences cognitives

Pour certains experts, les compétences cognitives nous différencient du reste des êtres vivants.
12 compétences cognitives

Dernière mise à jour : 11 janvier, 2022

Réfléchir à des solutions pour résoudre un problème, se souvenir d’un mot de passe que l’on n’a pas utilisé depuis longtemps, réviser pour un examen… Qu’est-ce que ces situations ont en commun ? L’utilisation de différentes compétences cognitives ! La planification, l’évaluation et la mémoire ne sont que quelques-unes de nos nombreuses compétences cognitives.

Que sont les compétences cognitives ?

Les compétences cognitives sont celles qui ont trait au traitement, à l’interprétation et à la récupération d’informations. Par des actions telles que la sélection, l’analyse et la collecte, elles permettent la production de connaissances.

Certaines classifications distinguent les compétences cognitives de base et les compétences cognitives supérieures. Les compétences de base sont les suivantes : la concentration ou l’attention, la mémoire, l’obtention et la récupération d’informations, les compétences organisationnelles et l’analyse, la transformation de ces informations et la perception.

Du côté des compétences supérieures, nous avons la résolution de problèmes, la prise de décision, la pensée critique et créative et la métacognition. Ces compétences sont comprises comme une combinaison des compétences de base.

Pour de nombreux courants de pensée, les capacités cognitives sont celles qui nous différencient du reste des êtres vivants. Elles sont également connus sous le nom de gestionnaires de connaissances. Selon Herrera Clavero, ces types de compétences nécessitent la capacité de représentation (par le dessin, la lecture, etc.), la sélection (la focalisation par l’attention) et l’autodirection (la maîtrise de soi).

Penser aux compétences cognitives.
Il y a des compétences cognitives basiques et des compétences cognitives supérieures.


12 compétences cognitives

  1. Mémoire. Elle nous permet de stocker les informations et d’y accéder lors d’une récupération ultérieure. Il existe différents types de mémoire. Par exemple : à court et à long terme, sémantique, épisodique, procédurale, entre autres.
  2. Attention. Elle nous permet de nous concentrer sur certains aspects d’une situation.
  3. Planification. Il s’agit d’anticiper l’avenir et de concevoir des stratégies.
  4. Raisonnement. Elle permet d’analyser une situation et d’en tirer des conclusions. Le raisonnement peut être inductif (les schémas sont identifiés pour établir une généralité) ou déductif (on part d’une idée générale pour voir ce qu’il en est au niveau individuel).
  5. Évaluation. Cette capacité permet d’analyser une situatio  en considérant différents aspects. Elle comprend également la réorganisation à partir d’une lecture de la situation.
  6. Compréhension. Il s’agit de la capacité à comprendre une information et de la mettre en relation avec d’autres données. Elle permet la prise de décision.
  7. Flexibilité cognitive. Elle nous permet d’avoir des pensées différentes et de comprendre le point de vue des autres. Elle nous permet aussi d’apprendre des expériences et d’intégrer ces nouvelles connaissances dans notre contexte.
  8. La résolution de problèmes. Cette capacité cognitive est intimement liée à la capacité précédente : la flexibilité nous permet de trouver différentes solutions à un problème.
  9. Métacognition. Il s’agit d’un niveau supérieur de cognition, qui nous permet de réfléchir à nos pensées. C’est la connaissance de notre savoir.
  10. Perception. C’est une compétence cognitive d’une grande importance, car elle nous permet de capter certains signaux de l’environnement et de les transformer en informations utiles.
  11. Langage. Le langage est considéré comme une capacité cognitive, bien que certaines théories le considèrent comme une conséquence de la mise en œuvre des autres compétences cognitives.
  12. Compétences visuospatiales. Ces compétences nous permettent de manipuler des objets à travers des images mentales, à la fois en deux et en trois dimensions.
L'homme âgé perd ses capacités cognitives.
Certaines capacités cognitives se détériorent avec le vieillissement. C’est le cas de la mémoire, par exemple.


Au-delà de la répétition…

Aujourd’hui, nous savons que pour que les compétences cognitives se développent, il ne suffit pas de répéter indéfiniment une idée. L’application de modèles permet l’expérimentation et la création d’informations, en pariant sur des stratégies ludiques. Le fait de mémoriser ne garantit pas la consolidation des connaissances, encore moins leur utilisation correcte. En plus d’avoir les compétences pertinentes, vous devez savoir quand et comment les utiliser.

À l’école, le développement des compétences cognitives était principalement axé sur des textes longs, des activités de mémorisation, sur la parole de l’enseignant avec peu d’échanges avec le corps étudiant. Le monde d’aujourd’hui nous met au défi de repenser les façons dont les personnes lisent, s’organisent, étudient et apprennent.

Il est possible d’améliorer le développement des compétences cognitives, ainsi que de les relier à d’autres types de compétences ; par exemple, celles liées à l’intelligence émotionnelle. Il est important de réfléchir aux autres types d’apprentissage, afin que les connaissances acquises ne soient pas hermétiques, compactes et isolées du contexte.

Cela pourrait vous intéresser ...
Connaissez-vous la différence entre cerveau et esprit ?
Améliore ta Santé
Lisez-le dans Améliore ta Santé
Connaissez-vous la différence entre cerveau et esprit ?

Découvrez, au fil de cet article, la différence entre cerveau et esprit et la façon dont ils sont liés et travaillent ensemble.



  • Defaz Cruz, G. J. (2017). El desarrollo de habilidades cognitivas mediante la resolución de problemas matemáticos. Journal of Science and Research2(5), 14-17. https://doi.org/10.26910/issn.2528-8083vol2iss5.2017pp14-17
  • Aguilera, Marisol. (2020). El aprendizaje cooperativo y el desarrollo de las habilidades cognitivas. Revista EDUCARE – UPEL-IPB – Segunda Nueva Etapa 2.0. 24. 51-74. 10.46498/reduipb.v24i1.1226.
  • Gómez Cumpa, José W., de la Cruz Vives, Miguel Ángel, HerreraRamírez, Mª Inmaculada, Martínez  Velasco, Jesús, González, Fredy E., Poggioli, Lisette, Ruiz Bolívar, Carlos, Cazau, Pablo, Martínez Miguélez, Miguel, Herrera Clavero, Francisco y Ramírez Salguero, Mª Inmaculada (2004). NEUROCIENCIA COGNITIVA Y EDUCACIÓN – Neurociencia Cognitiva y Educación. Lambayeque: Fondo Editorial FACHSE – UNPRG.