3 réflexions sur l’importance de sortir de sa zone de confort

· 23 novembre 2017
Au lieu de se conformer à nos conditions et de rester dans notre zone de confort, nous devons rechercher le bien-être et oser la quitter pour le trouver.

Il est temps d’aller de l’avant. Ne soyez pas prisonnier de la conformité. Sortez de votre zone de confort. Des expériences vous attendent, et, tant que vous ne retirez pas les verrous, vous ne pourrez pas en profiter.

Qu’est-ce qui vous fait peur ? Les êtres humais recherchent le moment où ils se sentent en sécurité, nous voulons un emploi stable, une maison, et voir notre famille se développer de la meilleure façon.

Mais qu’en est-il de nos objectifs ? Où est le défi de vivre ? Si vous voulez réussir, vous devez passer des tests, peu importe si vos genoux tremblent. Vous devez sortir de votre zone de confort.

La vie est un champ d’apprentissage, où nous sommes tous de petites éponges qui absorbent ce qui nous entoure. Peu importe notre niveau d’éducation nous avons tous quelque chose à enseigner.

Nous réagissons aussi par instinct, en évitant les menaces possibles, nous voulons ce qui nous cause de l’adrénaline et du bonheur et, pourtant, nous fuyons l’incertitude et les échecs.

Se faire confiance

Le problème est que nous avançons avec beaucoup d’excuses de peur de faire face au risque. Vous êtes devenus si forts dans les mensonges que vous y croyez vous-même.

Vous êtes la souris qui vit dans le trou en regardant tout de l’intérieur et vous voulez être ailleurs, mais vous ne voulez pas que le chat vous mange.

La raison ? Vous ne vous faites pas confiance, vous n’êtes pas conscient de vos capacités parce que vous ne les connaissez pas, si vous courrez sans regarder en arrière, vous ne pourrez pas les atteindre.

Pourquoi vivez-vous à travers votre imagination ? Dans laquelle vous voyagez à l’endroit qui vous fait rêver, vous abandonnez le travail qui vous submerge, vous vous battez pour faire ce que vous aimez vraiment, vous appréciez chaque moment, la bonne compagnie et même la solitude.

Vous avez tout fait pour garder une « vie parfaite » avant tout le reste, en accédant à ce que les autres veulent et vous vous perdez en route.

Réveillez-vous ! Vous n’êtes pas une machine, brisez la routine et quittez votre zone de confort.

Découvrez cet article : L’exemple du Petit Chaperon rouge : affronter ses peurs, pour revêtir la peau du loup

1. C’est la vie qui m’est destinée

Choisir sa propre vie pas sa zone de confort.

Pourquoi êtes-vous toujours là si tout a mal tourné ? Nous sommes tellement immergés dans la routine que nous nous contentons de penser « c’est ce qui doit se passer ».

Le rôle de la victime est quelque chose qui ressort parfaitement et, en fait, nous cherchons ce qui correspond au drame et à la déception. Nous rejetons ce qui nous fait nous tourner d’un autre côté, même si nous savons que c’est mieux.

La question est, est-ce vraiment vivre ?

Lorsque vous arrêtez de rencontrer de nouvelles personnes, d’essayer de nouvelles recettes, de mettre à fin à une relation qui ne vous rend pas heureux et que vous travaillez seulement pour travailler, la seule chose que vous faites est mourir. Même si votre coeur vous rappelle le contraire.

Laissez ces clichés qui sont devenus des croix dans votre dos. Ne faites pas d’erreurs, ce n’est pas la vie qui vous est tombée dessus, c’est la vie que vous avez décidé d’avoir.

Vous êtes l’auteur de votre histoire. Vous pouvez modifier le script quand vous le souhaitez, supprimer des personnages et faire une révolution si vous le souhaitez. Mais n’ayez pas peur de trouver une fin heureuse.

2. Faites-le maintenant !

Changer de vie et sortir de sa zone de confort.

Sommes-nous éternels ? Qui nous a donné la sécurité de croire qu’il y aura toujours un lendemain ? L’ordre de nos journées est la preuve que nous ne prenons pas de risques.

Nous planifions en détail ce qui nous attend dans le futur et étudions ce que nous n’avons pas fait pour le mettre en avant. « Quand j’aurai ma maison », »le jour de mon mariage », »au fur et à mesure que mes enfants grandiront ».

Et si ce moment ne vient jamais ? La vie est aujourd’hui, pas demain. Faites-le même si vous sentez que votre coeur vous sort de la poitrine et que votre sang rempli votre tête. Parce que, dans l’attente, vous pourrez rester à mi-chemin et ne rien faire du tout.

Vous pouvez avoir des journées confortables et un toit sur la tête en toute sécurité, mais si vous n’avez pas de sourire sur votre visage, à quoi bon ?

3. Brisez vos limites et sortez de votre zone de confort

Briser sa zone de confort.

Lisez également : 3 secrets de la sagesse ancienne pour être heureux-se

Le temps est venu de vous transcender, de transformer vos faiblesses en une impulsion à améliorer.

Personne ne doit prendre vos décisions, cessez de vous blâmer de ne pas répondre aux attentes des autres. Chaque personne est différente, jusqu’où pouvez-vous aller ?

La seule personne qui peut vous motiver, c’est vous. Si vous vous bloquez, vous ne pouvez pas avancer.

Dépassez vos propres objectifs, sortez de cette zone de confort. Si vous êtes capables de le dessiner dans votre esprit, vous pouvez le faire !

Commencez par vous accepter, en prenant le temps de vous connaître et ensuite, demandez-vous : suis-je heureux ? Attendez la réponse.

Si c’est un non, il est temps de traverser le pont même si cela vous donne le vertige.

  • Brown, M. (2008). Comfort zone: Model or metaphor? Australian Journal of Outddoor Education.

  • Hecht, D. (2013). The Neural Basis of Optimism and Pessimism. Experimental Neurobiology. https://doi.org/10.5607/en.2013.22.3.173

  • Burg, K. J. L. (2007). Step Out of Your Comfort Zone! Journal of Histotechnology. https://doi.org/10.1179/his.2007.30.1.7