3 clés pour préserver sa santé thyroïdienne

11 septembre 2020
Saviez-vous que la pratique régulière d'une activité pouvait influer sur la production de certaines hormones de la glande thyroïde ? Continuez votre lecture pour découvrir quelles sont les habitudes qui influent sur le système immunitaire et qui favorisent l'apparition des maladies thyroïdiennes.

La santé thyroïdienne est liée au système immunitaire d’une façon beaucoup plus importante que nous ne le pensons. Il est essentiel de garder de fortes défenses, car elles peuvent nous aider à prévenir différentes maladies, y compris celles liées à la glande thyroïde.

En cas de suspicion d’une anomalie, il est important de consulter un médecin. Il est probable que le médecin vous invite à consulter un endocrinologue, le spécialiste de santé qui traite ce type de problèmes.

Existe-t-il réellement une maladie pouvant lier les deux systèmes ? La réponse est oui. Ce trouble qui lie la glande thyroïde au système immunitaire est connu sous le nom de “thyroïdite auto-immune” ou encore “thyroïdite de Hashimoto”.

Cette maladie se caractérise par une réaction du système immunitaire contre la glande thyroïdienne, provoquant ainsi de l’hypothyroïdie. Selon la Bibliotèque nationale de médecine des États-Unis, cette maladie touche notamment les femmes d’âge moyen et sa progression est lente et graduelle.

Il ne faut ainsi pas oublier l’importance de faire des contrôles médicaux périodiques et de rester attentif à tout symptôme éventuel. Découvrez sans plus tarder 3 clés importantes à garder à l’esprit.  

Comment prendre soin de la santé thyroïdienne ?

Les bonnes habitudes de vie influent sur la santé de tout l’organisme. C’est pourquoi il est essentiel de les maintenir dans le temps.

1. Soignez votre alimentation afin de préserver votre santé thyroïdienne

Jus vert

Pour renforcer ses défenses, il est nécessaire d’adopter une alimentation saine et équilibrée. Il est notamment important de consommer une bonne quantité de fruits et légumes en raison de leur teneur en vitamines et en minéraux.

Toutefois, cette étude réalisée par le Dr Pedreros au sein de l’Université nationale de Colombie appelle à la prudence quant à la consommation de crucifères, car ces aliments peuvent s’avérer néfastes pour les personnes qui souffrent de certains troubles thyroïdiens.

Par ailleurs, comme l’explique la Clinique Mayo, il n’existe aucun aliment ou régime alimentation permettant de traiter les problèmes de thyroïde. L’idéal est de consulter un endocrinologue : ce dernier saura en mesure d’indiquer les bonnes règles alimentaires à adopter.

Si vous souhaitez apporter à votre corps des nutriments sains, préparez la recette de jus suivante.

Ingrédients

  • 1/2 citron pour son jus
  • 1 pomme verte
  • 1 branche de céleri
  • 3 feuilles d’épinards
  • 1 petite carotte
  • 1 verre d’eau de coco (200 ml)

Préparation

  • Lavez bien tous les aliments. Commencez par presser le citron, puis coupez la pomme en morceaux ainsi que le céleri pour faciliter le mixage.
  • Ajoutez le reste des ingrédients dans le mixeur, le but étant d’obtenir un jus bien homogène.

Consommez ce jus en milieu de matinée ou en milieu d’après-midi en guise d’encas. Mais avant toute chose, consultez un professionnel de santé. 

Cet article peut aussi vous intéresser : Les 5 meilleurs aliments pour la thyroïde

3. Pratiquez un exercice modéré

Exercice cardiovasculaire

Pour prendre soin de nos défenses et de la santé de notre thyroïde, il est recommandé de pratiquer un exercice modéré qui ne nous fatigue pas trop. Une activité très simple comme marcher trente minutes par jour apporte de nombreux bienfaits à la santé générale.

Si besoin, consultez un médecin ou faites appel à un entraîneur sportif. Comme l’affirme cette étude réalisée par une équipe de l’Université centrale d’Équateur, la pratique de certains exercices peut altérer la production des hormones thyroxine et triiodothyronine, ce qui est problématique, notamment si l’on souffre d’hyperthyroïdie.

La raison est que cette condition fragilise les os, pouvant ainsi plus facilement provoquer des entorses, des luxations ou des déchirures. C’est pourquoi il est recommandé de consommer du zinc en vue d’augmenter le rendement sportif, car ce minéral inhibe les effets de diminution de l’hormone thyroïde.

Nous vous recommandons de lire : 7 conseils pour renforcer le système immunitaire

3. Protégez-vous des agents toxiques quotidiens

Femme qui lave des légumes

Nous savons qu’il n’est pas facile de se protéger de la pollution et de tous ces éléments invisibles qui nous rendent malades et qui nous fatiguent. Toutefois, il existe des règles à la fois efficaces et très simples à appliquer au quotidien. Ce sont les suivantes :

  • Si vous allez faire du sport ou marcher, évitez de le faire dans les zones proches des routes ou des centres urbains. Choisissez plutôt un parc, la plage… Un environnement naturel qui vous permettra de respirer l’air frais.
  • Lavez tous les aliments que vous consommez.
  • Tous les aliments que vous consommez doivent être les plus naturels possible.
  • Évitez les plats cuisinés ou industriels, et les boissons sucrées pleines de conservateurs. Il vaut mieux consommer un fruit naturel.
  • Prenez conscience de tous ces objets quotidiens où s’accumulent beaucoup de bactéries, comme les rampes d’escaliers, les caddies, les toilettes… Quand vous touchez ces objets, évitez de toucher votre bouche ou votre nez par la suite.
  • Évitez les changements extrêmes de température qui peuvent affaiblir vos défenses.

Les émotions influent-elles sur notre système immunitaire ?

Femme qui sourit

En plus des recommandations précédentes, il convient de garder à l’esprit que le système immunitaire est très sensible au stress. Dans le cadre de cette étude réalisée par une équipe de l’Université de Kentucky (États-Unis), les chercheurs sont d’ailleurs arrivés à la conclusion que le stress ponctuel est bénéfique pour la survie de l’être humain, mais il ne l’est pas lorsqu’il devient chronique.

Si le stress dure dans le temps et devient habituel, le système immunitaire commence à en pâtir. C’est pourquoi il convient d’adopter les habitudes suivantes pour surmonter les moments de stress :

  • Maintenez une échelle de priorités dans votre quotidien : il est nécessaire que vous ayez quelques heures pour vous, pour vos loisirs, pour penser, vous reposer…
  • Apprenez à profiter du moment présent. Hier ne peut être changé et le futur n’existe pas, alors prenez conscience de ce qui importe véritablement : le présent.
  • Donner des priorités signifie également savoir ce qui n’est pas important dans votre vie et ce qui vous fait du mal. N’ayez pas peur de dire non, de laisser de côté ce que vous n’aimez pas, ce que vous ne voulez pas… Vous gagnerez en santé.
  • Rayman, M. P. (2012). Selenium and human health. The Lancet. https://doi.org/10.1016/S0140-6736(11)61452-9
  • Nestle, F. O., Di Meglio, P., Qin, J. Z., & Nickoloff, B. J. (2009). Skin immune sentinels in health and disease. Nature Reviews Immunology. https://doi.org/10.1038/nri2622
  • Krassas, G. E., Poppe, K., & Glinoer, D. (2010). Thyroid function and human reproductive health. Endocrine Reviews. https://doi.org/10.1210/er.2009-0041
  • Brown, K., & Arthur, J. (2008). Selenium, selenoproteins and human health: a review. Public Health Nutrition. https://doi.org/10.1079/phn2001143
  • Pedreros, Nicolás. (2016).Beneficios del consumo de crucíferas en la salud humana. https://www.researchgate.net/publication/316273005_Beneficios_del_consumo_de_cruciferas_en_la_salud_humana_-_Benefits_of_Cruciferous_vegetables_consumption_on_human_health
  • Clínica Mayo. https://www.mayoclinic.org/es-es/diseases-conditions/hypothyroidism/expert-answers/hypothyroidism-diet/faq-20058554
  • VV.AA. (2017). Efectos del deporte sobre la glándula tiroides. http://scielo.sld.cu/scielo.php?script=sci_arttext&pid=S0864-03002017000300013
  • Biblioteca Nacional de Medicina de Estados Unidos. https://medlineplus.gov/spanish/ency/article/000371.htm
  • Segerstrom, Suzanne., Miller, Gregory. (2004).Psychological Stress and the Human Immune System: A Meta-Analytic Study of 30 Years of Inquiry. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC1361287/